Brosville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brosville
Brosville
L'Iton.
Blason de Brosville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Le Neubourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Neubourg
Maire
Mandat
Marc Romet
2014-2020
Code postal 27930
Code commune 27118
Démographie
Gentilé Brosvillais
Population
municipale
627 hab. (2016 en diminution de 4,42 % par rapport à 2011)
Densité 87 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 34″ nord, 1° 06′ 56″ est
Altitude Min. 32 m
Max. 144 m
Superficie 7,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Brosville

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Brosville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brosville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brosville

Brosville est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Brosville est une commune du Centre-Est du département de l'Eure. Son territoire, situé entre Évreux et Louviers, s'étend au cœur de la vallée de l'Iton et déborde sur les deux plateaux limitrophes : à l'est, la campagne de Saint-André, et à l'ouest, la campagne du Neubourg. L'atlas des paysages de Haute-Normandie la classe au sein de l'unité paysagère de la vallée de l'Iton[1]. Toutefois, l'Agreste, le service de la statistique et de la prospective du ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, la classe au sein de la campagne du Neubourg (en tant que région agricole)[2]. De par sa position, le bourg de la commune est enfermé dans un paysage clos par les coteaux boisés de la vallée. Seules les parties situées sur les plateaux présentent un caractère ouvert. À vol d'oiseau, Brosville est à 9,5 km au nord d'Évreux[3], à 12,5 km au sud-ouest de Louviers[4], à 16 km à l'est du Neubourg[5] et à 37 km au sud de Rouen[6].

Communes limitrophes de Brosville[7]
Houetteville La Vacherie La Vacherie
Bérengeville-la-Campagne Brosville[7] Émalleville
Tourneville Tourneville, Saint-Germain-des-Angles

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'Iton[8]. Cette rivière entre sur le territoire de la commune par le sud, au lieu-dit les Angles, selon un axe sud-est/nord-ouest. Ensuite, elle s'oriente à l'ouest au lieu-dit le moulin Heulin (elle marque alors la limite avec Tourneville), puis vire au nord-est avant de traverser le bourg. Elle s'évacue par le nord en direction de Houetteville.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes latinisées Brocvilla en 1027[9], Broovilla vers 1190[10].

Il s'agit d'un toponyme en -ville au sens ancien de « domaine rural », précédé d’un anthroponyme comme c’est généralement le cas. Peut-être est-ce le nom de personne anglo-saxon Broc qui semble attesté en Angleterre (dans Brockhurst, Brockton, etc.)[11], scandinave Brokkr[12] ou germanique continental Broco[13], bien que cette dernière hypothèse, ancienne, n'ait plus la faveur des toponymistes aujourd'hui.

On note encore à l'appui de cette hypothèse un autre Brosville à Saint-Étienne-sous-Bailleul (Eure, Brochvilla 1025)[11] et le nom de deux personnages mentionnés en 1025 dans la région de Bernay (Eure) : Goiffredus Broc et Hugo Broc.

Le nom de la forêt de Brotonne contient possiblement le même nom de personne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Occupation humaine depuis l'époque celtique.

Le village fut donné par Rollon aux évêques d'Évreux qui y firent construire un manoir ; celui-ci fut détruit en 1669.

Au XVIIIe siècle, Brosville était chef-lieu d'une sergenterie.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Josette Buard    
mars 2008 En cours Marc Romet DVD Employé
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[15].

En 2016, la commune comptait 627 habitants[Note 1], en diminution de 4,42 % par rapport à 2011 (Eure : +2,5 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
412376452389438429471416381
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
394371412374384348350308336
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
321373359336329305306365340
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
330330409434573601636645631
2016 - - - - - - - -
627--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Santé[modifier | modifier le code]

La ville possède un centre de soins lié à l'addiction de l'alcool[18].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On y trouve aussi :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Brosville (Eure).svg

Les armoiries de Brosville se blasonnent ainsi :

Écartelé au 1) d'azur à la crosse d'or, au 2) d’or au Saint martin à cheval de sable, habillé de gueules, coupant son manteau pour le donner à un pauvre aussi de sable, au 3) d'or à saint fiacre priant à genoux avec sa bêche en barre entre les bras, le manche sur l'épaule, fer en bas, le tout de sable, au 4) d'argent à la croix alésée de sable.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La vallée de l'Iton », sur Atlas des paysages de la Haute-Normandie (consulté le 8 novembre 2017).
  2. « Zonages », sur Agreste (consulté le 8 novembre 2017).
  3. « Distance à vol d'oiseau entre Brosville et Évreux », sur www.lion1906.com (consulté le 9 novembre 2017).
  4. « Distance à vol d'oiseau entre Brosville et Louviers », sur www.lion1906.com (consulté le 9 novembre 2017).
  5. « Distance à vol d'oiseau entre Brosville et Le Neubourg », sur www.lion1906.com (consulté le 9 novembre 2017).
  6. « Distance à vol d'oiseau entre Brosville et Rouen », sur www.lion1906.com (consulté le 9 novembre 2017).
  7. « Géoportail (IGN), couche « Communes » activée ».
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Iton (H43-0400) » (consulté le 11 septembre 2017).
  9. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 119b
  10. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 79.
  11. a et b François de Beaurepaire, op. cit.
  12. Site de Nordic Names : origine de Brokkr [1]
  13. Albert Dauzat et Charles Rostaing, op. cit.
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  18. Clinique des bruyères