Buronson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buronson

武論尊 (史村 翔)

Alias
Shō Fumimura
Naissance (69 ans)
Nationalité japonaise
Auteur
Éditeur associé
Maître
Hiroshi Motomiya

Œuvres principales

Première œuvre : Gorō-kun tōjō

Autres ouvrages :

Buronson (武論尊?, né le à Nagano au Japon) est un scénariste de manga. Il est également connu sous le pseudonyme de Shō Fumimura (史村 翔, Fumimura Shō?). Son vrai nom est Yoshiyuki Okamura (岡村 善行, Okamura Yoshiyuki?).

Buronson est un surnom attribué dans sa jeunesse à cause de sa ressemblance avec l'acteur Charles Bronson, dont le nom se prononce Chāruzu Buronson en japonais. Il utilise généralement le pseudonyme Buronson lorsqu'il travaille pour les éditeurs du keiretsu Hitotsubashi (Shōgakukan, Shūeisha et Hakusensha) et Shō Fumimura pour Kōdansha.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'École d'Aviation Militaire du Japon en 1967, il devient mécanicien radar pour l'armée de l'air japonaise qu'il quittera en 1969. Il rencontre Hiroshi Motomiya, mangaka en vogue depuis son premier succès en 1968, Otoko ippiki gaki daishō (男一匹ガキ大将?). Il engage alors Buronson comme assistant, et le pousse à écrire ses propres œuvres.

C'est ainsi qu'en 1972 il commence sa carrière de scénariste avec Yō Hasebe et Gorō-kun tōjō (五郎君登場?, litt. « L'Entrée en scène du jeune Gorō »), suivent en 1973 et en 1974 Crime Sweeper (クライム・スイーパー, Kuraimu suīpā?) et Pink! Punch! Miyabi (ピンク!パンチ!雅, Pinku ! Panchu ! Miyabi?) avec Gorō Sakai, et son premier grand succès en 1975 : Doberman deka avec Shinji Hiramatsu.

En 1983, Shūeisha l'associe à un jeune dessinateur, Tetsuo Hara, et c'est ainsi que commence le phénomène Ken le Survivant, énorme succès au Japon qui sera d'ailleurs renouvelé en 2001 avec Ken - Fist of the Blue Sky.

Ses autres succès internationaux viendront de sa collaboration avec Ryōichi Ikegami, le dessinateur de Crying Freeman, avec les mangas Sanctuary, Odyssey, Strain, Heat puis Lord, dont il signe les scénarios. Tous deux reçoivent d'ailleurs en 2002 le Prix Shōgakukan catégorie générale de l'année 2002 pour Heat, précédant et succédant ainsi dans le palmarès à Naoki Urasawa[1].

Œuvres marquantes[modifier | modifier le code]

Ses œuvres s'étalent sur plus de 130 albums illustrés, et incluent entre autres :

Années 1970 :

  • Gorō-kun tōjō (五郎君登場?, litt. « L'Entrée en scène du jeune Gorō »), Shūeisha 1972, one shot, dessins de Yō Hasebe
  • Crime Sweeper (クライム・スイーパー, Kuraimu suīpā?), Shūeisha 1973, one shot, dessins de Gorō Sakai
  • Pink! Punch! Miyabi (ピンク!パンチ!雅, Pinku ! Panchu ! Miyabi?), Shōbunkan 1974, one shot, suite du précédent, dessins de Gorō Sakai
  • Doberman deka (ドーベルマン刑事, Dōberuman deka?, litt. « Détective Doberman »), Shūeisha 1975-1979, 29 vol., dessins de Shinji Hiramatsu
  • Hakkyū suikoden hoero ryū (白球水滸伝 ほえろ竜?), Futabasha 1975, 4 vol., dessins de Mitsuru Hiruta
  • Phantom Burai (ファントム無頼, Fantomu Burai?), Shōgakukan 1978-1984, dessins de Kaoru Shintani

Années 1980 :

Années 1990 :

  • Ō-rō den (王狼伝?), Hakusensha 1990 (Oh-roh-Den, Glénat 2008), one shot, dessins de Kentaro Miura
  • Sanctuary (サンクチュアリ, Sankuchuari?), Shōgakukan 1990-1995 (Sanctuary, Glénat 1996 puis Kabuto 2004, trad. Sébastien Bigini), 12 vol., dessins de Ryōichi Ikegami
  • Japan (ジャパン?), Hakusensha 1992 (JAPAN, Glénat 2008), one shot, dessins de Kentaro Miura
  • Mushimushi Korokoro (むしむしころころ?), Shūeisha 1993-1996, 11 vol., dessins de Tsuyoshi Adachi
  • Odyssey (オデッセイ, Odessei?, Odyssée), Shōgakukan 1995-1996, 3 vol., dessins de Ryōichi Ikegami
  • Strain (ストライン, Sutorain?), Shōgakukan 1996-1998 (Strain, Akuma 2002, trad. Éric Bufkens et Julien Pouly), 5 vol., dessins de Ryōichi Ikegami
  • Heat (HEAT-灼熱-, Hīto shakunetsu?), Shōgakukan 1999-2004 (Heat, Kabuto 2005, trad. Alain Roy et Kinuko Kasai), 17 vol., dessins de Ryōichi Ikegami

Années 2000 :

  • Sōten no ken (蒼天の拳?, litt. « Le Poing du ciel bleu »), Shinchōsha depuis 2001 (Ken - Fist of the Blue Sky, Génération comics 2004), dessins de Tetsuo Hara.
  • G -Gokudo Girl-, Shōgakukan 2002-2004 (G Gokudo Girl, Pika Édition 2005), 5 vol., dessins de Hidenori Hara
  • Lord (覇-LORD-, Lōdo?), Shōgakukan 2004-2011 (Lord, Pika Édition 2008-2010, trad. Taro Ochiaï), dessins de Ryōichi Ikegami, inspiré de l'Histoire des Trois Royaumes
  • Dog Law, Shōgakukan depuis 2008, dessins de Atsushi Kamijō
  • Soul, Lord chapitre 2 (SOUL 覇 第2章, Souru Rōdo dai 2 shō?), Shōgakukan 2011-2013, 3 vol., dessins de Ryōichi Ikegami
  • Rokumonsen rock (六文銭ロック?), Shōgakukan 2014-2015, 4 vol., dessins de Ryōichi Ikegami

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

On remarque dans de nombreuses œuvres de Buronson les thématiques récurrentes et dominantes de la guerre, la destruction, la mort, le gore, le combat, divers arts martiaux, le bushido et le cadre historique de mondes futuristes post-apocalyptiques (Hokuto no Ken, Japan). Aussi, la plupart de ses associés mangaka ont su faire ressortir par leur trait respectif cette atmosphère noire omniprésente.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(ja) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en japonais intitulé « 武論尊 » (voir la liste des auteurs).

  1. (ja) « 小学館漫画賞:歴代受賞者 », sur Shogakukan Online Comic (consulté le 2 août 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]