Bunkyo Aoki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aoki Bunkyo
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
青木文教Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Religion

Bunkyo Aoki (青木文教, Aoki Bunkyo?) est un tibétologue japonais (1886-1956).

Selon Hisao Kimura, le prêtre bouddhiste japonais Aoki Bunkyo séjourna de 1912 à 1916 au Tibet où il représentait, ainsi que Tada Tokan, le comte Ōtani Kōzui[1],[2]. Selon Scott Berry, les relations tibéto-japonaises prirent fin en 1914 après la disgrâce du comte Ōtani Kōzui[1],[3].

Selon Alexander Berzin, Aoki Bunkyo y traduisit des manuels militaires en tibétain et aurait participé à l'élaboration du drapeau du Tibet[4],[5] en y incoroporant le motif du soleil levant entouré de rayons, propre, aux drapeaux de la cavalerie et de l'infanterie japonaises de l'époque (motif qui par la suite fournit le dessin des drapeaux de la marine et de l'armée de terre japonaises pendant la Seconde Guerre mondiale)[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Scott Berry, (Alex McKay, editor), The Japanese in Tibet, in The History of Tibet - The Medieval Period: c.850-1895, Cornell University Press, (ISBN 0-415-30843-7, présentation en ligne), p. 311
  2. (en) Hisao Kimura, Scott Berry, Japanese agent in Tibet: My Ten Years of Travel in Disguise, Serindia Publications Inc, 1990, (ISBN 0-906026-24-5), p. 105 : « Aoki (Bunkyo), who was in Tibet from 1912 to 1916, ».
  3. (en) Scott Berry, Monks, spies and a soldier of fortune: the Japanese in Tibet, Athlone, 1995, 352 p., p. 4 : « This promising decade for Japanese-Tibetan relations was to come to nothing after Count Otani was disgraced in 1914. »
  4. (en) Alexander Berzin, Russian and Japanese involvement with Pre-Communist Tibet. The Role of the Shambhala Legend, The Berzin Archives, avril 2003 : « Aoki Bunkyo, a Japanese Buddhist priest, translated Japanese army manuals into Tibetan. He also helped design the Tibetan National Flag by adding to traditional Tibetan symbols a rising sun surrounded by rays. This motif comprised the Japanese cavalry and infantry flags of the day and later became the design for the Japanese Navy and Army Flag during World War II. ».
  5. (en) Hisao Kimura, Scott Berry, Japanese agent in Tibet: My Ten Years of Travel in Disguise, Serindia Publications Inc, 1990, (ISBN 0-906026-24-5), p. 105 : « Aoki (Bunkyo), who was in Tibet from 1912 to 1916, (...) is reputed to have had a hand in the design of the Tibetan flag » (« (Aoki (Bunkyo), qui séjourna au Tibet de 1912 à 1916, est réputé avoir participé à l'élaboration du drapeau tibétain »).

Liens externes[modifier | modifier le code]