Brus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Brus (Lipljan).

Brus
Брус
Blason de Brus
Héraldique
Brus
Le parc de Brus
Administration
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
Province Serbie centrale
District Rasina
Municipalité Brus
Code postal 37 220
Démographie
Population 4 572 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 43° 23′ 01″ nord, 21° 02′ 01″ est
Altitude 829 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Brus

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Brus
Municipalité de Brus
Administration
Maire
Mandat
Zoran Obradović (SPS)
2012-2016
Démographie
Population 16 293 hab. (2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Superficie 60 600 ha = 606 km2
Liens
Site web Site officiel

Brus (en serbe cyrillique : Брус) est une ville et une municipalité de Serbie situées dans le district de Rasina. Au recensement de 2011, la ville comptait 4 572 habitants et la municipalité dont elle est le centre 16 293[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Pont sur la Rasina à Brus

La ville de Brus est située à environ 250 km de Belgrade, sur les contreforts orientaux des monts Kopaonik à une altitude de 829 m. La ville se trouve sur les bords de la Rasina et au carrefour des routes qui mènent à Kruševac, Aleksandrovac, Jošanička Banja et Vrnjačka Banja.

Histoire[modifier | modifier le code]

La municipalité de Brus conserve des vestiges datant des Illyriens, des Romains et des premiers peuplements slaves[2]. Au Moyen Âge, la région fit partie des possessions de Stefan Nemanja et de ses successeurs, puis, aux XIVeet XVe siècles, à l'époque du Despotat de Serbie, l'exploitation des mines des monts Kopaonik y attira de nouveaux habitants. De cette époque minière subsistent des traces à Zaplanina, Vojetik, Đerekari, Brzeće et Livađe[2]. La forteresse de Koznik, ainsi que les monastères de Lepenac et de Milentija, témoignent encore aujourd'hui de l'importance de cette région à l'époque médiévale[2]. Au XVe siècle, la région de Brus, comme la plus grande partie de la Serbie passa sous le contrôle des Ottomans.

À l'époque du Premier soulèvement serbe contre les Turcs, en 1807 et 1808, la municipalité de Brus fut le théâtre de plusieurs combats. Ce premier soulèvement, suivi d'un second en 1815, déboucha sur l'autonomie de la Principauté de Serbie, officiellement reconnue par la Sublime Porte en 1830. La ville de Brus, quant à elle, fut fondée en 1833, par le prince Miloš Obrenović, comme un bastion militaire destiné protéger le secteur contre les Ottomans ; le prince y fit construire l'église de la Sainte-Transfiguration en 1836. La première école y fut créée en 1848, sous le règne du prince Alexandre Karađorđević et, en 1871, le prince Milan Obrenović octroya à Brus le statut de ville'[2].

Pendant la Première Guerre mondiale, en 1916, le roi Pierre Ier, à la tête de l'armée serbe qui se repliait vers l'Albanie, passa par la ville. Pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1942, la division Prinz Eugen, appuyée par les Bulgares, incendia le village de Kriva Reka ; 200 personnes furent tuées et une centaine emmenées dans des camps de prisonniers. En août 1944, la municipalité fut le théâtre d'une importante bataille qui eut lieu à Mramor[2].

Localités de la municipalité de Brus[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Brus en Serbie

La municipalité de Brus compte 58 localités :

Brus est officiellement classée parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
7691 2239402 4343 4064 5584 653[3]4 572[1]

Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités dans la ville (2002)[modifier | modifier le code]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
23 49125 58525 60624 58122 67921 13118 764[3]16 293[1]

Répartition de la population par nationalités dans la municipalité (2002)[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 45 sièges de l'assemblée municipale de Brus se répartissaient de la manière suivante[6] :

Parti Sièges
Nouvelle Serbie 20
Parti radical serbe 9
Parti démocratique de Serbie 8
Parti démocratique 8

Zoran Šljivić, membre du parti Nouvelle Serbie de Velimir Ilić, a été élu président (maire) de la municipalité ; il avait établi une liste commune avec le Parti démocratique de Serbie de Vojislav Koštunica[6].

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Une maison ancienne à Brus

En raison de la proximité des monts Kopaonik, la municipalité de Brus a récemment connu un important développement touristique. Parmi les sites culturels, on peut signaler le monastère de Lepenac (XVe siècle), les ruines du monastère de Milentija (XIVe siècle), la ville fortifiée de Koznik, ou encore, à Brus, l’église sv. Preobraženja, construite en 1836.

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (sr + en) « Livre 20 : Vue d'ensemble comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991, 2002 et 2011, données par localités) » [PDF], Pages du recensement de 2011 en Serbie - Institut de statistique de la République de Serbie, (consulté le 23 septembre 2015)
  2. a b c d et e (sr) « Istorija Brusa », sur http://www.opstinabrus.org.yu, Site officiel de la municipalité de Brus (consulté le 22 octobre 2008)
  3. a et b (sr) Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités (Livre 9), Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-14-9)
  4. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-01-7)
  5. a et b (sr) « Population par nationalités au recensement de 2002 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 23 septembre 2015)
  6. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Brus (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 3 août 2009)
  7. (sr) « Lista medjunarodnih odnosa », sur http://www.skgo.org (consulté le 3 août 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]