Burn the Priest (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Burn the Priest

Album de Lamb of God / Burn the Priest
Sortie
Enregistré 10-
Austin Enterprises, Clinton (Massachusetts)
Durée 51:20
Genre Death metal[1], thrash metal[1]
Format CD
Producteur Steve Austin, Chris Adler
Label Legion Records

Albums de Lamb of God / Burn the Priest

Notation des critiques

Compilation des critiques
PériodiqueNote
AllMusic4 étoiles sur 5[2]

Burn the Priest est le premier véritable album du groupe de heavy metal américain Lamb of God, sorti en , alors que le groupe s'appelle, à cette époque, Burn the Priest. Il est aussi le seul a être publié sous ce nom avant que le groupe n'adopte son nom définitif de Lamb of God.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les paroles sont écrites par Randy Blythe, toute la musique est composée par Burn the Priest, sauf annotations.

No Titre Durée
1. Bloodletting 1:58
2. Dimera (Paroles : Blythe, Judd Prather) 2:24
3. Resurrection #9 5:07
4. Goatfish 2:22
5. Salivation 2:13
6. Lies of Autumn 4:48
7. Chronic Auditory Hallucination 3:55
8. Suffering Bastard 2:08
9. Buckeye 3:53
10. Lame 1:51
11. Preaching to the Converted 2:30
12. Departure Hymn 2:40
13. Duane (Musique : Burn the Priest, Matt Conner) 2:17
'Titre caché'
14. Ruiner 2:08
51:20
Note

L'édition originale ne fait apparaître que 13 titres. Les deux dernières pistes (nos 13 et 14) ne forment qu'un seul morceau de 15 min 32 s sous le nom de Duane et dont le titre Ruiner est en fait un morceau caché après 11 min de blanc[3].

Réédition 2005[modifier | modifier le code]

Le , Epic Records réédite l'album[4].

Il est remixé par Colin Richardson, remasterisé par Mark Wilder et présente de nouvelles notes du producteur original Steve Austin (du groupe noisecore Today Is the Day (en)).

La pochette a changé afin d'être plus conviviale mais l'artwork original est reproduit à l'intérieur du livret.

Le titre Ruiner n'est plus un morceau caché et forme une piste à part entière.

Une vidéo en live de la chanson Bloodletting, tirée du DVD Killadelphia (2005), est incluse sur une partie améliorée du disque, au format QuickTime lisible sur ordinateur.

Vidéo bonus - Réédition 2005 (Epic Records, )[4]
No Titre Durée
15. Bloodletting (Live CD Extra Video) 2:00

Crédits[modifier | modifier le code]

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Artistes additionnels
  • Steve Austin : chant sur Resurrection #9
  • Michael Brosan : chœurs sur Suffering Bastard

Équipes technique et production[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Widro, « Burn the Priest – Burn the Priest Review », sur Inside Pulse, (consulté le 13 juin 2017)
  2. (en) Johnny Loftus, « Burn the Priest: Burn the Priest - AllMusic Review », sur AllMusic.com (consulté le 13 juin 2017)
  3. Burn the Priest sur MusicBrainz - Édition avec 1 titre caché
  4. a et b (en) Burn the Priest sur Discogs et Burn the Priest sur MusicBrainz - Réédition 2005 inclus 1 vidéo bonus (Epic Records, 22/03/2005)

Liens externes[modifier | modifier le code]