Bruce Price

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Price.
Bruce Price
Bruce Price.jpg

Bruce Price

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Œuvres réputées

Bruce Price (né le à Cumberland (Maryland)- décédé le à Paris) est un architecte américain. Il a réalisé les hôtels-châteaux du Canadien Pacifique à travers le Canada et notamment le célèbre château Frontenac à Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié l'architecture à Baltimore et à l'étranger, Bruce Price conçoit d'abord plusieurs édifices renommés dans le sud des États-Unis. Il s'installe ensuite à New York où il construit le Tuxedo Park, son premier grand ensemble architectural. Il construit de nombreuses maisons pour la haute société de Newport (Rhode Island) and Bar Harbor (Maine). Il est l'architecte de la Royal Victoria College and McGill University à Montréal et a réalisé les hôtels-châteaux du Canadien Pacifique et notamment le château Frontenac à Québec[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Montréal[modifier | modifier le code]

Quelques-uns des édifices construits par l'architecte Bruce Price seul ou en consortium sur le territoire de la ville de Montréal

Écoles et universités
  • Collège Royal Victoria, McGill rue Sherbrooke Ouest Quartier Ville-Marie (Centre-Ville), 5 étages (1899)
  • Le bâtiment Old Chancellor Day Hall, faisant partie de la faculté de droit de l'université McGill
Édifices publics

Québec[modifier | modifier le code]

Alberta[modifier | modifier le code]

New York[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Harris (1849-1919): Catalogue of an exhibition circulated by the Extension Services of the National Gallery of Canada, Ottawa, 1973-1974. Itinerary: Confederation Art Gallery and Museum and others, p. 95, Galerie nationale du Canada, 1973.

Liens externes[modifier | modifier le code]