Bretonnisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un bretonnisme désigne une tournure propre à la langue bretonne passé dans la langue française ; un idiotisme breton, comme le gallicisme est un idiotisme français. Il peut s'agir alors d'une tournure grammaticale traduite mot à mot et qui peut choquer certains francophones (« j'ai envoyé mon fils avec moi ») ou d'un mot breton passé dans le français local (« entendre son pegement », « être dans le lagenn », « avoir du gwerzh-butun »).

Un bretonnisme peut également désigner une tournure de la langue bretonne utilisée dans le français local de Bretagne, vue par les autres francophones comme un régionalisme du français, tout comme un québécisme est une tournure propre au français québécois, à la différence notable que le bretonnisme n'est pas d'origine française.

Le terme est entré officiellement dans le dictionnaire Le Petit Robert en 2015[1].

Exemples de bretonnismes courants[modifier | modifier le code]

  • « Du café, tu auras ? » : « Veux-tu du café ? »
  • « Ça va faire du reuz » : « Ça va faire du bruit / Ça va faire du buzz. »
  • Le sur-emploi des pronoms « celui-ci », « celle-ci » quand on parle de quelqu'un.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

En 2013, le chanteur Gilles Servat sort une chanson et un album titrés par la formulation bretonne C'est ça qu'on aime vivre avec, qui met en valeur les expressions inspirées des Bretonnismes d’Hervé Lossec[2]. Cet album est réalisé par les Goristes qui eux s’inspirent du parlé brestois.

Le chanteur Gérard Jaffrès intègre dans plusieurs de ses chansons des bretonnismes entendus dans le pays de Léon[3].

Humour[modifier | modifier le code]

Georges Quilliou caricature les anciens bretonnants qui ont appris le français à l'école et gardé un langage breton imagé, au travers de son personnage de commère Channig et du paysan Fañch. En 2016 il sort un nouvel enregistrement, Channig et Fañch bretonnisent, comprenant 45 nouveaux sketchs écrits par Hervé Lossec accompagné d'un livre qui détaille les bretonnismes[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bretagne: Le mot «bretonnisme» fait son entrée dans le Petit Robert », sur www.20minutes.fr, (consulté le 26 décembre 2017)
  2. « Le nouvel album de Gilles Servat (presque) 100 % brestois », Côté Brest,‎ (lire en ligne)
  3. « Concert Gérard Jaffrès. Magie et nostalgie pour 2.000 fans », Le Telegramme,‎ (lire en ligne)
  4. « Humour. Les bretonnismes à la mode Channig », Le Telegramme,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Hervé Lossec, auteur de deux ouvrages à succès.

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Ouvrages de base :


Articles et commentaires sur les bretonnismes :