Brico Dépôt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Brico Dépôt
logo de Brico Dépôt
Création 1993
Fondateurs Castorama Dubois Investissement
Slogan L'essentiel en deux mots
Siège social Drapeau de France Longpont-sur-Orge (France)
Direction Alain SOUILLARD
Activité Bricolage, Matériaux de construction, Aménagement de la maison
Société mère Kingfisher
Sociétés sœurs Castorama
Effectif 8 000 collaborateurs
Site web bricodepot.fr
Chiffre d’affaires non communiqué
non communiqué

Brico Dépôt est une enseigne de magasins de bricolage et d'amélioration de la maison. Brico Dépôt est présent majoritairement en France, mais également en Espagne, au Portugal et en Roumanie. Sur le marché français, Brico Dépôt est la troisième enseigne parmi les GSB (Grandes Surfaces de Bricolage). Brico Dépôt est une filiale de Kingfisher qui compte aussi, en France, l’enseigne Castorama. En 2016, l'enseigne compte 119 points de vente[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier Brico Dépôt ouvre ses portes le 6 octobre 1993 à Reims par Philippe Bon, en remplacement d’un magasin Castorama. Pour Jean-Hugues Loyez, alors directeur général de Castorama Dubois Investissement, l’idée initiale était d’en faire un magasin de déstockage afin d’écouler les invendus et les fins de série. Rapidement, ce concept, nouveau sur le marché français, séduit une clientèle de bricoleurs avertis et de professionnels.

En février 1995, Patrick Langlade, directeur régional de Castorama, est nommé à la tête de l'enseigne. Son arrivée marque le début de la croissance de la marque : en 1997, l’enseigne compte 16 dépôts. Le 50e dépôt est ouvert en 2002, et le 100e en 2010.

En 2002, comme Castorama, Brico Dépôt est repris par le groupe anglais Kingfisher.

En 2008, l’entreprise crée un département Qualité, qui compte aujourd’hui des ingénieurs organisés par pôles (chimie, mécanique, électricité).

Entre 2007 et 2009, la croissance s’essouffle et Brico Dépôt est en retrait par rapport au marché.

En 2009, une nouvelle équipe de direction, menée par Alain Souillard (ancien DG des hypermarchés Carrefour), s’installe aux commandes de l’entreprise. Brico Dépôt engage alors le renouvellement de son offre, la rénovation de ses dépôts et l’ouverture de nouveaux points de vente.

En avril 2013, Kingfisher annonce qu'il reprend quinze magasins Bricostore en Roumanie, et que ce développement est confié à Brico Dépôt.

Le concept commercial[modifier | modifier le code]

L'offre[modifier | modifier le code]

Centrée sur la construction, la rénovation et l’amélioration de l’habitat, l’offre Brico Dépôt s’adresse en priorité aux artisans et aux particuliers amateurs de bricolage. Avec plus de 10 000 références, contre environ 40 000 dans les très grandes surfaces de bricolage, les gammes vont à l’essentiel. L'offre est proposée en grandes quantités et immédiatement disponible, notamment les matériaux de construction de base.

La marque dispose d'une marque "distributeur" d'outillage, nommée Magnusson. Les outils sont garantis à vie. Le design est à base d'orange et noir.

Le dépôt[modifier | modifier le code]

Les dépôts sont sobres et sans superflu, type hangar industriel. Le merchandising met en valeur le prix, le choix au sein de gammes courtes, ainsi que la disponibilité des produits. L’enseigne parle d'ailleurs de « dépôts » et non de « magasins ».

Fondés sur un modèle clairement low-cost. Depuis peu, la livraison à domicile et un "drive" (permettant de commander sa marchandise sur internet, hors arrivages, et de la récupérer 2h après en dépôt) ont été mis en place dans certains dépôt.

Les dépôts sont organisés en 5 secteurs : aménagement (quincaillerie, carrelage, sanitaire…), construction (matériaux, menuiserie, bois panneaux) et technique (outillage, électricité, décoration…), logistique et caisses.

Données corporate[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Dans ses 119 dépôts et au siège social de Longpont-sur-Orge (91), Brico Dépôt emploie près de 8 000 salariés.


Modèle économique et commercial[modifier | modifier le code]

Les résultats annuels 2012[2] (publiés le 26 mars 2013) annoncent, pour Brico Dépôt France, un recul du chiffre d’affaires de 1,7 % à 1,9 milliards de £ (-2,8 % à surface constante). En 2011, le chiffre d’affaires avait été en croissance de 5,9 % à 2,1 milliards £ (+4,4 % à surface comparable).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]