Brousse (fromage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Brousse
01 Brousse de Rove.jpg
Pays d’origine
Région
Lait
Appellation
non protégée

Brousse est l'appellation francisée du provençal brossa ou broça (selon la norme classique de l'occitan, brousso selon la norme mistralienne), « lait caillé » en français, désignant un fromage de lactosérum originaire de Provence, mais aussi du Languedoc-Roussillon (Roquefort[1]), jusqu'aux Pyrénées où elle prend d'autres noms (eth grulh), comme vers l'Est, la Corse (Brocciu) et l'Italie. La brousse a une pâte blanche et une texture grumeleuse. Elle est élaborée majoritairement avec du lactosérum de lait de vache, de brebis ou de chèvre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Originellement, la brousse est confectionnée à partir du lactosérum résultant de l'élaboration de fromages de lait de chèvre[réf. nécessaire]. La brousse du Rove fait exception.

La brousse au sens strict n'est donc pas un fromage (tant au sens de l'administration française que de l'office fédéral suisse de la santé publique), mais un produit laitier. Le principal composant du sérac est l’albumine (protéine du petit-lait).

Historiquement, c'est une façon pour les paysans pauvres ayant une production principale de fromage (tomes) avec comme sous produit du petit lait (lactosérum), de valoriser celui-ci, donné en nourriture aux porcs dans d'autres endroits.

Industriellement et jusque récemment, ces sous-produits dans les effluents étaient un problème pour les laiteries qui devaient construire des stations d'épuration pour les traiter.

Certains fromagers racontent une légende : le frémissement lors de l'ajout de vinaigre lors de la fabrication aurait donné le nom à ce fromage. Une autre dit que le verbe « brousser » signifie battre, mélanger en dialecte. [2] Les trois ont peut-être une même origine.

L'adjonction de lait au lactosérum est de plus en plus pratiquée, permettant de le rendre plus onctueux et plus crémeux.

Dans le livre « Balade au pays des fromages: Les traditions fromagères en France » de Jean Froc, on peut lire: « Dans les Bouches-du-Rhône, cette recuite, issue de la race de chèvre du Rove, s'appelle brousse du Rove. Elle est remarquée au moins depuis le début du XIXe siècle. De nos jours, cette brousse toujours rare et recherchée à Marseille et dans la région, a changé: elle est faite soit avec le lait des chèvres du Rove, soit avec du lait de vache; en tout cas, c'est de lait qu'il s'agit et non plus de lactosérum. Néanmoins, elle est encore dégustée sucrée, arrosée d'eau de fleur d'oranger, ou sert de base à un gâteau aux œufs ».

Différentes productions[modifier | modifier le code]

Brousse fermière[modifier | modifier le code]

La brousse fermière est fabriquée exclusivement en Basse-Provence uniquement à base de lait de chèvre ou de lait de brebis. Son goût acidulé la fait entrer dans des recettes salées ou sucrées[3].

Brousse du Rove fermière[modifier | modifier le code]

Brousse du Rove en faisselle
Chèvre du Rove

Une des élaborations fermières la plus connue est la brousse du Rove AOC[3]. Cette production de brousse est atypique du fait de l'emploi de lait entier et non-pas de lactosérum comme matière-première : c'est un fromage. Elle est fabriquée avec du lait de chèvre de la race chèvre du Rove.

Elle se présente sous deux conditionnements : en paniers ou en cônes (plus répandus).

Les faisselles cylindriques allongées seraient une réminiscence de la tradition qui les aurait fait servir dans des cornes de bélier[4] qui avaient laissé la place à des cornets en fer blanc puis en plastique[5].

Brousse laitière[modifier | modifier le code]

Brousse laitière
Gâteau à la brousse et au citron

Une brousse laitière est fabriquée à partir de lait de vaches ou de chèvres alpines chauffé à près de 90 °C. Quand il a refroidi, il y est versé du vinaigre pour obtenir la coagulation. Cette brousse est commercialisée dans des moules permettant son égouttage[6].

Brousse industrielle[modifier | modifier le code]

Des élaborations à partir de lactosérum de vache existent aussi. Elles entrent dans la catégorie des brousses industrielles[3].

Les fromagers citent aussi la brousse de la Vésubie (fromage de brebis produit dans l’arrière-pays niçois), alors qu'une laiterie de Givors occupe une part importante du marché de la brousse industrielle.

Modes de consommation[modifier | modifier le code]

La brousse se consomme ou se déguste nature mais aussi agrémentée de sucre, miel, confiture, fines herbes et fleur d’oranger ou encore arrosée d’un coulis de fruits rouges ou de sirop d’érable[6]. Elle s'emploie tant dans les préparations culinaires salées que sucrées.

Mets à base de brousse[modifier | modifier le code]

  • Beignet de brousse du Rove
  • Légumes farcis
  • Gâteau brousse et citron
  • La Flaune Aveyronnaise

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Brousse - Définition et recettes de "Brousse" », sur Supertoinette (consulté le 25 mai 2019)
  2. « Brousse », sur Le Guide du Fromage (consulté le 25 mai 2019)
  3. a b et c Brousse sur actualait.com
  4. « Brousse Du Rove « Fromage Frais « Guide des fromages et recettes à base de fromages », sur www.degustation-fromages.com (consulté le 25 mai 2019)
  5. « Blog - La savoureuse Brousse du Rove », sur www.localizz.fr (consulté le 25 mai 2019)
  6. a et b La brousse du Rove

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]