Burchard de Worms

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Worms.
Burchard de Worms
Worms Doom 2005-05-27b.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion

Burchard de Worms, né vers 965 et mort le , fut évêque de Worms et auteur d'un recueil de droit canon en vingt volumes, le Collectarium canonum ou Decretum aussi connu sous le nom de décret de Burchard de Worms.

Vie[modifier | modifier le code]

Burchard de Worms est né aux alentours de 950 et il est mort, à Worms, le 20 aout 1025.Il est issu d’une famille noble, originaire de Hesse en Allemagne. Élevé à Coblence il fut ordonné diacre par l'archevêque Willigis de Mayence. Puis l'empereur Otton III le fit nommer évêque de Worms, nomination que confirma Willigis. Burchard fit reconstruire les remparts de la ville, et fut à l'origine de la fondation de nombreux couvents, monastères et églises des environs, dont Saint-Paul de Worms, sur les ruines du fort d'Othon de Catinthie son ennemi, et la cathédrale Saint-Pierre.Il sera connu pour sa discrétion et son impartialité ainsi que pour son travail pour le bien spirituel des croyants qu’il encadre. Burchard de Worms va marquer le XIe car avec lui commence une avancée remarquable dans la quantité mais aussi dans la qualité des collections du droit canon[1].

Il laisse à sa mort en 1025 une chemise de crin et une chaîne de métal à sa sœur, comme memento mori.

Collectarium canonum[modifier | modifier le code]

L'évêque de Worms a divisé son recueil en vingt livres, et bien qu'il ait reproduit les deux tiers du traité de Réginon de Prüm (670 articles), il l'a composé dans un tout autre esprit. Ce livre était le plus important avant le Décret de Gratien. Son nom, Burchardus, a donné le mot « brocard », désignant un adage juridique.

La plus grande œuvre de Burchard de Worms est bien entendu son Decretum qui est une œuvre de la collection canonique de la Réforme grégorienne. Il compile ce décret aux alentours de 1010 pour son clergé et aura par la suite une grande influence dans le monde chrétien occidental. Ce travail a une vraie dimension encyclopédique qui a pour but de montrer aux chrétiens l’ordre à suivre[2]. Avec ce Decretum, Burchard de Worms a tenté de codifier le droit canon, celui-ci étant très complexe car les sources de ce droit sont nombreuses (le Bible, les décrets des conciles, les décrets du Pape et la loi civile à Rome)[3]. Ce décret sera par la suite très utilisé dans les écoles et les universités à la fin du Moyen-Âge. De plus, il sera l’une des sources du Décret de Gratien de 1140. Le Decretum aura même une version imprimée à Paris en 1490[4].

Le Decretum est composé de 20 livres. Ceux-ci sont composés de descriptions pratiques et de rites de pénitences mais surtout destiné à la pratique épiscopale[5]. Le but de Burchard de Worms était de faciliter l’application de la justice canonique et de laisser aux personnes qui appliquent la loi de faire leur boulot seul et correctement, grâce à des règles et des lois claires[6].

Ce Décretum a semé différentes controverses. Tout d’abord, Burchard de Worms s’est inspiré de différents travaux antérieurs qu’il a quelque peu changés pour rendre cela plus compréhensible pour les chrétiens de l’époque. C’est une réelle adaptation des textes. Il faut tout de même faire attention car l’évêque de Worms ne site que trop peu souvent ses sources. C’est la première controverse car à cette époque certains l’accuseront même d’avoir mal fait son travail. Ensuite, pour un certain nombre de fidèles, ce texte constituait un trop grand changement dans leur manière de vivre et de penser car au même moment dans le monde, les secteurs, social, politique et culturel étaient eux aussi en changement. Dans ce contexte de changement, il était donc naturel de retrouver aussi un renouvellement dans l’Église et surtout dans la justice de celle-ci. C’est dans ce domaine que le décret de l’évêque de Worms à une grande importance[7].


Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Burchardi, Wormociensis Ecclesiæ Decretorum libri xx (Coloniæ 1548, in-4, Paris, 1549. II y a aussi une édition in-8).
La date de 1020 est indiquée par le recueil lui-même dans son titre ; selon Walter, il aurait été composé de 1012 à 1023.
  • Opera omnia. Brepols, Turnholt 1970 (Repr. d. tomê, Paris, 1853)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • (Pt-Br) Bragança Júnior, Álvaro & Birro, Renan M. (2016). O Corrector sive Medicus (ou Corrector Burchardi, ou Da poenitentia, c.1000-1025) por Burcardo de Worms (c.965-1025): apresentação e tradução latim-português dos capítulos 1-4, além das "instruções" de penitência 001 a 095, Revista Signum 17 (1), pp.266-309.
  • (Fr) Gagnon, François (2010). Le Corrector sive Medicus de Burchard de Worms (1000-1025): présentation, traduction et commentaire ethno-historique. Dissertação. Montréal: Université de Montréal, 2010.
  • (En) Shiners, John (2009). Burchard of Worms’s Corrector and Doctor (c. 1008-12) In: Shiners, John (ed.). Medieval Popular Religion, 1000-1500: A reader. 2. ed. Toronto: University of Toronto Press, pp.459-470.
  • (It) Picasso, Giorgio; Piana, Giannino; Motta, Giuseppe (1998). A pane e acqua: peccati e penitenze nel Medioevo - Il «Penitenziale» di Bucardo di Worms. Novara: Europia.
  • (En) McNeill, John & Garner, Helena (1965). Medieval Handbooks of Penance. New York: Octagon Books, pp.321-345.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Patrick Corbet, Autour de Burchard de Worms. L'Église allemande et les interdits de parenté (IXe – XIIe siècle). Klostermann, Francfort-sur-le-Main, 2001 (ISBN 3-465-03138-5)

Références[modifier | modifier le code]

  1. LIENHAN Peter, NELSON Janet L. (éd.), The medieval world, 1re éd., London, Routledge, 2003, p.148
  2. ULLMANN Walter, Law and politics in the Middle Ages. An introduction to the sources of the medieval political ideas, The sources of hstory: studies in the uses of historical evidence, Ithaca(N.Y), Cornell university press, 1975
  3. LAMONTE John l., The world of the Middel Ages. A reorientation of medieval history, Appleton-Century-Crofts, New York (N.Y.), 1949.
  4. Favier Jean, « Burchard de Worms », dictionnaire de la France médiévale, p. 192-193
  5. LIENHAN Peter, NELSON Janet L. (éd The medieval world, 1re éd., london, Routledge, 2003, p.232-239
  6. AUSTIN Greta, Shaping law Around the year 1000: The Decretum of Burchard de Worms ( Church, Faith and culture in the Medieval West) Farnham/Burlington, Ashagate, 2009.
  7. AUSTIN Greta, Shaping law Around the year 1000 :The Decretum of Burchard de Worms ( Church, Faith and culture in the Medieval West) Farnham/Burlington, Ashagate, 2009.

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :