Brick Lane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brick Lane
Image illustrative de l’article Brick Lane
Brick Lane en 2008.
Situation
Coordonnées 51° 31′ 19″ nord, 0° 04′ 18″ ouest
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Région Grand Londres
Ville Londres
Quartier(s) Tower Hamlets
Début Swanfield Street
Fin Whitechapel High Street
Morphologie
Type Rue
Longueur 1 000 m
Histoire
Création 1550
Géolocalisation sur la carte : Angleterre
(Voir situation sur carte : Angleterre)
Brick Lane
Géolocalisation sur la carte : Grand Londres
(Voir situation sur carte : Grand Londres)
Brick Lane

Brick Lane (en bengali : ব্রিক লেন) est une longue rue dans le district londonien de Tower Hamlets, dans l'est de Londres, au Royaume-Uni.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle s'étend de Swanfield Street dans la partie nord de Bethnal Green à Whitechapel High Street au sud par la courte rue de Osborn Street, traversant Bethnal Green Road et le quartier de Spitalfields.

La gare de Shoreditch High Street accessible avec le London Overground, se situe à quelques minutes à pied. Les stations de métro les plus proches sont Aldgate East et Liverpool Street.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue est mentionnée sous ce nom en 1550 car elle passait à proximité d'un endroit où l'on extrayait de la terre pour fabriquer des briques ou des tuiles[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Au cours de l'histoire le quartier a accueilli différentes communautés[2], flamande, française, juive ; aujourd'hui, elle constitue le cœur du quartier de la communauté bangladaise et indienne de Londres et est surnommée Banglatown[3].

La rue est, comme une grande partie du quartier, en cours de rapide gentrification[4].

Le photographe de rue écossais John Thomson en a documenté les métiers dans les années 1860.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) S. Fairfield, The Streets of London: a dictionary of the names and their origins, Pappermac, 1983 (ISBN 0 333 28649 9).
  2. (en) Sitala Peek, « Brick Lane: Gentrification threat to Spitalfields Bangladeshi community », BBC, 24 mai 2015.
  3. (en) Jeremy Gavron, « Brick Lane, home to the persecuted », The Telegraph, 28 décembre 2005.
  4. (en) Sean Carey, « Are touts and late night noise just part of Brick Lane's charm? », The Guardian, 5 février 2014.

Sur les autres projets Wikimedia :