Bureau for International Narcotics and Law Enforcement Affairs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Brownfield, ex-ambassadeur en Colombie, chargé du BIL.

Le Bureau of International Narcotics and Law Enforcement Affairs (BIL, en français, Bureau International des Stupéfiants et de l'Application de la Loi[1]) est un organisme dépendant du département d'État des États-Unis, chargé de la prévention et de la gestion à l'international de la politique anti-stupéfiants menée par le gouvernement fédéral des États-Unis.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le BIL gère, en collaboration avec la DEA, le FBI et d'autres agences de maintien de l'ordre, le Narcotics Rewards Program (en), créé en 1986 afin d'offrir des primes à ceux qui aident les autorités à arrêter des trafiquants de stupéfiants. Le BIL coordonne également l'initiative de Mérida, accord passé notamment avec le Mexique afin de l'aider, financièrement et stratégiquement, dans la lutte contre le trafic de stupéfiants.

Direction[modifier | modifier le code]

Le Bureau for International Narcotics and Law Enforcement Affairs a été créé en 1978 et est dirigé depuis par William Brownfield ex-ambassadeur en Colombie[2]. Il est aidé de l'assistant du secrétaire d'État aux Affaires internationales de stupéfiants, actuellement David T. Johnson (en). L'organisme a un budget annuel de 2,2 milliards de dollars américains.

Références[modifier | modifier le code]