Brice Couturier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Brice Teinturier.
Brice Couturier
Description de cette image, également commentée ci-après

Brice Couturier en mars 2010 lors du Salon du livre de Paris pour son émission Du grain à moudre.

Nationalité Drapeau de la France française
Profession

Brice Couturier est un journaliste, producteur de radio et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brice Couturier passe une partie de son adolescence au Liban[1].

Dans les années 1980, il est membre de la rédaction des revues Autrement et anime plusieurs émissions sur Radio Nova[réf. nécessaire]. Cofondateur du magazine Globe, il en a été brièvement rédacteur en chef. Dans les années 1990, il est rédacteur en chef du magazine Lui de 1990 à 1992.

Brice Couturier vit quelque temps en Pologne (pays auquel il est lié par sa famille), où il est enseignant à l'ENA polonaise (KSAP)[2],[3].

Il est ensuite chef du service « Idées » de L'Événement du jeudi de 1998 à 2000.

Au début des années 2000, il est rédacteur en chef adjoint du mensuel Le Monde des débats (en 2001) et critique musical de Marianne. Il a été maître de conférence associé au centre Hannah Arendt de géopolitique européenne à l'université de Marne-la-Vallée de 2001 à 2008. Sur France Culture en 2002 et 2003, il anime une émission de débats, Contre-Expertise[4].

À partir de janvier 2002, il anime sur France Culture, une émission hebdomadaire consacrée à l'Europe, Cause Commune, puis de décembre 2006 à juillet 2011, il est le producteur de l'émission de France Culture Du grain à moudre, avec Julie Clarini jusqu'en 2010, puis aux côtés de Louise Tourret de janvier à juillet 2011. De septembre 2011 à juin 2016, il a été chroniqueur et co-animateur dans Les Matins de France Culture[1].

Brice Couturier appartient au comité de rédaction de la revue Le Meilleur des mondes depuis sa création. Il est l'auteur d'articles dans les revues Communisme et Esprit. Il contribue régulièrement aux magazines Le Point et Causeur.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Militant maoïste dans sa jeunesse[5], ayant ensuite été adhérent du Parti socialiste, Brice Couturier se définit comme un « libéral de gauche ». De 1981 à 1986, il est assistant parlementaire du Groupe socialiste du Sénat pour la commission des Affaires étrangères et de la Défense[6]. Longtemps militant rocardien et permanent au Parti socialiste, il crée en 1985 Le Rouleau de printemps, qui se présente comme « le club des jeunes libéraux de gauche ».

Brice Couturier défend le mariage pour tous à l'antenne de France Culture, mais « refuse l'homoparentalité », rejoignant ainsi des philosophes comme Sylviane Agacinski[7].

Il a fait partie de La Gauche moderne à l'époque de sa fondation par Jean-Marie Bockel.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Contributions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]