Bruno Fonseca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fonseca.
Bruno Fonseca
Defaut.svg
Naissance
Décès
Nom de naissance
Bruno Fonseca
Nationalité
Activités
Maîtres
Mouvement
Influencé par
Œuvres réputées
The War Murals

Bruno Fonseca, né en 1958 à New York et décédé le à East Hampton aux États-Unis, était un peintre et sculpteur américain associé au mouvement abstrait avant de s'orienter vers la peinture figurative.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bruno Fonseca est le fils d'un sculpteur uruguayen, Gonzalo Fonseca, émigré à New York. Enfant, il souffre de problèmes importants de dyslexie et bégaiement, mais développe des dons de dessinateur[1]. Fonseca, après l'échec pour l'obtention de son baccalauréat dans un lycée de Brooklyn, décide de partir en 1976 à 18 ans pour Barcelone en Espagne[1] où il vivra jusqu'en 1993.

Là, il étudie durant six ans auprès d'Augusto Torres (es), dont le père Joaquín Torres García fut le professeur de son propre père Gonzalo[2]. Bruno Fonseca vit alors dans le quartier chaud de la ville où il fréquente le monde de la nuit. Il développe sa peinture abstraite dans la lignée de Torres-Garcia. Il fera également à cette époque la connaissance de diverses jeunes artistes catalans, dont Miquel Barceló avec lequel il partage un atelier rue Cotoners[3] et qui l'influencera pour passer de l'abstraction à la peinture figurative. De 1989 à 1993, très marqué par la chute de Ceaucescu et son exécution, il réalisera son œuvre la plus célèbre The War Murals. Malade du Sida, il rentre aux États-Unis en 1993 et épouse l'artiste Anke Blaue[2]. Il décèdera l'année suivante auprès de sa famille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Dear Brother par Isabella Fonseca dans The Guardian du 4 novembre 2000
  2. a et b (en) Bruno Fonseca, 36, Painter and Sculptor dans The New York Times du 3 juin 1994.
  3. (es) Miquel Barceló, Obra sobre papel, 1979-1999, Madrid, Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía,‎ (ISBN 8-480-03180-8), p. 21-22

Lien externe[modifier | modifier le code]