Bruno Maïorana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bruno Maïorana
Description de cette image, également commentée ci-après

Au Festival européen de bande dessinée Strasbulles
(Strasbourg, 2009)

Naissance
Angoulême
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Dessinateur de bande dessinée
Conjoint
Karine Illand

Bruno Maïorana est un dessinateur de bandes dessinées français, né le à Angoulême (Charente).

Biographie[modifier | modifier le code]

Bruno Maïorana est né le à Angoulême.

Il suit un parcours scolaire classique, n'obtient pas son Bac B (“la filière A3 étant peuplée de crétins”, il choisira de l’éviter), rentre aux Beaux-Arts, puis est viré, puis passe en section BD, puis est viré. Il s’y ennuyait ferme, faisant ici dans le plus doux des euphémismes, ne trouvant pas l’enseignement intéressant.

Il préfère se lancer dans le dessin animé (ça tombe bien, ça se passe entre autres à Angoulême, belle ville d’une tranquillité sans égal, vu qu'elle est morte), activité qui aura au moins l’avantage de lui rapporter de l’argent.

Il est aisé de tomber dans le piège de l’argent facile et de la routine. Il risque de s’y endormir, mais s’en sortira à temps.

Si Maïorana a commencé à dessiner très jeune, il a aussi failli en être dégoûté très tôt. En effet, en primaire, alors qu’un concours de dessin avait été organisé, c’est un concurrent, professionnel du papier calque, qui avait remporté la victoire. Ô rage ! Ô désespoir ! Bruno s’était donné tant de mal ! Envers et contre tout, il persiste et finit par lancer son fanzine en terminale. Grand lecteur de BD, il admire pendant longtemps les super-héros, est un grand fan de Franquin et idolâtre Moebius. Mais il préfère se nourrir d’une culture non-BD, plus facilement digérable par l’artiste qu’il est, et par-là même plus facilement utilisable.

Maïorana est passionné de jeu de rôles, même s’il ne peut y consacrer autant de temps qu’il le désirerait. Grand spécialiste de vampirisme, il ne rechigne jamais à relire un bon vieux polar.

Depuis l’annonce sur sa page Facebook, en 2014[1], de l’arrêt de sa production en bande dessinée, pour des raisons financières, matérielles, philosophiques et personnelles[2], Maïorana se consacre à l’illustration, sous toutes ses formes, préférant le travail classique, en noir et blanc, à la plume, son outil de prédilection[3] .

Publications[modifier | modifier le code]

Garulfo (série terminée)
D (série terminée)

D est une série fantastique, se déroulant à l'époque victorienne, où il est question de vampires. Le premier tome a pour titre Lord Faureston. Cette histoire devrait se dérouler sur trois tomes, quatre au maximum. On retrouve le trio d'auteurs de Garulfo, qui cherchent à renouer avec l'esprit du roman originel de Bram Stoker[4].

Carnet d'auteur, Snorgleux Éditions, 2013 (ISBN 9782360140428)

Références[modifier | modifier le code]

  1. sparkk, « Bruno Maïorana annonce sa retraite d'auteur BD | 9emeArt.fr », sur www.9emeart.fr (consulté le 24 janvier 2016)
  2. « Bruno Maïorana: "Trop d'albums de BD qui sortent? Carrément!" [+vidéo] », sur CharenteLibre.fr (consulté le 24 janvier 2016)
  3. [1]
  4. « Nous nous référons à Stoker, de façon plus ou moins démonstrative, mais continuellement. » dans un Entretien sur vampirisme.com.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :