Brian Naylor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Naylor.

Brian Naylor, né le à Salford et mort le à Marbella[1], est un homme d'affaires et pilote automobile amateur anglais. C'est en 1954 qu'il débute dans le sport automobile, disputant des épreuves nationales au volant d'une Cooper à moteur Norton. En 1955, il court sur Lotus et sur Porsche. L'année suivante, il s'achète une Maserati 150S, dont il monte le moteur sur un châssis de Lotus Eleven ; sur cette monture hybride, il va remporter 27 victoires en circuit au cours de la saison 1956[2].

En 1957 et 1958, il acquiert une Cooper pour disputer les épreuves de formule 2, s'alignant également au Grand Prix d'Allemagne au côté des formules 1. C'est en 1959 qu'il passe à la catégorie reine, finançant la construction de la JBW (d'une conception très proche de la Cooper), équipée d'un moteur quatre cylindres Maserati, avec laquelle il dispute quatre Grands Prix de championnat du monde en 1959 et 1960. La saison suivante, il fait construire un nouveau châssis JBW, sur laquelle il monte un moteur de Maserati 150S pour s'aligner dans les épreuves de la nouvelle formule 11 500 cm3. La voiture n'est pas compétitive, et Naylor mettra un terme à sa carrière sportive après avoir disputé le Grand Prix d'Italie[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Hayhoe et David Holland, Grand Prix data book, Duke Marketing Ltd, , 567 p. (ISBN 0 9529325 0 4)
  2. Dominique Pascal, Dictionnaire des pilotes de formule 1, Éditions Dominique Pascal, , 252 p. (ISBN 978-2-908244-01-4)
  3. (en) Mike Lawrence, Grand Prix Cars 1945-65, Motor racing Publications, , 264 p. (ISBN 1-899870-39-3)