Britain First

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Britain First
Présentation
Président Paul Golding (en)
Fondation 2011
Scission de Parti national britannique
Siège Londres
Fondateur Jim Dowson (en)
Positionnement Extrême droite[1],[2]
Idéologie Ultranationalisme[3]
Unionisme[4]
Fascisme britannique[2],[5],[6]
Anti-islam[7]
Euroscepticisme[8],[9]
Couleurs Bleu, rouge, blanc
Site web britainfirst.org

Britain First (en anglais : La Grande-Bretagne d'abord) est un parti politique nationaliste britannique, fondé en 2011 par d'anciens membres du Parti national britannique[10], dont Jim Dowson, un militant anti-avortement lié aux militants loyalistes.

BF milite principalement contre l'immigration de masse et contre l'islamisation du Royaume-Uni. Le parti prône aussi le conservatisme social chrétien. Il accède à la notoriété en prenant des mesures directes telles que des manifestations devant le domicile d'islamistes, ce que le mouvement appelle des « patrouilles chrétiennes », et des invasions de mosquées britanniques.

En , un tribunal signifie à son président Paul Golding et à sa vice-présidente Jayda Fransen une interdiction d'entrer dans le centre-ville de Luton pour une période de trois ans. L'injonction leur interdit également d'entrer dans toute mosquée ou centre culturel musulman situé en Angleterre ou au Pays de Galles [11]. Le Facebook a annoncé avoir supprimé la page de l'organisation[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Gallagher, « Far right extremist group Britain First threatens to arrest Islamist cleric Anjem Choudary », The Independent,‎ (lire en ligne)
  2. a et b (en) Adam Bienkov, « Britain First: The violent new face of British fascism », politics.co.uk
  3. John Cassidy, « Murder of British M.P. heightens uncertainty over Brexit vote », The New Yorker,‎ (lire en ligne)
  4. Britain First: « "Northern Ireland politics rocked by launch of new Unionist/Loyalist political party" »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 10 juillet 2017), press statement (no date). Retrieved 15 May 2014.
  5. (en) « The loathsome Britain First are trying to hijack the poppy – don’t let them », Telegraph.co.uk,
  6. (en) Lamiat Sabin, « 'Fascist' group Britain First to start 'direct action' on Mail and Sun journalists over Lynda Bellingham post », The Independent,
  7. Staff writer, « After failing to take over UKIP, the far right is at bay », The Economist,‎ (lire en ligne)
  8. Britain First Statement of Principles
  9. (en) « European elections: Party-by-party guide », BBC News,‎ (lire en ligne) :

    « On its website, the party promises to promote a "robust and confrontational" message about the need to leave the European Union, end immigration and put British workers first. »

  10. « Britain First founder quits over mosque invasions which attract racists and extremists », sur Mirror, (consulté le 28 août 2014)
  11. Nicholas Reilly, « Britain First could be ‘facing the end’ after losing High Court battle », sur Metro.uk, (consulté le 23 mai 2018)
  12. « Facebook ferme la page du mouvement d'extrême droite Britain First », sur La presse, (consulté le 23 mai 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]