Brouennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brouennes
Brouennes
Église Saint-Hilaire.
Blason de Brouennes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Verdun
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Stenay et du Val Dunois
Maire
Mandat
Bernard Kazuk
2020-2026
Code postal 55700
Code commune 55083
Démographie
Gentilé Brouennois, Brouennoises[1]
Population
municipale
151 hab. (2018 en diminution de 0,66 % par rapport à 2013)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 05″ nord, 5° 15′ 36″ est
Altitude Min. 167 m
Max. 296 m
Superficie 12,22 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Stenay
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Brouennes
Géolocalisation sur la carte : Meuse
Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Brouennes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brouennes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brouennes

Brouennes est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village de Brouennes se trouve dans le nord du département de la Meuse, à la limite du département des Ardennes.

Localisation de la commune de Brouennes

,

Le territoire de la commune est limitrophe de huit autres communes dont une dans les Ardennes :

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Brouennes est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. La commune est en outre hors attraction des villes[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première mention connue du village est Bruennæ en 955.

D'autres noms sont à signaler[7],[8] : Bruenna (1157) ; Brovanne (1464) ; Broüaine (1571) ; Brouayne (1586) ; Brouaine (1586) ; Broueenne (1586) ; Brouënne (1604) ; Brovaine (1632) ; Brovene (1656) ; Brouaine (1793) ; Brouenne (1801).

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle était rattachée au diocèse de Trèves (archid. de Longuyon et doyenné d'Yvois).

Le hameau de Ginvry fut érigé en baronnie en 1685 et était sous la coutume de Luxembourg-Chiny, dans la prévôté bailliagère de Montmédy.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Nicolas Michel (1765-1842)    
mars 2001 mars 2008 Annie Kazuk    
mars 2008 En cours Bernard Kazuk [9]
Réélu pour le mandat 2020-2026
  Ancien cadre

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2018, la commune comptait 151 habitants[Note 2], en diminution de 0,66 % par rapport à 2013 (Meuse : −3,51 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
488487485474560584572587591
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
557555585507479492475437405
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
376357318266253243241179183
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
169167155148160145160158149
2018 - - - - - - - -
151--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Brouennes en 2016 [13] en nombre d'habitants.
HommesClasse d’âgeFemmes
100 et +
90-99
80-89
70-79
12 
60-69
10 
50-59
12 
10 
40-49
30-39
13 
20-29
13 
10-19
0-9

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Chapelle Saint-Pierre.
  • Église Saint-Hilaire (XIIe siècle).
  • Ruines de la chapelle Saint-Pierre (Garenne Capard).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Brouennes Blason
D'or au chevron d'azur accompagné en chef de deux dés à coudre du même et en pointe d'une triquetra de gueules ; au chef de gueules chargé d'une tournelle de quatre merlons d'or[14].
Ornements extérieurs
Croix de guerre 1914-1918
Détails
  • L'or et le gueules soulignent que le village est situé en Lorraine et l'azur rappelle qu'il a été rattaché initialement au duché de Bar.
  • Le chevron d'azur est celui des armes du baron Jean de Maret de la Loge, dernier seigneur local sous l'Ancien Régime, et qui portait : « d'argent au chevron d'azur accompagné de trois bourses du même ».
  • Le crénelage de quatre merlons représente les châteaux forts de jadis.
  • La triquetra de gueules (ou nœud de la trinité) évoque saint Hilaire de Poitiers († 367), auquel l'église de Brouennes est dédiée.
  • Les deux dés représentent l'activité de broderie qui a employé jusqu'à une soixantaine de personnes au début du XXe siècle.

    Création Robert A. Louis et Dominique Lacorde, adoptée le .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.habitants.fr/meuse-55
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 30 mars 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 30 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 30 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 30 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 30 mars 2021).
  7. Félix Liénard, Dictionnaire topographique du département de la Meuse, 1872, p. 37 (lire en ligne)
  8. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. Pyramide des âges, Recensement 2016 sur le site de l'INSEE
  14. « 55083 Brouennes (Meuse) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 12 mars 2021).