Bretteville-sur-Laize

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bretteville sur Laize)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bretteville.

Bretteville-sur-Laize
Bretteville-sur-Laize
Une vue du bourg.
Blason de Bretteville-sur-Laize
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Thury-Harcourt
Intercommunalité Communauté de communes Cingal-Suisse Normande
Maire
Mandat
Bruno François
2014-2020
Code postal 14680
Code commune 14100
Démographie
Gentilé Brettevillais
Population
municipale
1 812 hab. (2015 en augmentation de 10,35 % par rapport à 2010)
Densité 187 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 42″ nord, 0° 19′ 30″ ouest
Altitude Min. 38 m
Max. 130 m
Superficie 9,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Bretteville-sur-Laize

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Bretteville-sur-Laize

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bretteville-sur-Laize

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bretteville-sur-Laize
Liens
Site web bretteville-sur-laize.a3w.fr

Bretteville-sur-Laize est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 1 812 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Bretteville-sur-Laize se situe au fond d'une vallée, à 14 km au nord-est de Thury-Harcourt, à 16 km au sud de Caen, et à 21 km au nord de Falaise[1]. Le village est composé de quatre hameaux :

  • les Varendes (actuelles ZA et ZI du village),
  • le Beffeux (environ une vingtaine d'habitants),
  • Jacob-Mesnil (environ une quarantaine d'habitants)
  • et la partie sud de Caillouet (une trentaine d'habitants).

Les paysages sont diversifiés : plaine, forêt, falaises.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Bretevilla vers l'an 1000, Bretevilla super Leizam en 1077[2].

Bretteville : le « domaine breton », de Brett (« Breton », c'est-à-dire « Breton insulaire ») et de villa (« domaine agricole de l'époque carolingienne »)[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
La commune était desservie par la ligne de chemin de fer secondaire de Caen à Falaise des Chemins de fer du Calvados de 1902 à 1932.
  • Dans la nuit du , une partie du village est détruite par un incendie[4]
Le bombardement du 10 juin 1944 [5]

Le 10 juin 1944 vers 17 h, trois vagues de bombardiers alliés survolent la ville d'ouest en est en larguant des bombes. vingt-cinq personnes sont tuées. La population part se réfugier dans la mine de Gouvix, avant d'en être chassée par les Allemands trois semaines plus tard.

La libération de Bretteville-sur-Laize

Le , dans le cadre de l'opération Totalize après de violents combats autour de Cintheaux, des éléments de la 12e Panzerdivision SS Hitlerjugend, qui s'est illustrée pour avoir tenu une position défensive sur Cintheaux, s'installe dans la ville.
Le 11 août, le 21e régiment blindé canadien fait mouvement au nord, mais ses effectifs sont trop maigres pour attaquer la ville malgré le renfort de la 2e division d'infanterie canadienne.
Le 12 août, plusieurs sections de la 272e division d'infanterie allemande ainsi que la 167e division de Volksgrenadier arrivent en renfort.
Le 13 août des éléments de la 11 division blindée canadienne passent à l'attaque, les chars canadiens arrivent à prendre la route, coupant alors les Allemands de la garnison de Gouvix. Plusieurs bombardements successifs des Américains détruisent la ville au trois-quarts .
Le 14 août, la 167e division d'infanterie allemande quitte la ville. Les Canadiens passent à l'attaque, soutenus par des sections de soldats britanniques. Ils anéantissent les chars, peu nombreux, mis en place pour barrer la route. Un second bombardement a lieu, de nombreux habitants de Bretteville sont tués.
Le 16 août, la 12e Panzerdivision SS évacue la ville.
Le 17 août, après un court instant de bombardement au mortier, les fantassins britanniques les premiers pénètrent sur la grande place, les Canadiens sont stoppés au sud, le pont sur la Laize étant gravement endommagé. Les Allemands ripostent à coups de canons, depuis les maisons situées sur l'autre rive, mais les Canadiens tiennent bon.
Le 17, toujours, les Britanniques traversent la Laize à 1 km en aval et prenant ainsi à revers les Allemands de la 272e ID. Des prisonniers sont faits, les autres ayant fui au sud, la ville est déclarée libre, mais Bretteville n'était pas à l'abri d'une contre-attaque... Heureusement, l'aviation anglaise protège la ville des attaques allemandes.
Le , la ville est totalement libérée, les quelques Brettevillais restants découvrent avec tristesse les ravages de la guerre et leurs maisons en ruines.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
maire en 1835 ? Paul-Louis Pagny
(1793-1860)
  Huissier, conseiller d'arrondissement
1875 1893 Charles-Ernest Paulmier   Député (1885-1907)
    Charles Le Normand    
1920 1945 Louis Paixhans   Président de la chambre d'agriculture de Falaise
         
1989[6] mars 2008 Jean-Jacques Lacoste PS  
mars 2008[7] en cours
(au 3 juin 2014)
Bruno François PS Instituteur spécialisé (réélu pour le mandat 2014-2020)[8]
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2015, la commune comptait 1 812 habitants[Note 2], en augmentation de 10,35 % par rapport à 2010 (Calvados : +1,53 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7906508238618769609479811 118
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1091 0801 0629741 0091 0041 011994940
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
966839791903908864910726889
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 2461 3231 2991 4001 3411 5041 5511 5581 692
2015 - - - - - - - -
1 812--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Bretteville-sur-Laize est un de ces gros bourgs normands isolés dans la campagne. Mais depuis l'amélioration de la route nationale 158, le bourg connait une seconde jeunesse et sa population se fait active. Le village s'avère être une plaque tournante de l'économie du canton et sait se faire attirante. Récemment, des lotissements sont en construction autour du bourg.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Bretteville-sur-Laize bénéficie d'un riche patrimoine[13],[14].

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Autres monuments[modifier | modifier le code]

L'enceinte de la Bijude.

Activité culturelle et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Bretteville-sur-Laize est jumelée avec:

Manifestations[modifier | modifier le code]

Plaque sur la place de Bretteville-sur-Laize.
  • Les saisons de Quilly.
  • Les trophées du basket en juin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bretteville sur Laize

Les armes de la commune de Bretteville sur Laize se blasonnent ainsi :
D'argent à l'arbre arraché au naturel adextré d'une tierce alésée ondée d'azur, au chef de gueules chargé d'un léopard d'or [18].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. Archives du Calvados, H 1844.
  3. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, octobre 1999 (ISBN 2-86253247-9), p. 116.
  4. Grégoire-Jacques Lange, Éphémérides normandes, Caen, Imprimerie de Bonneserre, 1833, t. 1, p. 372.
  5. Le récit de la libération de la ville sur le site internet communal.
  6. « Municipales à Bretteville-sur-Laize: Jean-Jacques Lacoste, ... », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 novembre 2014)
  7. « Bruno François succède à Jean-Jacques Lacoste », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 novembre 2014)
  8. « Liste des maires du département du Calvados » [PDF], Préfecture du Calvados, (consulté le 25 juin 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Œuvres architecturales à Bretteville-sur-Laize », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Œuvres mobilières à Bretteville-sur-Laize », base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. « Route dite Chemin Haussé du Duc Guillaume », notice no IA00000228, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. Ministère de la Culture, Notice n° IA00000251
  17. Ministère de la Culture, Notice n° IA00000246
  18. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=6771

Liens externes[modifier | modifier le code]