Brioni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brioni
logo de Brioni
Création 1945
Dates clés 2012 Rachat par Kering
Fondateurs Nazareno Fonticoli-Gaetano Savini
Personnages clés François-Henri Pinault
Siège social Drapeau d'Italie Rome (Italie)
Direction Justin O'Shea (Directeur Artistique, Gianluca Flore (CEO)
Activité Habillement
Produits Vêtements, Accessoires, Lunettes de soleil, Parfum,
Société mère Kering
Effectif 1 800 (2010)
Site web www.brioni.com
Bilan comptable 170 millions € (2010)

Brioni', fondée en 1945 à Rome par le tailleur Nazareno Fonticoli et l'entrepreneur Gaetano Savini, est une société de confection italienne spécialisée dans la fabrication, la distribution et la vente de costumes de luxe faits à la main, dont le siège se trouve à Penne, dans les Abruzzes. Brioni fait partie du groupe Kering[1]. Fondée à Rome en 1945, elle est connue pour ses costumes faits sur-mesure, ses collections prêt-à-porter et ses articles de maroquinerie.


Histoire[modifier | modifier le code]

En 1945, un maître-tailleur Nazareno Fonticoli et son associé Gaetano Savini ouvre leur première boutique à Rome sur la Via Barberini à la fin de la Seconde Guerre mondiale[2]. Son nom est un hommage à l'archipel croate des îles Brijuni, dont le nom en italien est Brioni[2].

Le premier défilé de la marque Brioni a eu lieu en 1952 dans la Sala Bianca au Palais Pitti à Florence. Le défilé est destiné aux clients du monde entier. En 1954, Brioni lance son premier défilé à New York, suivis par des défilés dans huit autres villes américaines. La même année, Brioni ouvre des nouvelles boutiques sur les deux côtés de l'Atlantique. En 1959, une usine de production est ouverte à Penne, Abruzzes, ville de naissance de Nazareno Fonticoli. Appelée le Style romain Brioni, l'usine de pointe présentait le concept de Prêt à Couture, ou prêt-à-porter Haute Couture qui scellait l'ascension de la marque au niveau international[3].

En 1985, l'entreprise ouvre une école de couture à Penne dans le but de transmettre aux jeunes générations.

Au début des années 2000, la marque commercialise également des vêtements pour femmes[4],[5] avec son directeur artistique, qui s'occupe alors également de créer des bijoux, l'italien Alessandro Dell’Acqua[6].

Des offres de rachats, dont l'une de 350 millions d'euros[7] (pour un chiffre d'affaires de 170 millions d'euros avec 74 boutiques dans le monde), ont lieu durant l'année 2011 par le groupe PPR (futur Kering)[8], afin d'allier la marque à Gucci et d'avoir une griffe masculine au sein du département PPR Luxury Group. L'offre de rachat de PPR aboutit finalement au mois de novembre de cette même année[9] et l'achat de 100 % des parts est finalisé au début de l'année 2012.


Brioni de nos jours[modifier | modifier le code]

En 2012, Kering fait l'acquisition de l'entreprise, puis un nouveau directeur créatif, Justin O’Shea, est nommé[10], Brioni conçoit, développe et fabrique des vêtements sur mesure et des collections prêt-à-porter ainsi que des articles de maroquinerie, des chaussures, des lunettes et du parfum. Les produits Brioni sont vendus dans le monde entier par le biais de boutiques de la marque et d'un réseau de franchises.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Au cinéma, les acteurs Pierce Brosnan et Daniel Craig incarnant James Bond ont porté des costumes Brioni[11],[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thiébault Dromard « Le tailleur italien Brioni passe sous la coupe de PPR » sur http://www.challenges.fr/ 8 novembre 2011
  2. a et b "Italy's oldest tailoring firm is now challenging Savile Row with its innovative designs". Business Week. 2004-05-17. Retrieved 2008-04-07
  3. http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2007/09/21/01006-20070921ARTMAG90416-le_culte_du_detail.php
  4. Florent Gilles « Brioni sur le point d'arrêter sa ligne femme ? » sur Fashion Daily News.com 24 août 2011
  5. [image] Brioni, Prêt-à-porter Automne-hiver 2011-2012 l'un des derniers défilés femmes de la marque Brioni, sur Madame Figaro
  6. Claire Mabrut, « Brioni dore sur tranche » sur Madame Figaro, 14 avril 2011
  7. « PPR veut racheter Brioni pour 350 M€ » Le Figaro 27 juillet 2011
  8. « PPR confirme s'intéresser à Brioni » sur Challenges.fr le 12 septembre 2011
  9. Thiébault Dromard « Le tailleur italien Brioni passe sous la coupe de PPR » sur challenges.fr, 8 novembre 2011
  10. http://www.capital.fr/bourse/communiques/brioni-nomme-justin-o-shea-directeur-de-la-creation
  11. (en) Sarah Raper Larenaudie « Brioni: Measuring Up » sur Time magazine, 8 mars 2006
  12. « Il a tout Bond! » L'Express 13 novembre 2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]