Brienne (Saône-et-Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brienne.
Brienne
Église Sainte-Madeleine.
Église Sainte-Madeleine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Arrondissement de Louhans
Canton Cuiseaux
Intercommunalité Communauté de communes Terres de Bresse
Maire
Mandat
Pascal Couchoux
2015-2020
Code postal 71290
Code commune 71061
Démographie
Population
municipale
476 hab. (2014)
Densité 84 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 25″ nord, 5° 01′ 21″ est
Altitude Min. 172 m – Max. 199 m
Superficie 5,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Brienne

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Brienne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brienne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brienne

Brienne est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Brienne fait partie de la Bresse louhannaise.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Loisy Jouvençon Rose des vents
Cuisery N
O    Brienne    E
S
La Genête

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Brienne (Saône-et-Loire).svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : Écartelé au 1) et au 4) d’azur semé de billettes d’or au lion issant du même brochant sur le tout, au 2) et au 3) d’azur à la bande d’argent, accostée de deux cotices potencées et contre potencées d’or, sur le tout d’argent à la croix potencée alésée cantonnée de quatre croisettes, le tout soudé d’or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Guy Mazoyer    
mars 2008 mars 2014 Gérard Chaury    
mars 2014 août 2015[1] Jean-Paul Faussurier[2]    
novembre 2015[3] en cours Pascal Couchoux[3]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 476 habitants, en augmentation de 8,68 % par rapport à 2009 (Saône-et-Loire : 0,19 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
491 504 500 517 550 556 580 584 602
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
623 609 618 552 563 549 542 534 516
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
506 503 486 421 415 408 394 345 307
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
278 268 286 275 314 311 365 460 476
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Madeleine. Louis de La Palud, abbé de Tournus, cardinal de Varambon, a fait construire dans l'église une chapelle sous le vocable de Notre-Dame-de-Consolation qu'il a dotée en 1428. Il a complété la dotation dans son testament du 29 juin 1449, puis en 1451. C'est probablement lui qui a donné à l'église le groupe de Notre-Dame de Consolation, classée au titre d'objet en 1910[8],[9]. Cette chapelle a été construite à la suite de la délivrance de son neveu François de La Palud, qui avait été envoyé au secours de Janus de Lusignan par le duc de Savoie, fait prisonnier par les Mamelouks à la bataille de Domy, royaume de Chypre, le 6 juillet 1426[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Journal de Saône-et-Loire, édition du 11 août 2015, p.  14
  2. Le Journal de Saône-et-Loire, édition du 17 avril 2014, p.  2
  3. a et b Le Journal de Saône-et-Loire, édition du 13 novembre 2015, p.  17
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « groupe sculpté : la Vierge auxiliatrice », notice no PM71000125, base Palissy, ministère français de la Culture
  9. Jean Martin, Notre-Dame de Consolation de l'église de Brienne, p. 462-478, Réunion des sociétés savantes des départements à la Sorbonne. Section des beaux-arts, Ministère de l'instruction publique, 1907 (lire en ligne)
  10. Antoine Charles Nicolas comte de Lateyssonnière, Recherches historiques sur le département de l'Ain, Volume 4, p. 191, Chez-Martin-Bottier libraire, Bourg-en-Bresse, 1843 (lire en ligne)


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.