Buried Inside

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buried Inside
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Screamo, metalcore
Années actives 19972010
Labels Relapse Records
Site officiel www.buriedinside.com
Composition du groupe
Anciens membres Mike Godbout
Steve Martin
Emmanuel Sayer
Nick Shaw
Andrew Tweedy
Matias Palacios-Hardy

Buried Inside est un groupe de screamo canadien, originaire d'Ottawa, en Ontario. Le groupe compte au total quatre albums. Chronoclast, sorti en 2005, est celui ayant connu le plus de succès. Le groupe se sépare en 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Buried Inside est formé en 1997, influencé par les débuts metalcore et punk hardcore des groupes Acme, One Eyed God Prophecy, Drift, et Union of Uranus[1]. Leur style musical comprend des éléments distordus et parfois des samples de dialogues de films d'horreur ou instruments comme le violoncelle[2].

Après la sortie de deux albums indépendant — In and of the Self (1999) et Suspect Symmetry (2001) — le groupe signe en 2005 avec le label Relapse Records et publie Chronoclast[3],[2]. Ce troisième opus du groupe, Chronoclast, est un album-concept traitant du temps, de la perception et de quelle manière il asservit l'être vivant. Cette même année, ils tournent en Amérique du Nord avec Eyehategod et Byzantine[4]. Le groupe se sépare en 2010, après avoir annoncé un dernier concert en mai[5],[6].

Membres[modifier | modifier le code]

Derniers membres[modifier | modifier le code]

  • Andrew Tweedy — guitare, chant
  • Emmanuel Sayer — guitare
  • Nick Shaw — chant
  • Steve Martin — basse, chant
  • Mike Godbout — batterie

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Matias Palacios-Hardy — guitare

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1999 : In and of the Self
  • 2001 : Suspect Symmetry
  • 2005 : Chronoclast
  • 2009 : Spoils of Failure

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Buried Inside Talk Breakup". Exclaim!, 26 mai 2010.
  2. a et b (en) "Chronoclast: Selected Essays on Time-Reckoning and Auto-Cannibalism". PopMatters, Adrien Begrand, le 22 février 2005
  3. (en) Maximum Rocknroll, vol. Issue 273, Maximum Rock 'n' Roll, (lire en ligne)
  4. (en) Garry Sharpe-Young, New Wave of American Heavy Metal, Zonda Books Limited, , 71– p. (ISBN 978-0-9582684-0-0, lire en ligne)
  5. (en) « Buried Inside Calls It Quits, Plans Farewell Shows (2010) », sur YouIndie (consulté le 1er mai 2017).
  6. (en) « Buried Inside Talk Breakup », sur exclaim.ca (consulté le 1er mai 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]