Buffle du Levant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Buffle du Levant
Buffles domestiques Bubalus bubalis bubalis en Italie du Sud.
Buffles domestiques Bubalus bubalis bubalis en Italie du Sud.
Région d’origine
Région Drapeau de l'Europe Europe
Caractéristiques

Le buffle du Levant est une race de buffle des marais (Bubalus bubalis bubalis) d'Italie du Sud, d'Europe centrale et des Balkans, d'Anatolie, du Caucase et du « croissant fertile », également connu comme buffle domestique.

Buffles domestiques en Transylvanie.

Traduction de l'anglais water buffalo, l'appellation « buffle d'eau » que l'on rencontre parfois pour le buffle domestique, est un pléonasme en français (pas en anglais où elle sert à distinguer le buffle du bison également appelé buffalo). En effet le buffle, inféodé à l'état sauvage aux milieux humides, reste très attiré par les zones aquatiques et il n'existe pas de « buffle de terre », à moins d'appeler ainsi l'espèce sauvage africaine Syncerus caffer, qui appartient à un autre genre.

Le buffle du Levant est présent en Italie (Mezzogiorno, Émilie-Romagne où son lait sert à fabriquer la mozzarella), Roumanie, Hongrie, Croatie, Serbie, Albanie, Macédoine, Bulgarie, Grèce, Turquie, Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan, Irak et ouest de l'Iran (en Mésopotamie et dans le Khuzistan). Chacun de ces pays revendique, pour son cheptel bubalin, le statut de race domestique particulière, d'où les dénominations de buffle méditerranéen, anatolien, caucasien, hongrois, croate, albanais, azéri ou persan (selon les pays : en italien buffalo mediterraneo, en hongrois : magyar bivaly, en serbo-croate hrvatski bivo ou српски биво, en bulgare вътрешен бивол - « buffle domestique », en roumain bivol domestic - « buffle domestique », en grec εγχώρικί βουβάλι - « buffle domestique »). Dans le Midi de la France, quelques fermes en élèvent aussi, et des populations ont été introduites aux Pays-Bas, dans le polder d'Overdiepse[1]et au Brésil dans l'île de Marajó[2].

La tradition orale en Europe du Sud-Est attribue aux Roms (qui, eux aussi, viennent de l'Inde) l'introduction des buffles domestiques en Europe, sans qu'aucun document ne vienne étayer cette opinion, forcément erronée puisque l'on a des preuves archéologiques de la présence du buffle en Italie et dans les Balkans dès l'époque archaïque, à l'aube de l'Antiquité. Les historiens préfèrent pour cette raison l'appellation de buffle domestique méditerranéen, courante en Italie.

Le buffle du Levant a été ou est utilisé pour la traction, les produits laitiers, la viande, le cuir (très réputé) et le fumier.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Global Invasive Species Database (GISD 2017), espèce Bubalus bubalis sur on 30-11-2017 et Daniel Münter, film Pays-Bas : le pacte avec l'eau à 43 min 06 s sur [1].
  2. Marajó, l'île des buffles, « Le Monde » voyages, sur [2]
  • World watch list for domestic animal diversity, éd. de la F.A.O., 3-e édition, Rome 2000.

Voir aussi[modifier | modifier le code]