Brion (Yonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brion
Brion (Yonne)
Mairie de Brion
Image illustrative de l’article Brion (Yonne)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Sens
Intercommunalité Communauté de communes du Jovinien
Maire
Mandat
Philippe PETIT
2020-2026
Code postal 89400
Code commune 89056
Démographie
Gentilé Brionais
Population
municipale
628 hab. (2018 en augmentation de 5,37 % par rapport à 2013)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 59′ 47″ nord, 3° 28′ 54″ est
Altitude Min. 94 m
Max. 249 m
Superficie 16,50 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Migennes
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Migennes
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Brion
Géolocalisation sur la carte : Yonne
Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Brion
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brion
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brion
Liens
Site web brion-yonne.fr

Brion est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté. C'est un village de 600 habitants situé en plein cœur de l'Yonne dont le hameau se nomme la Fourchotte.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à quasi égale distance de Sens et Auxerre, Brion est une commune fortement agricole légèrement vallonnée et bordée par la forêt d'Othe. Le village est articulé autour de l'église Saint-Phal récemment rénovée et d'un lavoir attenant à une source.

Plusieurs commerces y sont implantés avec entre autres un garage-station-service, et un affinage de fromages (spécialités : saint-florentin et soumaintrain).

Brion a un hameau appelé « la Fourchotte » situé à quelques kilomètres à l'ouest.

Brion est à 1 h 30 de Paris et Dijon et à moins de 3 h de Marseille par la proximité de la gare de Laroche-Migennes. La forêt d'Othe, au nord, offre de belles promenades à pieds ou à cheval avec la proximité d'étangs (les étangs de Saint-Ange). Au sud, l'Yonne, l'Armançon et le canal de Bourgogne offrent également de beaux paysages.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

distances orthodromiques

Rose des vents Joigny 6,3 km Bussy-en-Othe 3,5 km Rose des vents
Loozekm N
O    Brion    E
S
Laroche-Saint-Cydroine 3,2 km Migenneskm

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Brion est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Migennes, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 4 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (84,3 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (84,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (78,5 %), forêts (11,8 %), zones agricoles hétérogènes (5,1 %), zones urbanisées (3,9 %), prairies (0,7 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

On retrouve la trace du nom de Brion sous la forme Brio, en 1147. À l'époque, le village dépendait de l'abbaye cistercienne des Escharlis, qui bénéficiait d'une charte octroyée par le seigneur Jean d'Arcy avant son départ en croisade en 1189.

Les comtes de Joigny, situés à 8 km de là, étaient également seigneurs de Brion.

Les Le Bouc, vassaux des comtes de Joigny, firent don aux habitants de Brion des bois environnants.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1930 1945 Eugène Coppin SE Agriculteur
1945 1953 Camille Bruneau SE Agriculteur
1953 1956 Emile Callé SE Agriculteur
1956 1965 Georges Bouard SE Agriculteur
1965 1977 Pierre Moulinet-Loury SE Agriculteur
1977 1983 Léonce Defrance SE Agriculteur
1983 1995 Guy Mauny SE Agriculteur
1995 2000 Bernard Lavocat SE  
2000 2008 Pascal Bureau SE  
2014 2020 Michel Defrance SE Retraité
2020 En cours Philippe Petit SE Enseignant

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2018, la commune comptait 628 habitants[Note 3], en augmentation de 5,37 % par rapport à 2013 (Yonne : −1,17 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
615640649654785760764826861
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
835890885896862859808760705
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
650630563452479470455456458
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
404360421499533600602599629
2018 - - - - - - - -
628--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Très beau lavoir accolé à la source d'eau potable du village (captage de Vaupreux).
  • Église Saint-Phal (nef de style roman, et chœur de style gothique). Les contreforts extérieurs, du côté Sud, sont du XIIe siècle, la Vierge en pierre, classée monument historique, du XIIIe siècle. Fonts baptismaux du XVIe siècle. Le portail en bois sculpté du XVIe siècle est également classé. Sur le clocher, un coq en cuivre rouge datant de 1896. Les vitraux, victimes de l'explosion du camp de Chemilly, furent refaits en 1947.

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune inclut cinq ZNIEFF :

  • La ZNIEFF de la butte de Chaumont[12] a une surface de 32 ha, répartis sur les communes de Brion et Bussy-en-Othe. Son habitat déterminant est les landes, fruticées, pelouses, prairies, le tout au milieu de bois.
  • La ZNIEFF de la Côte au Roi et Garenne de Looze[13] a une surface de 47 ha, répartis sur les communes de Brion et Looze.

Son habitat déterminant est composé de landes, fruticées, pelouses et prairies ; on y trouve aussi des bois.

  • La ZNIEFF du coteau de la Grande Vallotte[14] a une surface de 25 ha, répartis sur les communes de Brion et Bussy-en-Othe. Son habitat déterminant est les landes, fruticées, pelouses, prairies, le tout au milieu de bois.
  • La ZNIEFF du coteau des Pontignys et du bois de la Guette[15] a une surface de 31 ha, répartis sur les communes de Brion et Bussy-en-Othe. Son habitat déterminant est les landes, fruticées, pelouses, prairies, le tout au milieu de bois.
  • La ZNIEFF de la forêt d'Othe et ses abords[16], qui englobe 29 398 ha répartis sur 21 communes[17]. Le milieu déterminant est la forêt ; on y trouve aussi eaux douces stagnantes, landes, fruticées, pelouses et prairies.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Brion Blason
Parti d'azur au maillet versé d'or, et du même à deux crosses adossées du premier[18].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Migennes », sur insee.fr (consulté le 5 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 17 mai 2021)
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 17 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. ZNIEFF 260014911 - Butte de Chaumont sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN..
  13. ZNIEFF 260014926 - Côte au Roi et Garenne de Looze sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN..
  14. ZNIEFF 260014927 - Coteau de la Grande Vallotte sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN..
  15. ZNIEFF 260014928 - Coteau des Pontignys et du bois de la Guette sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN..
  16. ZNIEFF 260014923 - Forêt d'Othe et ses abords sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN..
  17. Liste des 21 communes de la ZNIEFF de la forêt d'Othe et ses abords
  18. « Brion (Yonne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 16 février 2020).