Bruno Messina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bruno Messina
Description de l'image Defaut.svg.

Naissance
Nice
Activité principale Directeur de l'Agence iséroise de diffusion artistique (festivals Berlioz et Messiaen au pays de la Meije)
Activités annexes Trompettiste
Ethnomusicologue
Formation Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, Université Paris-Sorbonne
Enseignement Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris
Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon
Distinctions honorifiques Chevalier de l'ordre national du Mérite

Bruno Messina, né le à Nice, est un responsable culturel français, directeur de l'Agence iséroise de diffusion artistique. Il porte le festival Berlioz et le festival Messiaen au pays de la Meije.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait au fusain d'Hector Berlioz. Bruno Messina est le directeur artistique du festival Berlioz à La Côte-Saint-André depuis 2009.

Bruno Messina naît le à Nice. D'abord trompettiste, il poursuit des études musicales classiques au conservatoire de Nice puis au conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe de Pierre Thibaud. Il étudie successivement le jazz dans la classe de François Jeanneau au conservatoire de Paris, le gamelan javanais au PPPG Kesenian de Yogyakarta[1] puis s'engage dans une formation doctorale en ethnomusicologie à l'Université Paris-Sorbonne sous la direction de François Picard.

Lauréat du prix Villa Médicis hors-les-murs en 1992 (Java, Indonésie), il mène conjointement une activité de musicien, de chercheur, d’enseignant et de directeur artistique[2]. Entre 2004 et 2008, il est directeur artistique de la Maison de la Musique (scène conventionnée) à Nanterre. Il devient ensuite directeur de l'établissement public de coopération culturelle AIDA (Agence iséroise de diffusion artistique)[3] et porte de nombreux événements culturels dont le festival Berlioz[4] et le festival Messiaen au pays de la Meije[5].

Parallèlement, Bruno Messina est nommé professeur associé d'ethnomusicologie au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et professeur d'histoire de la musique et art et civilisation au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon[Quand ?]. Il est l'invité de plusieurs universités pour des conférences ou des cours, notamment à Buenos Aires en Argentine, Santiago au Chili et São Paulo au Brésil.

Médiateur pour la musique auprès de la Fondation de France dans le cadre du dispositif « Les nouveaux commanditaires »[6] depuis 2012, Bruno Messina est ponctuellement sollicité en tant que conseiller artistique, notamment par les Musicales Actes Sud et le Musée national des Arts asiatiques - Guimet.

Depuis le 28 mai 2018, il est président de Musique française d'aujourd’hui[7], succédant à Michel Fano. Il siège dans les conseils d'administration des Siècles, de TM+[8], de la Fédération des associations de musiques et de danses traditionnelles, des Détours de Babel[9], de la Fabrique Opéra[10], de l'Orchestre de chambre de Paris et de l'Orchestre d'Auvergne.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Berlioz, Arles, Actes Sud, , 205 p. (ISBN 978-2-330-11437-4, notice BnF no FRBNF45627544)
  • « D'un monde l'autre... Extension du domaine musical et ethnomusicologie autour de 1950 en France », dans Laurent Feneyrou et Alain Poirier (dir.), De la Libération au Domaine musical - Dix ans de musique en France (1944-1954), Librairie Philosophique J. Vrin,
  • « Entretien avec Bruno Messina », dans Rémy Campos, Le Conservatoire de Paris et son histoire, une institution en questions, Paris, L'Œil d'or, (ISBN 978-2-913661-79-0, notice BnF no FRBNF45109603)
  • « Tristes tropiques. Un point de vue festivalesque », Cahiers d'ethnomusicologie, no 27,‎ (lire en ligne)
  • « À propos de l'enfance d'Hector : quelques images sonores, étranges et fantastiques », dans Luc Charles-Dominique, Yves Defrance et Danièle Pistone, Fascinantes Étrangetés. La découverte de l'altérité musicale en Europe au XIXe siècle. Actes du Colloque de la Côte-Saint-André (38) 24-27 août 2011, Paris, Éditions L'Harmattan, coll. « Anthropologie et musiques », (ISBN 978-2-343-03279-5, notice BnF no FRBNF43794108, présentation en ligne)
  • « Berlioz, le montagnard exilé », L'Alpe. Des paysages et des hommes, no 64,‎ (présentation en ligne)
  • « Vers les chutes et le large », dans Composer le monde, transculturalité en œuvres, Grenoble, CIMN L'empreinte digitale,
  • « Les paysages sonores du Dauphiné-Berlioz », dans Paysages sensoriels, essai d'anthropologie de la construction et de la perception de l'environnement sonore, Comité des travaux historiques et scientifiques, coll. « Collection orientations et méthodes », , chap. 26
  • « Promenade musicale dans les paysages javanais », Indonésie, les sons d'un archipel. Le Banian, no 15,‎ (présentation en ligne)[13]
  • Avec Michel Plisson, « Écrit/Oral : Une équation irréductible - De l’écriture des musiques non-écrites en ethnomusicologie », Revue du conservatoire de paris, no 1,‎ (lire en ligne)
  • « Une histoire ethnomusicologique. Entretien avec Luc Charles-Dominique », La vie d'artiste. Cahiers d’ethnomusicologie, no 25,‎ (lire en ligne)
  • Hector Berlioz (préf. Bruno Messina), Les soirées de l'orchestre, Lyon ; Venise, Symétrie ; Palazzetto Bru Zane, , 449 p. (ISBN 978-2-914373-89-0, notice BnF no FRBNF42705561)
  • De maître à maître : vingt-cinq ans de formation continue, essai sur 25 ans de formation continue des professeurs de musique et de danse en région Ile-de-France, Paris, Ariam Île-de-France, , 159 p. (ISBN 2-904174-64-8, notice BnF no FRBNF44396191)
  • « Un hymne alpin. Le Ranz des vaches », L'Alpe. Ah la vache !, no 48,‎ (présentation en ligne)
  • « Bruit et musique : discriminations, interactions, influences, l’exemple des musiques du monde », dans Agrégations de musique et Capes externe d’éducation musicale, CNED,
  • Ouvrage collectif, Bruno Messina (dir.), Zéphirin Castellon, Siblar e Cantar en Vesubia, Modal/FAMDT/Adem 06,
  • Avec Jérôme Cler, « Musiques des minorités, Musiques mineures, Tiers-musical », Identités musicales, Cahiers d'ethnomusicologie, no 20,‎ (lire en ligne)
  • « Le Tiers-Musical », Musique et Globalisation, revue Filigrane,‎ (lire en ligne)
  • « Aucun apprentissage n’évite le voyage », Musique et cultures, revue Recherche en Éducation Musicale, Québec, Université Laval, no 26,‎ (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « PPPG Kesenian Yogyakarta », sur gudeg.net
  2. « Société française d'ethnomusicologie », sur ethnomusicologie.fr
  3. « Agence iséroise de diffusion artistique », sur aida38.fr
  4. « Festival Berlioz », sur festivalberlioz.com
  5. « Festival Messiaen », sur olyrix.com
  6. « Les nouveaux commanditaires », sur nouveauxcommanditaires.eu
  7. « Musique française d'aujourd'hui », sur musiquefrancaise.net
  8. « TM+ », sur tmplus.org
  9. « Les Détours de Babel », sur detoursdebabel.fr
  10. « La Fabrique Opéra », sur lafabriqueopera.com
  11. « Décret du 2 mai 2017 portant promotion et nomination », sur legifrance.gouv.fr, 3 mai 2017
  12. « Arrêté du 28 juillet 2015 portant attribution de la médaille du tourisme », sur entreprises.gouv.fr
  13. L'association franco-indonésienne Pasar Malam veut contribuer à la compréhension et à l'amitié entre les peuples français et indonésien « Association franco-indonésienne Pasar Malam », sur association-franco-indonesienne-pasar-malam.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]