Bruno Lafont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lafont.
Bruno Lafont
Naissance (61 ans)
Boulogne-Billancourt (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Dirigeant de sociétés

Bruno Lafont, né le à Boulogne-Billancourt[1], est un chef d'entreprise français. Il est le directeur général de Lafarge de et son président du à 2015, lors de sa fusion avec Holcim. Il est ensuite vice-président du conseil d'administration jusqu'en avril 2017.

Formation[modifier | modifier le code]

Après le lycée Saint-Louis-de-Gonzague [citation nécessaire], Bruno Lafont sort diplômé de HEC Paris en 1977, puis de l'ENA en 1982[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière chez Lafarge dès 1983 en tant qu'auditeur interne à la Direction financière[3]. L'année suivante, il intègre l'activité sanitaire du groupe (désormais externalisé) en tant que Directeur administratif et financier en Allemagne.

Il est ensuite successivement, de 1986 à 1988, Directeur financier de cette branche puis de 1988 à 1989, directeur du développement international, basé en Allemagne. En 1990, il est nommé Directeur des opérations Ciment, Granulats & Béton de Lafarge pour la Turquie et la région Méditerranée Orientale.[citation nécessaire] En 1995, il rejoint le Comité exécutif de Lafarge comme Directeur général adjoint Finances du Groupe, puis en 1998 au titre de Président de l'activité Plâtre. Entre 2003 et décembre 2005, il est Directeur Général délégué du Groupe.[citation nécessaire]

Il co-dirige l'activité Ciment et supervise l'activité Granulats & Béton ainsi que la région Amérique du Nord. Il accélère le développement du Ciment en Asie, notamment grâce à la joint-venture conclue avec Shui On en Chine[4].

Administrateur de Lafarge SA depuis le 25 mai 2005, il occupe la fonction de Directeur Général de Lafarge à partir du et lance le plan stratégique "Excellence 2008" en juin 2006[5] visant à faire du Groupe le meilleur de son secteur. En 2006, deux opérations stratégiques sont menées : le rachat des intérêts minoritaires de Lafarge North America[6] et la cession de l'activité Toiture[7].Il devient également président du Conseil d'administration le .

Il devient également Président-Directeur général du Groupe le 3 mai 2007[8]. En décembre 2008, il annonce l'acquisition d'Orascom Cement[9], leader cimentier du Moyen-Orient et du Bassin méditerranéen, qui marque une accélération décisive du développement du Groupe dans les marchés émergents à forte croissance. Il détient également des mandats dans différentes sociétés du groupe Lafarge comme Lafarge India Private Limited, Lafarge North America, Lafarge Shui On Cement Limited, ou encore de Cementia Holding AG. Il est également administrateur d'EDF[1] et d'Arcelor Mittal[2]. En 2015, après la fusion Lafarge-Holcim, il devient co-PDG du nouveau groupe LafargeHolcim, jusqu'en avril 2017[10],[11].

Il est en outre membre du Comité exécutif du Conseil Mondial des Entreprises pour le Développement Durable (WBCSD), dont il co-dirige le projet « Efficacité énergétique des bâtiments »[12];[citation nécessaire] Codirigeant du projet Energy Efficiency in Buildings au sein du WBCSD[citation nécessaire]; Président de l'association EPE (Entreprises pour l'environnement)[citation nécessaire]; Président de la Commission Développement durable du Medef[13][citation nécessaire]; Président du groupe de travail « Énergie & climat » de l'European Round Table of Industrialists (ERT)[14][citation nécessaire]; et Président de la Fnege (Fondation pour l'Enseignement de la Gestion des Entreprises)[15] depuis octobre 2016. Il est conseiller du maire de Chongqing en Chine[2].

Bruno Lafont a perçu 2,9 millions de rémunération en 2012 (+81,1% vs 2011). Il est à la 11e dans les classements des rémunérations du SBF 120[16].

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Ces grandes entreprises au cœur des transformations du monde. Entretiens avec Philippe Hardouin, éditions Tallandier, 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Présentation des administrateurs d'EDF
  2. a, b et c (en) « Board of directors », sur ArcelorMittal (consulté le 1er mai 2017)
  3. Avis de convocation à l'assemblée générale ordinaire du jeudi du Groupe Lafarge page 34
  4. [1] Lafarge et Shui On s'associent pour donner naissance au nouveau leader cimentier du Sud-Ouest de la Chine
  5. [2] Lafarge affiche son ambition en présentant son plan stratégique détaillé «EXCELLENCE 2008»
  6. [3] Lafarge détient 100% de Lafarge North America
  7. [4] LAFARGE : Finalisation de la cession de la branche Toiture
  8. [5] Un nouveau patron pour Lafarge
  9. Le mur de l'Atlantique Lafarge va racheter Orascom Cement pour 8,8 milliards d'euros
  10. (en) Jonathan Rowland, « Lafont to step down as LafargeHolcim co-chair », World Cement,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Bertille Bayart, « Le patron de LafargeHolcim quitte le groupe », Le Figaro,‎ (lire en ligne) :

    « Plusieurs administrateurs issus de l'ex-Lafarge, dont l'ancien PDG Bruno Lafont, ont déjà tiré leur révérence. »

  12. World Business Council for Sustainable Development Strengthens its Governance and Appoints New Chairman Paul Polman
  13. Bruno Lafont devient président de la Commission Développement durable du Medef
  14. European Round Table of Industrialists: Energy & Climate Change
  15. « FNEGE », sur www.fnege.org (consulté le 10 janvier 2017)
  16. Les salaires des patrons du SBF 120, Le journal du net, le 25 juin 2013