Brissaouda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brissaouda
Image illustrative de l'article Brissaouda
Brissaouda

Autre nom Cacho, brissauda
Lieu d’origine Provence
Place dans le service Petit déjeuner ou mise en bouche
Température de service Froide
Ingrédients Tranche de pain frottée d'ail et mouillée d'huile d'olive
Accompagnement vin rouge
côtes-de-provence, coteaux-d'aix-en-provence, coteaux-varois-en-provence, alpes-de-haute-provence (IGP) ou alpes-maritimes (IGP)

La brissaouda, ou bressauda, est une spécialité gastronomique de la Provence et du Pays niçois. Elle est dite cacho en gavot.

Cacho et brissouada[modifier | modifier le code]

Cacho et tomate (pomme d'amour)

En Provence orientale, il s'agit d'une grande tranche de pain de campagne grillé, frottée d'ail et arrosée d'un filet d'huile d'olive. En Provence occidentale et dans le Comtat Venaissin, le paysan, et plus particulièrement le vigneron, frottait aussi une tranche de pain rassis d'une gousse d'ail, l'arrosait d'un filet d'huile d'olive, et la dégustait accompagnée d'un anchois ou d'une pomme d'amour. C'était le cacho qui, conclu par un verre de vin, coupait la faim jusqu'à midi[1].

On écrit brissauda en langue niçoise[2],[3].

Petit déjeuner et mise en bouche[modifier | modifier le code]

Ce petit déjeuner était celui de Pierre Troisgros qui, dans son restaurant de Roanne, dégustait un croûton de pain trempé dans l'huile d'olive[1].

Le Procope, café historique de Paris, le sert à sa clientèle comme mise en bouche.

Accord mets/vin[modifier | modifier le code]

Ce type de mets s'accompagne d'un vin rouge jeune ou vieux de Provence comme un côtes-de-provence, un coteaux-d'aix-en-provence, un coteaux-varois-en-provence, un alpes-de-haute-provence (IGP) ou un alpes-maritimes (IGP)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Pierre Saltarelli, op. cit., p. 191.
  2. Georges Castellana, Dictionnaire niçois-français, Nice, Serre édition, 1952 (réimpr. 1977), 267 p. : « brissauda, tranche de pain enduite d’huile nouvelle et grillée ».
  3. Diciounari nissart-francés (Dictionnaire niçois-français) publié par l’Escola de Bellanda, Nice, éditeur Serre, 2002, 221 p., 32 cm (ISBN 2-86410-368-0) : « brissauda s. f. tranche de pain enduite d’huile et grillée ».
  4. Que boire avec une brissaouda ?

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Saltarelli, Les Côtes du Ventoux. Origines et originalités d'un terroir de la vallée du Rhône, A. Barthélemy, Avignon, (ISBN 2879230411).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]