Bureaucratie, l'utopie des règles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bureaucratie,
l'utopie des règles
Auteur David Graeber
Pays France
Genre essai - anthropologie
Éditeur Les liens qui libèrent
Date de parution 2015
Nombre de pages 304
ISBN 9791020902917
Chronologie
L'auteur en 2015.

Bureaucratie, l’utopie des règles est un livre de l'anthropologue David Graeber sur la manière dont les populations « s'identifient » et sont influencées par les bureaucraties. Publié en 2015 aux États-Unis, il est traduit en français la même année.

Argument[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

Sous le titre The Utopia of Rules : On Technology, Stupidity, and the Secret Joys of Bureaucracy est publié par Melville House Publishing en 2015.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

  • Éric Aeschimann, évoque dans L'Obs, « une réflexion passionnante, qui s’ouvre par un récit à la première personne, où Graeber raconte sa propre rencontre avec le Léviathan bureaucratique »[1].
  • Pour le quotidien Libération, l'auteur « analyse comment la société libérale, plus que les sociétés socialistes, produit procédures, formulaires et règlements. Une «utopie bureaucratique» mise en place par les puissants pour leurs seuls profits, et mettant fin au développement technologique. »[2]

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • Sasha Mitchell, David Graeber, l'indigné qui s'attaque à la bureaucratie libérale, Politis, 8 octobre 2015, [lire en ligne].
  • Christophe Alix, Anastasia Vécrin, David Graeber : « La bureaucratie permet au capitalisme de s’enrichir sans fin », Libération, 16 octobre 2015, [lire en ligne].
  • Agnès Rousseaux, Rachel Knaebel, David Graeber : « Le néolibéralisme nous a fait entrer dans l’ère de la bureaucratie totale », Basta !, 19 octobre 2015, [lire en ligne].

Audio[modifier | modifier le code]

  • Fabienne Sintes, Bureaucratie : l'utopie des règles entretien avec David Graeber, Un Jour dans le monde, France-Inter, 8 octobre 2015, 40 minutes, écouter en ligne.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Éric Aeschimann, À quoi sert la paperasse ?, L'Obs, 11 octobre 2015, [lire en ligne].
  2. Christophe Alix, Anastasia Vécrin, David Graeber : « La bureaucratie permet au capitalisme de s’enrichir sans fin », Libération, 16 octobre 2015, [lire en ligne].