Brian Doyle (baseball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brian Doyle
Deuxième but
Frappeur gaucher  Lanceur droitier
Premier match
30 avril 1978
Dernier match
24 mai 1981
Statistiques de joueur (1978-1981)
Moyenne au bâton ,161
Circuits 1
Points produits 13
Équipes

Brian Reed Doyle (né le à Glasgow, Kentucky, États-Unis) est un ancien joueur professionnel de baseball.

Joueur de deuxième but, il connaît une brève carrière dans la Ligue majeure de baseball, de 1978 à 1981. Frappeur dont la moyenne au bâton en carrière ne s'élève qu'à ,161 en 110 matchs joués, Doyle est surtout connu pour ses performances offensives remarquables durant la Série mondiale 1978[1],[2],[3],[4],[5] gagnée par les Yankees de New York.

Carrière[modifier | modifier le code]

Brian Doyle est repêché par les Rangers du Texas au 4e tour de sélection en 1972[6]. Il amorce sa carrière professionnelle avec des clubs mineurs affiliés aux Rangers puis, avec le joueur de champ intérieur Greg Pryor, est échangé aux Yankees de New York le 17 février 1977 contre le vétéran joueur de deuxième but Sandy Alomar.

Doyle joue son premier match dans le baseball majeur le 30 avril 1978 avec les Yankees. En 4 années dans les majeures, il évolue pour les Yankees de 1978 à 1980, puis dispute 17 matchs à sa dernière saison en 1981 avec les Athletics d'Oakland. Il réussit 32 coups sûrs durant sa carrière, dont un seul coup de circuit, en plus de cumuler 18 points marqués et 13 points produits.

Lors de la Série mondiale 1978 gagnée par les Yankees sur les Dodgers de Los Angeles, Brian Doyle est appelé à remplacer la vedette Willie Randolph, le joueur de deuxième but étoile qui s'est blessé[7]. Doyle maintient une moyenne au bâton de ,438 avec 6 simples, un double, 4 points marqués et deux points produits en 6 matchs. Bucky Dent des Yankees est cependant nommé joueur par excellence de la Série mondiale cette année-là.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Brian Doyle à un frère jumeau[8], Blake Doyle, qui joue dans les ligues mineures de baseball[9] au poste de deuxième but puis devient instructeur[10]. Leur frère Denny Doyle, de 11 ans leur aîné, évolue dans les Ligues majeures de baseball de 1970 à 1977, également au poste de deuxième but. Les trois frères ont fondé à l'été 1978 une école de baseball[11] originalement appelée Florida Professional Baseball School et nommée Doyle Baseball depuis 1980[12].

En 1995, à l'âge de 40 ans, Brian Doyle est atteint d'une leucémie[13] et a le dessus sur la maladie malgré les sombres pronostics des médecins qui ne lui donnaient que 6 mois à vivre. Durant les 9 mois de chimiothérapie auxquels il se soumet, il reçoit chaque jour un appel d'encouragement de son ancien patron, le propriétaire des Yankees George Steinbrenner[14]. En 2014, Doyle reçoit un diagnostic de maladie de Parkinson[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dent, Doyle Give Yankees Series Victory, Associated Press, 18 octobre 1978.
  2. (en) Dodgers Got Beat By 2 Kids Playing Trick Or Treat, Jim Murray, Los Angeles Times, 18 octobre 1978.
  3. (en) Bit Players Can Steal The Show, The Evening Independent, 4 avril 1979.
  4. (en) Brian Doyle, yesterday's hero, Mike Lupica, New York Daily News, 25 juin 1982.
  5. (en) Fans remember Doyle's role as Series hero, Dick Scanion, Lakeland Ledger, 19 novembre 1983.
  6. (en) 4th Round of the 1972 MLB June Amateur Draft, baseball-reference.com.
  7. (en) Another Legend of the Fall, Mike DiGiovanna, Los Angeles Times, 5 octobre 1998.
  8. (en) Brian Doyle - A Yankee Treasure, Dave Anderson, New York Times, 8 juillet 1980.
  9. (en) Brian Doyle, Infielder OCTOBER 23, 1978, Bill Syken, Sports Illustrated, 28 avril 2003.
  10. (en) Blake Doyle's focus on twin brother Brian, Thomas Harding / MLB.com, 19 juin 2015.
  11. (en) Three men and a baseball, Maryemma Bachelder, Lakeland Ledger, 26 août 1994.
  12. (en) History, site de Doyle Baseball. Consulté le 4 février 2016.
  13. a et b (en) Legends Game all about Brian Doyle, Donnie Collins, The Scranton Times-Tribune, 21 juin 2015.
  14. (en) Former Yankee Brian Doyle recalls George Steinbrenner calling, supporting him during illness, Sean Brennan, New York Daily News, 18 juillet 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]