Bruno Deniel-Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
image illustrant un homme d'affaires image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français et un homme d'affaires français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bruno Deniel-Laurent
Description de cette image, également commentée ci-après

Bruno Deniel-Laurent en 2014 (photo de Kanae Mizutani)

Naissance
Château-Gontier, Mayenne, France
Nationalité Drapeau de la France française
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

Bruno Deniel-Laurent est un écrivain et réalisateur français né en Anjou en 1972, à Château-Gontier.

Écriture[modifier | modifier le code]

Il a dirigé plusieurs revues culturelles et littéraires, notamment la revue Cancer! qu'il a cofondée en 2000, TsimTsoûm (2005), et la revue Impur fondée en 2007.

Il collabore à la Revue des deux Mondes[1], aux magazines Marianne[2], Technikart et Grand Seigneur, à La Revue littéraire (Léo Scheer) et à Southeast Asia Globe, magazine cambodgien anglophone.

En 2003, il a codirigé un ouvrage collectif, Gueules d'amour, publié aux Éditions Mille et une nuits (Fayard), livre dans lequel il a rédigé un hommage à la philosophe Simone Weil (1909-1943).

En 2011, il a coécrit avec Raphaël Bodin L'Anjou en toutes lettres, un essai littéraire sur l'Anjou présenté sous forme d'abécédaire amoureux[3].

Il a publié le 20 mars 2014 un essai polémique sur la trisomie 21, Éloge des phénomènes, chez Max Milo Éditions[4]. Ce livre se veut un plaidoyer en faveur des enfants trisomiques et une critique de l’« eugénisme d’État » dont ils seraient, selon l’auteur, les victimes. Inscrivant son essai dans les courants écologistes et critiques (inspirés par les œeuvres de Günther Anders, Ivan Illich ou Jacques Ellul), Bruno Deniel-Laurent y dénonce les théories du transhumanisme et de l'« homme augmenté » qu'il assimile au « technolibéralisme ».

Son premier roman, L'Idiot du palais, est sorti en septembre 2014 aux Éditions de la Table ronde dans la collection Vermillon[5].

Il a publié au Mercure de France, le 15 septembre 2016, Le Goût de l'Anjou, une anthologie littéraire de l'Anjou qui s'insére dans la collection « Le Goût de »[6]. En décembre 2016, le président du jury des Gourmand World Cookbook Awards, Édouard Cointreau, annonce que Le Goût de l'Anjou, vainqueur national, représentera la France dans la catégorie « Prix spécial du Jury » où il concourra pour le titre « Best in the World ». La cérémonie des Gourmand World Cookbook Awards se tiendra à Yantai – province du Shandong, République populaire de Chine en mai 2017[7].

Il publiera, en avril 2017, un récit littéraire consacré aux Chams du Cambodge et du Viêtnam, Fils du Champa.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Il a coréalisé, avec Guillaume Orignac, Cham, un film documentaire tourné au Cambodge, sorti en 2010, ayant pour sujet le génocide de la minorité musulmane sous le régime des Khmers rouges.

En 2012 il a réalisé On achève bien les livres, un essai cinématographique sur le pilon des livres[8]. Ce film montre « l'envers d’une "économie de croissance" fondée sur un gaspillage structurel et des politiques délibérées de surproduction. »[9]

Reportages[modifier | modifier le code]

Combattante kurde des YPJ, branche féminine des Unités de protection du peuple, sur la ligne de front contre l’État islamique, Syrie, novembre 2014 (photographie de Bruno Deniel-Laurent)

En 2009 et 2010, Bruno Deniel-Laurent a assisté à Phnom Penh aux audiences du procès de l'ancien directeur khmer rouge de la prison de Tuol Sleng, Kang Kek Ieu, plus connu sous le pseudonyme de Douch. Son compte-rendu a été publié dans le numéro de juin 2010 de la Revue des deux Mondes[10].

En janvier 2015, après s'être rendu dans une zone autonome du nord de la Syrie, Bruno Deniel-Laurent publie dans Le Monde une tribune[11] présentant la « révolution communaliste » du Rojava (Kurdistan syrien).

Les magazines Causeur[12] et Technikart[13] publient au début de l'année 2015 ses reportages réalisés en Syrie dans lesquels il décrit le combat des forces du Rojava (Unités de protection du peuple) contre l’État islamique. Il est aussi l'invité de l'émission 7 milliards de voisins sur Radio France internationale afin d'évoquer avec la chercheuse et poétesse kurdo-britannique Nazand Begikhani (en) la place des femmes dans la société kurde contemporaine[14].

En août 2016, il co-publie dans le magazine Marianne un reportage sur la libération du site historique de Palmyre[15] et décrit le difficile travail des archéologues syriens de la Direction Générale des Antiquités et des Musées (en).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Récit[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Fils du Champa

Anthologie littéraire[modifier | modifier le code]

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2013 : On achève bien les livres, 18', produit par Ladybirds Films.
  • 2010 : Cham, film documentaire, 55', produit par Araucania Films.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1], Site de La Revue des Deux Mondes, textes de l'auteur accessibles en ligne.
  2. [2], Site de Marianne, textes de l'auteur accessibles en ligne.
  3. Ouest-France, édition du Maine-et-Loire, 11 décembre 2011
  4. [3], Blog du livre Éloge des phénomènes
  5. [4] Site de l'auteur
  6. [5] Présentation de la collection « Le Goût de » sur le site du Mercure de France.
  7. [6]
  8. [7], France-Culture, La Condamnation au pilon, 1er novembre 2011
  9. [8], Site officiel du film On achève bien les livres
  10. [9], "Duch : Procès 001" - La Revue des Deux Mondes (PDF).
  11. [10]« À Kobané, l’essor de l’utopie Rojava », tribune de Bruno Deniel-Laurent et Yvan Tellier, publiée dans Le Monde, 28 janvier 2015
  12. [11] « « Rojava, l'État insoumis » », reportage publié dans Causeur, février 2015.
  13. « Avec les combattants du Rojava », reportage publié dans Technikart, n° 190, avril 2015.
  14. [12] Podcast de l'émission 7 milliards de voisins sur Radio France internationale, 29 décembre 2014
  15. [13], « Palmyre : ceux qui l'aiment, ceux qui l'abandonnent », texte de Lara-Scarlett Gervais et Bruno Deniel-Laurent publié dans Marianne, N°1009, du 5 au 11 août 2016.