Bruno Mouron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bruno Mouron est un photographe de célébrités, auteur de plusieurs livres et directeur d'agence de presse français.

Associé de Pascal Rostain, il fait le plus souvent équipe avec lui.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1986, il crée avec Pascal Rostain l’agence de presse Sphinx ; celle-ci collabore régulièrement avec de grands magazines internationaux, comme Stern, Vanity Fair, Sunday Times Magazine, Gente, Oggi, El Mundo, Le Figaro Magazine ou Paris Match.

En octobre 2013, l’exposition de Bruno Mouron et Pascal Rostain, intitulée « Autopsie » présentée à Opera Gallery sera ensuite être sélectionnée à l'exposition universelle de 2015 (Milan) pour représenter la France.

Paparazzades notoires[modifier | modifier le code]

On lui doit notamment (faisant équipe ou non avec Pascal Rostain) les paparazzades suivantes :

  • Celle de la révélation de Mazarine Pingeot, prise devant le restaurant le Divellec avec son père François Mitterrand,
  • Les images du fils d’Albert II avec une hôtesse de l’air d’origine togolaise,
  • le couple Chirac en plein farniente sur une plage de l’île Maurice,
  • Les coulisses du G8 qui s’est déroulé au Canada en 2002, dans l'intimité des chefs d’Etats présents (Berlusconi, Bush, Chirac, Poutine)
  • Le cliché de Cécilia Sarkozy avec Richard Attias à New York.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruno Mouron, Pascal Rostain, Scoop, Flammarion, 2007.
  • Bruno Mouron, Pascal Rostain, Trash, Éditions du Regard, 2007.
  • Bruno Mouron, Pascal Rostain Famous, Robert Laffont, 2012.
  • Bruno Mouron, Pascal Rostain, Chasseurs de scoops. L'histoire vraie des photo qui ont secoué la République, Glenat, 2012.
  • Bruno Mouron, Pascal Rostain, Autopsie, Éditions de la Martinière, 2013.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2007. Trash,, 30 grands formats leur première œuvre d'art collective trash sur les poubelles des célébrités.

Notes et références[modifier | modifier le code]