Britain First

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Britain First
Présentation
Président Paul Golding (en)
Fondation 2011
Scission de Parti national britannique
Siège Londres
Fondateur Jim Dowson (en)
Positionnement Extrême droite[1],[2]
Idéologie Ultranationalisme[3]
Unionisme[4]
Fascisme britannique[2],[5],[6]
Anti-islam[7]
Euroscepticisme[8],[9]
Couleurs Bleu, rouge, blanc
Site web britainfirst.org

Britain First (en anglais : La Grande-Bretagne d'abord) est un parti politique nationaliste britannique, fondé en 2011 par d'anciens membres du Parti national britannique[10], dont Jim Dowson, un militant anti-avortement lié aux militants loyalistes.

BF milite principalement contre l'immigration de masse et contre l'islamisation du Royaume-Uni. Le parti prône aussi le conservatisme social chrétien. Il accède à la notoriété en prenant des mesures directes telles que des manifestations devant le domicile d'islamistes, ce que le mouvement appelle des « patrouilles chrétiennes », et des invasions de mosquées britanniques.

En , un tribunal signifie à son président Paul Golding et à sa vice-présidente Jayda Fransen une interdiction d'entrer dans le centre-ville de Luton pour une période de trois ans. L'injonction leur interdit également d'entrer dans toute mosquée ou centre culturel musulman situé en Angleterre ou au Pays de Galles [11]. Le Facebook a annoncé avoir supprimé la page de l'organisation[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Gallagher, « Far right extremist group Britain First threatens to arrest Islamist cleric Anjem Choudary », The Independent,‎ (lire en ligne)
  2. a et b (en) Adam Bienkov, « Britain First: The violent new face of British fascism », politics.co.uk
  3. John Cassidy, « Murder of British M.P. heightens uncertainty over Brexit vote », The New Yorker,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juin 2017)
  4. Britain First: « "Northern Ireland politics rocked by launch of new Unionist/Loyalist political party" »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 10 juillet 2017), press statement (no date). Retrieved 15 May 2014.
  5. (en) « The loathsome Britain First are trying to hijack the poppy – don’t let them », Telegraph.co.uk,
  6. (en) Lamiat Sabin, « 'Fascist' group Britain First to start 'direct action' on Mail and Sun journalists over Lynda Bellingham post », The Independent,
  7. Staff writer, « After failing to take over UKIP, the far right is at bay », The Economist,‎ (lire en ligne)
  8. Britain First Statement of Principles
  9. (en) « European elections: Party-by-party guide », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 19 mai 2014) :

    « On its website, the party promises to promote a "robust and confrontational" message about the need to leave the European Union, end immigration and put British workers first. »

  10. « Britain First founder quits over mosque invasions which attract racists and extremists », sur Mirror, (consulté le 28 août 2014)
  11. Nicholas Reilly, « Britain First could be ‘facing the end’ after losing High Court battle », sur Metro.uk, (consulté le 23 mai 2018)
  12. « Facebook ferme la page du mouvement d'extrême droite Britain First », sur La presse, (consulté le 23 mai 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]