Bronson (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bronson
Réalisation Nicolas Winding Refn
Scénario Nicolas Winding Refn
Brock Norman Brock
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Biopic
Durée 92 minutes
Sortie 2008


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bronson est un film britannique réalisé par Nicolas Winding Refn, sorti en 2008. Le scénario est écrit par Brock Norman Brock et Nicolas Winding Refn. Il met en scène Charles Bronson, de son vrai nom Michael Gordon Peterson, réputé pour être le prisonnier le plus dangereux d'Angleterre. Il est interprété par Tom Hardy.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La vie de Charles Bronson est racontée sur une scène, sous forme de one-man-show, avec de nombreux flashback et un humour noir.

Né dans une famille de classe moyenne respectable, Peterson, dit Charles Bronson, est connu pour avoir passé la majeure partie de sa vie dans des lieux de privation de liberté, prison et asile psychiatrique. Il a passé 34 ans en internement carcéral et psychiatrique, dont 30 à l'isolement[1]. Il est devenu le détenu le plus dangereux d'Angleterre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Version française[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Avant Tom Hardy, Jason Statham et Guy Pearce avaient été préssentis pour le rôle-titre.
  • Tom Hardy a rencontré Charles Bronson en prison pour le rôle et a du pratiquer de la musculation.
  • L'une des particularités, ou "marque de fabrique" de Nicolas Winding Refn est de tourner ses films dans l'ordre chronologique. Bronson n'échappe pas à la règle.
  • Durant la phase de pré-production, Nicolas Winding Refn souhaita rencontrer Charles Bronson mais n'étant pas de nationalité britannique, le ministère de l'Intérieur ne lui donna pas l'autorisation. Toutefois, Charles Bronson envoya une lettre au cinéaste lui proposant un entretien téléphonique de 20min. Nicolas Winding Refn lui demanda alors s'il acceptait d'écrire un morceau de dialogue qu'il pourrait intégrer dans le scénario et utiliser en voix-off.
  • Le film a été tourné dans et autour de la St. Ann's, Sherwood, Worksop et Welbeck Park domaines de Nottingham et Nottinghamshire[2].
  • Le vrai Charles Bronson n'a pas été initialement autorisé à voir le film, mais a déclaré que si sa mère aimait le film, ce serait réciproque pour lui aussi. Selon la piste de commentaires de Nicolas Winding Refn sur le DVD, la mère de Bronson a adoré. De plus, Bronson lui-même a adoré le film, louant à la fois la mise en scène et le jeu d'acteur, proclamant Tom Hardy le seul homme qui aurait pu le jouer.
  • En 2014, Charles Bronson a changé son nom pour Charlie Salvador en l'honneur de son artiste préféré, Salvador Dalí. Il produit toujours des œuvres d'art en prison et a même écrit des livres. Cette appréciation pour le travail de Dalí est mise en évidence lors du dernier acte de prise d'otage de Bronson dans le film, dans lequel il peint le visage de son professeur d'art avec la célèbre moustache de Dalí.
  • Charles Bronson est vu portant des lunettes de soleil dans les scènes ultérieures du film ; ce n'est pas seulement un accessoire mais une exigence médicale : après tant d'années passées à l'isolement sous un mauvais éclairage, sa vue a subi des dommages permanents nécessitant des lentilles ombragées pour lire confortablement.

Réception[modifier | modifier le code]

En , Bronson a reçu une note globale de 78 % sur RottenTomatoes.com, avec une note moyenne de 6.6/10[3]. En raison de son esthétisation de la violence, le film a été rapproché de Orange mécanique.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]