Bretzwil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bretzwil
Bretzwil
Vue du village de Bretzwil
Blason de Bretzwil
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Bâle-Campagne Bâle-Campagne
District Waldenburg
Communes limitrophes Lauwil, Reigoldswil, Seewen(SO), Nunningen(SO), Beinwil(SO)
NPA 4207
N° OFS 2883
Démographie
Population
permanente
780 hab. (31 décembre 2017)
Densité 106 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 24′ 00″ nord, 7° 39′ 00″ est
Altitude 628 m
Superficie 7,33 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Localisation de Bretzwil
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Bâle-Campagne

Voir sur la carte administrative du Canton de Bâle-Campagne
City locator 14.svg
Bretzwil

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Bretzwil

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Bretzwil
Liens
Site web www.bretzwil.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Bretzwil est une commune suisse du canton de Bâle-Campagne, située dans le district de Waldenburg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Situé au pied du Jura, le village est cité pour la première fois en 1194 sous le nom de Braswilere. Fondé au VIIe par les Alamans, la commune appartient initialement à la famille Ramstein qui possède le château homonyme situé sur le territoire de la commune, aujourd'hui en ruines. Elle est vendue à Bâle en 1518, et rattaché alors au bailliage de Waldenburg en 1673.

Le déclin de la passementerie à domicile, à la fin du XIXe siècle, provoque le départ forcé de plusieurs habitants pour les villes de la vallée de la Birse et de Bâle. De nos jours, l'agriculture et l'élevage restent les principales sources de revenus locaux, alors que plus de 60 % de la population travaille à l'extérieur.

Monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle du village.

La chapelle du village, dédiée à Notre-Dame, date de 1239. Elle fut un temple protestant, reconstruit en 1786 et rénové en 1953. Le village possède également un pont Isaak-Bowe-Brunnen, nommé en mémoire de l'un des chefs de la guerre des paysans de 1653.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan de la population résidente permanente (total) selon les districts et les communes, en 2017 », sur Office de la Statistique du Canton de Bâle-Campagne (consulté le 30 septembre 2018)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :