Brigitte Balleys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Brigitte Balleys
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Tessiture
Site web

Brigitte Balleys (Valais, ) est une mezzo-soprano suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brigitte Balleys, née à Dorénaz en Valais, en Suisse. Elle commence ses études à Sion avec Oscar Lagger, puis au conservatoire de Berne où elle est diplômée de la classe de chant de Jakob Stämpfli[1] (Berne et Essen en Allemagne). Elle se perfectionne également avec Elisabeth Schwarzkopf et Brigitte Fassbaender[1]. Elle commence une carrière internationale grâce à deux premiers Prix au Concours Benson & Hedges à Londres en 1983, et est engagée au théâtre de Genève et à Zurich[1].

Elle débute dans Cherubino des Nozze di Figaro de Mozart au Staatsoper de Vienne sous la direction d’Erich Leinsdorf.

À l’opéra, elle est tour à tour Oktavian (Der Rosenkavalier), Idamante (Idomeneo), Dorabella (Così fan tutte), Zerlina (Don Giovanni), Nerone et Ottavia (Le Couronnement de Poppée) Charlotte (Werther), Pénélope (Le Retour d’Ulysse), Isadora (Le Fou de Landowski) et Carmen.

Passionnée par le lied et la mélodie, elle mène une intense activité dans le domaine du concert et du récital et de nombreux compositeurs écrivent pour elle (Caroline Charrière, Blaise Ubaldini, William Blank). Elle chante à Berlin, Amsterdam, Milan, Vienne, New-York ou Tokyo un répertoire très vaste, allant de Didon d’Henry Desmarest à la Waldtaube des Gurre-Lieder de Schönberg, avec des chefs tels que Claudio Abbado, Vladimir Ashkenazy, Serge Baudo, Charles Dutoit, Nikolaus Harnoncourt, Jesús López Cobos, Fabio Luisi et Georges Prêtre.

Ses enregistrements sont nombreux. Parmi eux notamment, Le Cornet de Frank Martin, La Canzone dei Ricordi de Martucci, Zerline de Don Giovanni de Mozart, des mélodies de Honegger, de Chausson, des Lieder de Schumann, Charles Martin Loeffler, Mel Bonis, Ottorino Respighi, Ernest Bloch et un disque des Nuits d’été d'Hector Berlioz sous la direction de Philippe Herreweghe, qui lui a valu plusieurs prix de la critique.

Brigitte Balleys reste très active dans le domaine du récital. Elle a créé Mélodies passagères[2], association liant musique et littérature.

Parallèlement à ses activités de concertiste, Brigitte Balleys enseigne à la HEMU, Haute École de musique de Lausanne. Parmi ses élèves figurent, Lamia Beuque, Robin de Haas, Capucine Keller, Julie Martin du Theil et Marina Viotti.

Discographie[modifier | modifier le code]

Mélodies[modifier | modifier le code]

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Massenet, Chérubin - Frederica von Stade, mezzo-soprano (Chérubin) ; Samuel Ramey, basse (Le Philosophe) ; June Anderson, soprano (L'Ensoleillad) ; Dawn Upshaw, sorano (Nina) ; Brigitte Balleys (La Baronne) - Orchestre symphonique de la radio bavaroise, dir. Pinchas Steinberg (8-, 2CD RCA/BMG Red Seal) (), (OCLC 610466850)
  • Mozart, La Flûte enchantée - Luba Orgonasova (Pamina), Sumi Jo, soprano (la Reine de la Nuit) ; Gosta Winbergh, ténor (Tamino) ; Hakan Hagegard, baryton (Papageno) ; Brigitte Balleys (deuxieme dame) - Ensemble orchestral de Paris, dir. Armin Jordan (, 2CD Erato 2292454692) (BNF 38186499)
  • Schubert, Fierrabras - Robert Holl, baryton (Charlemagne) ; Karita Mattila, soprano (Emma) ; Thomas Hampson, baryton (Roland) ; Josef Protschka, ténor (Fierrabras) ; Brigitte Balleys, mezzo-soprano (Maragond) ; Chœur Arnold Schoenberg ; Orchestre de chambre d'Europe, dir. Claudio Abbado (, DG) (BNF 38198773)
  • Vivaldi, Montezuma - Dominique Visse, contreténor (Montezuma) ; Danielle Borst, soprano (Mitrena) ; Isabelle Poulenard, soprano (Teutile) ; Nicolas Rivenq, baryton (Fernando Cortes) ; Brigitte Balleys (Ramiro) ; La Grande Écurie et la Chambre du Roy dir. Jean-Claude Malgoire (, 2CD Astrée E8501) (BNF 38226504)

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(ru) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en russe intitulé « Баллей, Брижитт » (voir la liste des auteurs).
  1. a b et c Alain Pâris, Dictionnaire des interprètes et de l'interprétation musicale, Paris, Laffont, coll. « Bouquins », , 4e éd., 1278 p. (ISBN 2-221-08064-5, OCLC 901287624), p. 53
  2. Mélodies passagères.

Liens externes[modifier | modifier le code]