Building Stories

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Building Stories
Auteur Chris Ware
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Version originale
Langue anglais
Titre Building Stories
Éditeur Pantheon Books
Date de parution 2012
Version française
Éditeur Delcourt
ISBN 2756035971

Building Stories est un ouvrage de l'auteur et dessinateur américain Chris Ware, qui s'apparente au genre du roman graphique. Il est publié à partir de 2012 sous forme d'un coffret en carton contenant 14 formats illustrés différents.

Présentation de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Photo rapprochée d'un homme au front dégarni, en chemise et tee-shirt, portant de fines lunettes rondes.
L'auteur Chris Ware en 2009 au festival de Sollies Ville (France).

Building Stories est publié en 2012 chez l'éditeur Pantheon sous forme d'un coffret rassemblant 14 livrets et opuscules de formats et types variés[1]. L'ensemble traite de la vie de personnages qui habitent un petit immeuble situé à Chicago. L'absence de lien séquentiel ou chronologique évident entre les différents livrets oblige le lecteur à construire lui-même l'histoire pour en retrouver les logiques internes. Le titre anglais de l'ouvrage renvoie à ce principe, car on peut entendre « building stories » comme « les histoires d'un bâtiment » ou comme « des histoires en construction »[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Building Stories est couronné en 2013 à l'occasion de la 25e cérémonie annuelle des Will Eisner Comic Industry Awards. L'ouvrage remporte les prix de quatre catégories sur les cinq où il était nominé : meilleur roman graphique, meilleur auteur, meilleur lettrage, meilleure maquette[2]. C'est le meilleur livre de 2012 pour Publishers Weekly, et il fait partie des 10 meilleurs livres de 2012 pour The New York Times et Time Magazine[3].

En 2015, Building Stories se voit décerner le prix spécial du jury du festival d'Angoulême[4].

Éditions[modifier | modifier le code]

Pré-publications[modifier | modifier le code]

Une partie des histoires avait déjà été publiée auparavant dans la série Acme Novelty Library, ainsi que dans diverses publications, magazines et journaux tels que Nest, The Chicago Reader ou encore The New York Times Magazine[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Mimran, « Chris Ware bouleverse les codes de la bande dessinée », 20 Minutes,‎ (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Quentin Girard, « Chris Ware, des vies de toutes pièces », (consulté le 16 janvier 2015).
  2. (en)« Comic-Con: ‘Building Stories,’ ‘Saga’ top Eisners (winners list) », sur Los Angeles Times.com
  3. (en) « Biographie de Chris Ware », sur barclayagency.com (consulté le 25 juillet 2018).
  4. « Palmarès officiel 2015 », sur site du festival d'Angoulême.
  5. (en) Benoît Crucifix, « From loose to boxed fragments and back again. Seriality and archive in Chris Ware’s Building Stories », Journal of Graphic Novels and Comics, vol. 0, no 0,‎ , p. 1–20 (ISSN 2150-4857, DOI 10.1080/21504857.2017.1303619, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]