Brian Horrocks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horrocks.

Brian Horrocks
Brian Horrocks

Naissance
Ranikhet, Raj britannique
Décès (à 88 ans)
Royaume-Uni
Origine Britannique
Allégeance Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Arme Flag of the British Army.svg Armée de terre britannique
Grade Général de corps d'armée
Années de service 1912-1950
Conflits Première Guerre mondiale
Guerre civile russe
Seconde Guerre mondiale
Distinctions KCB, KBE, DSO, MC

Brian Gwynne Horrocks (), était un général de corps d'armée (Lieutenant-General) britannique.

Première Guerre mondiale et Guerre civile russe[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Académie militaire royale de Sandhurst, il est nommé sous-lieutenant au Middlesex Regiment (Duke of Cambridge’s Own) [1755-1966] le , lieutenant le . Le , blessé, il est capturé par les Allemands et reste prisonnier jusqu'à la fin de la guerre.

En 1919, capitaine, il combat l'Armée rouge avec les Russes blancs. Fait prisonnier par les bolcheviques jusqu’en 1920, il reçoit la Military Cross (MC) le pour avoir tenté de s’évader à plusieurs reprises.

Champion de Grande-Bretagne de pentathlon moderne, il participe aux Jeux olympiques d'été de 1924 à Paris.

École de guerre de Camberley (1931-1933). Commandant en 1936.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lieutenant-colonel en , affecté au Corps expéditionnaire en France. En , il commande la 11e brigade, durant l'évacuation de Dunkerque, puis la 9e brigade.

Colonel le , Commandant de la 44e division de à mars 1942 puis de la 9e division blindée.

Commandant du 13e corps d’armée ( à ) notamment pendant les batailles d'Alam Halfa (du au ) et d'El Alamein (du au ) ; décoré du Distinguished Service Order (DSO) le [1].

Cité le et nommé Compagnon de l’Ordre du Bain (CB) le à l’occasion de la Campagne de Tunisie où il est grièvement blessé par un avion allemand, le .

Il ne reprend le service actif qu'en pour commander le 30e corps blindé pendant les batailles de Normandie, des Ardennes et d'Arnhem (l'acteur Edward Fox joue son personnage dans le film Un pont trop loin - 1976 - de Richard Attenborough). Horrocks libère en 1945 le camp de concentration de Bergen-Belsen ; cité le et le puis nommé Chevalier commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (KBE) le [2].

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Général de corps d'armée, commandant en chef de l'armée britannique sur le Rhin (1948-1949).

Le il est promu au rang de Chevalier commandeur de l'Ordre du Bain (KCB)[3].

En retraite le , il assure jusqu’en 1963 la fonction honorifique (datant de 1522) de Gentleman Usher of the Black Rod. Ce député marche de la Chambre des lords vers la Chambre des communes, une fois l'an, pour annoncer la venue du souverain, à l'occasion du rituel du discours du souverain ("Queen' Speech"). En effet, depuis 1641 (règne de Charles Ier), le monarque est banni de la Chambre des Communes.

Horrocks a par ailleurs réalisé des programmes militaires pour la BBC et écrit de nombreux ouvrages sur l'armée britannique.

Le général Horrocks a reçu les décorations étrangères suivantes : Commandeur de la Legion of Merit (E-U-1948), Commandeur de l'Ordre de Georges Ier (Grèce-1944), Chevalier Grand Officier avec glaives de l'Ordre d’Orange-Nassau (Danemark-1946), Grand Officier avec palme de l'Ordre de la Couronne (Belgique-1947), Croix de guerre 1939-1945 avec palme (Belgique-1947).

Il meurt le , à 89 ans.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Jacquet, L’épopée de Sir Brian Horrocks, un général qui commande en première ligne (1re partie), 39/45 Magazine n°314, Editions Heimdal, Bayeux, 2013
  • Stéphane Jacquet, L’épopée de Sir Brian Horrocks, un général qui commande en première ligne (2e partie), 39/45 Magazine n°315, Editions Heimdal, Bayeux, 2013
  • Yannis Kadari, Bataille et Blindée n°46, -, Portrait: Brian Horrocks, Aix-en-Provence, 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]