Aller au contenu

Briquette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Une briquette de charbon brun
Briquette de charbon
Briquettes "œuf"
Fumée de la combustion de briquettes

Une briquette est un conditionnement d'un matériau de combustion comme élément manipulable, commercialisé avec d'autres de même poids et forme, obtenus par moulage sous pression d'une ressource naturelle préalablement broyée. Si la forme est très petite (2 cm de diamètre), on parle plutôt de granulé.

Le mot briquette provient du mot « brique » et du suffixe -ette (petite).

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la fin du XXe siècle, on utilise surtout le charbon brun comme matériau de combustion. C'est à partir de ce matériau qu'on produit aussi les premières briquettes. Elles ont alors la forme de briques de construction et sont produites sans matériau de liaison, simplement comprimées à haute pression.

La fabrication de la briquette est due à l'invention, en 1833, par l'ingénieur E. Marsais, de la première presse. Le modèle est perfectionné par l'ingénieur Revollier, qui fonde la Société des Ateliers de la Chaléassière, à Saint-Étienne. Dans le premier XXe siècle, l'on utilise, en France, presque exclusivement la presse Couffinhall (du nom de son inventeur G. J. P. Couffinhall)[1].

Charbon noir : la poussière de charbon est séchée puis re-broyée plus finement à 100 °C. Elle est pressée à chaud, puis refroidie.

Charbon brun : le charbon brun est moulu encore humide. Il est séché et pressé ensuite.

Briquettes en Asie[modifier | modifier le code]

Briquettes cylindriques, appelées mei (charbon 煤), vendues dans toute la Chine

Surtout en Chine, au Japon et en Corée du Sud, des briquettes cylindriques sont utilisées dans les cuisinières. Les cuisinières sont de simples récipients en céramique avec des extérieurs métalliques. Deux types sont fabriqués: le type à briquette simple ou triple, ce dernier tenant les briquettes côte à côte. Ces cuisinières peuvent accueillir une double pile de cylindres. Un petit feu d'amadou est allumé, sur lequel le cylindre est placé. Lorsqu'un cylindre est épuisé, un autre cylindre est placé sur le dessus à l'aide d'une pince spéciale, celle du dessous l'allumant. Le feu peut être entretenu en remplaçant les cylindres usés par des cylindres neufs en conservant un cylindre usé encore en combustion.

Chaque cylindre dure plus d'une heure. Ces cuiseurs sont utilisés pour cuire ou mijoter des pots de thé, des œufs, des soupes, des ragoûts, etc. Les cylindres sont livrés généralement par chariot et sont très bon marché.

Autres briquettes[modifier | modifier le code]

Briquettes de paille.

Le même procédé est appliqué à d'autres matériaux, par exemple au bois ou à la paille

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, 22e partie : Appareillage moderne pour la fabrication des boulets et briquettes : Les Ateliers d'agglomération des mines de Mariemont-Bascoup (Belgique), p. 321

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]