Bureau ambulant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bureau ambulant allemand.
Intérieur d'un bureau ambulant aux États-Unis.

Un bureau ambulant est un fourgon postal où des employés effectuent le tri des dépêches pendant le trajet d'une gare à une autre. Officiellement, ce sont les P.A. (Poste Atelier) couramment appelés "ambulants".

Description[modifier | modifier le code]

Dès l'avènement du chemin de fer, l'idée de transporter le courrier pour accélérer l'acheminement de la correspondance naît très rapidement, dès 1838 en Angleterre. La France est réticente et le premier transport de dépêches n’apparaît que le sur la ligne de chemin de fer de Strasbourg à Bâle, à l’initiative de François Donat Blumstein, inspecteur des postes en Alsace[1]. Puis des expériences sont tentées entre Paris et des bureaux de poste de l'Eure en 1843, entre Paris et Rouen en 1844. En 1847, à nouveau sur le chemin de fer Strasbourg-Bâle, sont mises en service des voitures pour le transport des dépêches entre Strasbourg et Mulhouse à raison d’une voiture par jour dans chaque sens. La construction des voitures est à la charge de la compagnie tandis que l’aménagement intérieur est à la charge de la Poste. Pour ce service, la compagnie reçoit 60 000 francs de la Poste[2].

Le premier bureau de poste ambulant, wagon spécialement construit pour le tri et le transport des dépêches, date du sur la ligne Paris-Rouen.

Les ambulants disparaissent au début des années 1990 en raison de la mécanisation de plus en plus performante des centres de tri postaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Musée de la Poste "Mais le projet ne rencontre que peu d'écho auprès du directeur général des postes Antoine Conte au motif que les bureaux ambulants n'existent nulle part." L'expérience tourne court.
  2. Vauquesal-Papin, page 112 : « La convention spécifiait que la Cie ne transportait pas la Malle, mais seulement un bureau ambulant. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vauquesal-Papin, Un siècle de chemin de fer en Alsace-Lorraine 1839-1939, 1980, Levallois-Perret, éditions Picador.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]