Brillantissime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Brillantissime
Réalisation Michèle Laroque
Scénario Michèle Laroque
Benjamin Morgaine
Lionel Dutemple
Acteurs principaux
Sociétés de production Nolita Cinéma
Princesse Beli
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Brillantissime est une comédie française réalisée par Michèle Laroque, sortie en 2018.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une femme est plaquée par son mari le jour de Noël. Cette situation lui permet de faire le bilan de sa vie...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre de travail : Mon brillantissime divorce[1]
  • Réalisation : Michèle Laroque
  • Assistant à la réalisation : Sébastien Deux
  • Scénario : Michèle Laroque, Benjamin Morgaine et Lionel Dutemple
  • Producteur : Luc Martinage
  • Scripte : Marie Leconte
  • Photographie : Kika Ungaro
  • Musique : Alex Beaupain
  • Ingénieur du son : Marc-Antoine Beldent
  • Directeur du casting : Gérard Moulevrier
  • Chef monteur : Reynald Bertrand
  • Chef décorateur : Nicolas Migot
  • Directeur de production :
  • Costume: Charlotte Betaillole
  • Société de production : Nolita Cinéma, Princesse Béli
  • Distribution : Studiocanal (France)
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France
  • Genre : comédie
  • Budget :
  • Durée :
  • Date de sortie : (France)

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Pré-production[modifier | modifier le code]

Le sujet du film est une adaptation au cinéma par Michèle Laroque d'une pièce de théâtre Mon brillantissime divorce (My Brillant Divorce (en)) de l'irlandaise Géraldine Aron (en)[2],[3].

Le film est produit par les sociétés Nolita Cinéma et Princesse Béli. Alex Beaupain a composé des musiques pour cette comédie.

Financement du film[modifier | modifier le code]

Le premier film de l'actrice Michèle Laroque comme réalisatrice.

En 2013, Michèle Laroque lance une campagne pour réaliser un film participatif : le public produit le film sous le nom des Coprods pour Mon film avec Michèle. Toute cette aventure a tourné autour du slogan : « Et si on faisait un film ensemble ? ». L'opération de financement participatif réunit a peu près 2000 donateurs (entre 1900 et 3000 selon les sources) et 400 000 € pour un film intitulé à l'origine Jeux dangereux, film traitant du terrorisme. Le financement participatif n'intervient que pour une petite partie du budget du film dont le montant gobal est lui estimé à 4 millions d'euros[4].

Mais les attentats du Bataclan en 2015 et de Nice en 2016 obligent les scénaristes à réécrire à chaque fois l'histoire en fonction de l'actualité. Ce projet est abandonné en 2016 et l'argent récolté grâce au financement participatif sert à financer Brillantissime[5],[6],[7].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Michèle Laroque joue le rôle d'Angela. Kad Merad est le premier à rejoindre le casting ; il joue le rôle du docteur Steinman[8].

Oriane Deschamps, fille de Michèle Laroque, joue sa fille Léa dans le film. De même pour Emy, le chien de Michèle Laroque qui joue le rôle du chien d'Angela, Xxelle.

Michaël Youn joue le rôle de Ben, un homme imbécile[9].

Michèle Laroque a invité les acteurs Philippe Lacheau, Tarek Boudali et Julien Arruti de la La Bande à Fifi pour quelques scènes.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a duré du au [10].

Lieux de tournage

Sortie[modifier | modifier le code]

Le film sort en France le dans 375 salles de cinéma[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le Figaro est sévère avec le film et sa réalisatrice, Michèle Laroque, considérant qu'il s'agit là d'une comédie ratée que l'on peut classer parmi les navets[2],[3].

Les critiques de l'émission Le Masque et la Plume sur France Inter ne sont pas tendres non plus, évoquant un film plat et lisse[11].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film cumule 297 436 entrées lors de la première semaine de son exploitation en salles[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mon brillantissime divorce (2017) », sur www.unifrance.org (consulté le 11 mai 2017)
  2. a et b Nathalie Simon, « Michèle Laroque en panne », Le Figaro, (consulté le 10 juin 2018)
  3. a b et c Léna Lutaud, « Brillantissime, le film de Michèle Laroque ? Non, nullissime ! », Le Figaro, (consulté le 10 juin 2018)
  4. Aurélie Domaine, « Le film participatif de Michèle Laroque sur la bonne voie », Paris Match, (consulté le 10 juin 2018)
  5. « Saint-Nazaire. Michèle Laroque présente son film à Cinéville », Ouest-France,
  6. Emilie Schneider, « Brillantissime : à l'origine, Michèle Laroque devait traiter d'un tout autre sujet... », Allociné, (consulté le 10 juin 2018)
  7. Vincent Coquaz, « Le crowdfunding "dopé" de Michèle Laroque », Arrêt sur images, (consulté le 10 juin 2018)
  8. « Le tournage de "Brillantissime"de Michèle Laroque est en cours », RTL.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 11 mai 2017)
  9. Telestar.fr, « Michael Youn, Valérie Damidot, Ingrid Chauvin... Le top 10 des Instagram de la semaine ! », Telestar.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 11 mai 2017)
  10. « MON BRILLANTISSIME DIVORCE actuellement en production - STUDIOCANAL », sur www.studiocanal.com (consulté le 11 mai 2017)
  11. « "Brillantissime" : "nullissime !" estiment les critiques du "Masque" », France Inter, .
  12. « Box Office du film Brillantissime », AlloCiné.fr (consulté le 20 janvier 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]