Os tympanal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bulle tympanique)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’anatomie image illustrant la zoologie
Cet article est une ébauche concernant l’anatomie et la zoologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'os tympanal est un des trois os constitutifs de l'os temporal. Il joue un rôle dans la constitution du système auditif en participant par sa partie externe (latérale) au conduit auditif externe, et par sa partie médiale, à la formation de la trompe auditive (la trompe met en contact le nasopharynx avec la caisse du tympan). Cet os est pneumatisé, une partie de l'os temporal contient donc de l'air, ce qui est utile au système auditif (la transmission des sons se fait en milieu aérien).

Bulle tympanique[modifier | modifier le code]

Bulles auditives (entourées en rouge) sur un crâne de renard roux (Vulpes vulpes).
Bulle et fente auditive sur une patte antérieure de grande sauterelle verte (Tettigonia viridissima).

La bulle tympanique ou bulle auditive est une structure osseuse creuse située sur la face ventrale de la partie postérieure du crâne des mammifères placentaires comprenant des parties de l'oreille moyenne et de l'oreille interne. Chez la plupart des espèces, elle est formée par la partie tympanique de l'os temporal[1].

Chez les primates actuels on retrouve cette structure chez les tarsiers, les lémuriens et les loris[2]. Cette structure a une importance significative pour l'amplification des sons chez les cétacés[3].

Un développement plus important des bulles tympaniques est généralement associé aux mammifères vivants dans les déserts, ce qui pourrait favoriser l'audition dans un milieu où l'air est très sec et plus faiblement conducteur du son[4]. Par exemple, parmi les félins, les crânes de Chat à pieds noirs (Felis nigripes) et de Chat des sables (Felis margarita), vivants dans les déserts d'Afrique, présentent un accroissement des bulles tympaniques par rapport aux autres félins de taille similaire[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mammal Glossary », Laboratory for Environmental Biology, UTEP,‎ (consulté le 17 octobre 2010)
  2. (en) Friderun Ankel-Simons, Primate Anatomy, Academic Press, (ISBN 0-12-372576-3), p. 435
  3. [PDF] (fr) Matthias Macé, « Éléments d'Anatomie et de Physiologie des Cétacés - Adaptation à la vie aquatique » (consulté le 17 octobre 2010)
  4. (en) Michael A. Mares, Encyclopedia of Deserts, University of Oklahoma Press, 654 p. (ISBN 9780806131467, lire en ligne)
  5. Peter Jackson, « Sand Cat (Felis margarita) - Description and Behavior », sur www.catsg.org, Cat Specialist Group,‎ (consulté le 2 juillet 2013)
  6. Peter Jackson, « Black-footed cat », sur www.catsg.org, Cat Specialist Group,‎ (consulté le 2 juillet 2013)

Articles connexes[modifier | modifier le code]