Brooks Brothers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brooks Brothers
logo de Brooks Brothers
La première boutique Brooks Brothers en 1845.

Création 1818
Fondateurs Henry Sands Brooks
Forme juridique Société à capitaux privés (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité Commerce de détailVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Vêtements et accessoires de mode
Société mère Luxottica (depuis 2001[1])
Site web www.brooksbrothers.com

Brooks Brothers est la plus ancienne marque de vêtements des États-Unis. Elle a été créée par Henry Sands Brooks à New York en 1818[2].

En 1818, Henry Sands Brooks revend les vêtements achetés en gros par son frère David, dans une boutique à New York[3]. Celle-ci prend le nom de H&D Brooks & Co[3].

En 1833, à la mort d'Henry Brooks, ses fils prennent la suite et rebaptisent l'entreprise Brooks Brothers[3].

Pendant la Guerre de Sécession, la marque habille plusieurs généraux[3].

En 1896, Brooks Brothers est la première marque à commercialiser la chemise à col blanc « button-down » (avec les deux pointes boutonnées à leur extrémité)[4], empruntée aux joueurs de polo anglais[5].

L'entreprise reste entre les mains de la famille fondatrice jusqu'en 1946[3].

En 1953, la marque innove et lance les premières chemises « non iron », ne nécessitant pas de repassage[6]. Mais il faut attendre les années 1990 pour que le produit se démocratise[6].

Brooks Brothers a habillé nombre de célébrités, issues aussi bien du monde politique que du show-business. Ainsi, quarante des quarante-cinq présidents américains élus depuis la création de la marque se sont un jour habillés chez Brooks Brothers (Abraham Lincoln portait un Brooks Brothers au moment de son assassinat)[1]. Andy Warhol était un inconditionnel de la marque, et les membres de Nirvana ont posé à la une de Rolling Stone en costumes Brooks Brothers.

Ralph Lauren, alors âgé de 20 ans, a commencé sa carrière comme vendeur chez Brooks Brothers, avant de créer sa propre marque[7].

Dans les années 2010, Thom Browne dirige la collection Black Fleece de la marque[8].

L'entreprise, dont le chiffre d'affaires est en baisse, est d'abord rachetée par Marks & Spencer, puis par le groupe italien Luxottica en 2001[9].

En 2006, la marque, qui réalise 85 % de son chiffre d'affaires aux États-Unis[9], ouvre une boutique à Paris[1].

En 2017, Brooks Brothers compte 700 points de vente à travers le monde, dont 300 en Europe[10]. La marque est distribuée dans 45 pays[11].

En 2018, l'entreprise fête ses 200 ans. A cette occasion, elle organise un défilé à Florence[10].

Elle compte, en 2019, 600 boutiques dans le monde, dont moins d'une centaine en Europe[12]. La marque propose aussi une collection de vêtements féminins, mais réalise 80 % de ses ventes avec son vestiaire masculin[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Brooks Brothers, l'étoffe des présidents », sur www.lefigaro.fr,
  2. « Brooks Brothers, un mythe américain à Paris », sur lefigaro.fr,
  3. a b c d et e « Brooks Brothers : Un Américain enfin à Paris », sur Les Echos,
  4. FashionNetwork com FR, « Brooks Brothers va fêter ses 200 ans au Pitti Uomo », sur FashionNetwork.com (consulté le )
  5. « Chacun cherche sa chemise », sur Le Figaro, (consulté le )
  6. a et b Julien Scavini, « La chemise non-iron:les techniques pour rendre le tissu infroissable », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  7. « Un documentaire événement sur la vie de Ralph Lauren va bientôt voir le jour », sur www.elle.fr,
  8. Bertrand Fraysse, « Avec style! », sur challenges.fr, Challenges, (consulté le )
  9. a et b « La marque américaine Brooks Brothers s'installe en France », sur www.lesechos.fr,
  10. a et b « Brooks Brothers s’intéresse de près à l’Asie », sur https://fr.fashionnetwork.com,
  11. « Brooks Brothers au pays de la sape », sur Paris Match,
  12. FashionNetwork.com, « Brooks Brothers : une troisième adresse en France », sur FashionNetwork.com (consulté le )
  13. FashionNetwork com FR, « Brooks Brothers bientôt sur le marché ? », sur FashionNetwork.com (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]