Bruno Bézard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bruno Bezard)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bézard.
Bruno Bézard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Administrateur de société
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
ChaunyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Bruno Bézard, né le à Chauny, est un haut fonctionnaire du ministère de l'Économie et des Finances et administrateur de société français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études en classes préparatoires au lycée Descartes de Tours, Bruno Bézard intègre l’École polytechnique (X1982)[1], dont il sort classé en 31e position. Ce classement lui permet d'accéder à l’École nationale d’administration, deux places étant réservées à l'époque à des élèves issus de Polytechnique[2]. Il sort major de la promotion Michel-de-Montaigne[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Nommé inspecteur des finances, il est affecté en 1992 à la direction du Trésor où il devient chef du bureau « financement du logement » en 1994 puis sous-directeur chargé du secteur des assurances en 1998.

En 2000, il exerce quelques mois les fonctions de directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie Christian Sautter puis il est nommé sous-directeur de la dette, du développement et des marchés émergents. En 2001-2002, il est conseiller pour les affaires économiques et financières au cabinet du Premier ministre Lionel Jospin[1].

Nommé ensuite chef du service des participations à la direction du Trésor, Bruno Bézard devient directeur général adjoint de l’Agence des participations de l’État (APE) le , avant d'en être nommé directeur général le [1],[4]. À ce titre, il représente l'État actionnaire au conseil d'administration de plusieurs grandes entreprises. Il est également membre du Comité d'audit[5] d'Orange.

Bruno Bézard est vice-président du Club de Paris de 2000 à 2001[1].

Il devient inspecteur général des finances en 2004.

En septembre 2010, il est nommé ministre conseiller pour les affaires économiques, chef du service économique régional ayant compétence sur la Chine par Christine Lagarde, ministre de l'Économie[1]. Rattaché à la direction générale du Trésor, Bruno Bézard est chargé auprès de l'ambassadeur de représenter et de promouvoir les intérêts économiques et financiers de la France en Chine. Il a également pour mission de favoriser le dialogue économique avec Pékin dans la perspective du G20, dont la France assure la présidence en 2011[6].

Lors du Conseil des ministres du , il est nommé directeur général des Finances publiques[7], puis le 28 juin 2014 directeur général du Trésor en remplacement de Ramon Fernandez[8]. En mai 2016, il quitte ce poste et rejoint Cathay Capital, un fonds d'investissement franco-chinois[9], s'attirant des accusations de conflit d'intérêts selon Laurent Mauduit : « Bruno Bézard a eu à connaître de la BPI et de son alliance avec le fonds chinois en sa double qualité de directeur du Trésor et de membre de la commission de surveillance de la CDC »[10]. Ce départ pour une entreprise de capital-investissement est une première pour un directeur général du Trésor, ses prédécesseurs Xavier Musca ou Jean Lemierre, ayant par exemple préféré rejoindre des établissements bancaires.

Odile Renaud-Basso lui a succédé en juin 2016 à la direction générale du Trésor[11].

Mandats d'administrateur[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Il est nommé chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur le 13 avril 2006, puis officier le 20 novembre 2015[12], et chevalier de l’ordre national du Mérite le 14 novembre 2012[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Bruno Bezard, Les Échos no 21240, 2 août 2012, consulté le 22 janvier 2014.
  2. Marie Visot, « Bruno Bézard, nouveau roi du Trésor », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  3. « Bruno Bézard pourrait succéder à Ramon Fernandez à la direction générale du Trésor », sur www.lemonde.fr,
  4. a et b Bruno Bézard, Forbes, consulté le 22 janvier 2014.
  5. « Sa fiche sur le site d'Orange » (consulté le 20 janvier 2010)
  6. « Bruno Bézard nommé chef du service économique en Chine », LCI (consulté le 23 mai 2010)
  7. Décret du 1er août 2012 portant nomination d'un directeur à l'administration centrale du ministère de l'économie et des finances - M. Bézard (Bruno)
  8. Décret du 19 juin 2014 portant nomination d'un directeur à l'administration centrale du ministère des finances et des comptes publics et du ministère de l'économie, du redressement productif et du numérique - M. Bézard (Bruno)
  9. Stéphane Lauer, « Bruno Bézard quitte la direction du Trésor pour un fonds d’investissement franco-chinois », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  10. Laurent Mauduit, « Direction du Trésor: le sulfureux pantouflage de Bruno Bézard », Mediapart, 25 mai 2016.
  11. « Odile Renaud-Basso, première femme nommée directrice du Trésor », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  12. Décret du 20 novembre 2015 portant promotion et nomination
  13. Décret du 14 novembre 2012 portant promotion et nomination

Liens externes[modifier | modifier le code]