Buatier de Kolta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Buatier de Kolta
Buatier de Kolta 1902.jpg

Buatier de Kolta, cliché de 1902.

Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Buatier de Kolta, de son vrai nom Joseph Buatier, né en France le à Caluire-et-Cuire (à côté de Lyon) et mort le à La Nouvelle-Orléans[1], est un prestidigitateur français enterré à Londres.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il fut inventeur et créateur de beaucoup d'illusions et d'effets, on peut le placer dans la lignée d'un Robert-Houdin. Cependant, son nom est peu connu en France.

Il remporta ses plus grands succès à l'étranger. En Allemagne d’abord, puis à Londres, à l’Empire Théâtre, et plusieurs années à l’Egyptian Hall, collaborant avec J.N Maskelyne, pour une illusion intitulée « Black Art » (Art noir).

Il a inventé plusieurs grands tours parmi lesquels "la cage éclipsée" (1873), les fleurs au cornet, le cocon (1883), la disparition à la chaise (chaise de kolta, 1883), la femme évanouie (1886), la danse des millions (1894) et le dé grossissant (1902). Pour cette dernière illusion, il arrivait sur scène avec un dé de 20 cm d'arête. Il le posait sur une table et le dé grossissait à vue pour atteindre 1 mètre de côté. Puis il soulevait le dé pour faire apparaître sa femme assise en tailleur.

Extrait de la revue L’Illusionniste, N°23 de novembre 1903 et N°138 de juin 1913. : "C’est en 1883, si nos souvenirs sont exacts, qu’il nous fut donné d’assister à une de ses représentations au théâtre des Nouveautés, Son programme comprenait : Le voyage des foulards dans les carafes ; Le cornet de fleurs ; la cage dôme ; la main qui dessine (truc que nous n’avons plus revu) ; le cocon, et la disparition à la chaise.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Buatier de Kolta (1847-1903) par William Eston », sur www.magies.com (consulté le 27 mars 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]