Brochantite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la minéralogie
Cet article est une ébauche concernant la minéralogie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet minéraux et roches.

Brochantite
Catégorie VII : sulfates, sélénates, tellurates, chromates, molybdates, tungstates[1]
Brochantite

Brochantite
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique H6Cu4O10SCu4SO4(OH)6
Identification
Masse formulaire[2] 452,291 ± 0,02 uma
H 1,34 %, Cu 56,2 %, O 35,37 %, S 7,09 %,
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La brochantite est une espèce minérale formée de sulfate de cuivre de formule chimique : Cu4SO4(OH)6.

Historique de la description et appellations[modifier | modifier le code]

Inventeur étymologie[modifier | modifier le code]

Décrite en en 1825, et nommé par Armand Lévy en l'honneur de André Brochant de Villiers.

Topotype[modifier | modifier le code]

Nizhnii Tagil, Sverdlovskaya, Oural (Russie)

Synonymes[modifier | modifier le code]

Caractéristiques physico-chimiques[modifier | modifier le code]

Critères de détermination[modifier | modifier le code]

Variétés et mélanges[modifier | modifier le code]

Cristallochimie[modifier | modifier le code]

Cristallographie[modifier | modifier le code]

Propriétés physiques[modifier | modifier le code]

Propriétés chimiques[modifier | modifier le code]

Gîtes et gisements[modifier | modifier le code]

Gîtologie et minéraux associés[modifier | modifier le code]

Gisements producteurs de spécimens remarquables[modifier | modifier le code]

Croissance des minéraux[modifier | modifier le code]

Croissance naturelle[modifier | modifier le code]

Synthèse[modifier | modifier le code]

Exploitation des gisements[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.