Bressols

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bressols
Bressols
Église Notre-Dame-de-la-Nativité
Blason de Bressols
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement Montauban
Canton Montech
Intercommunalité Grand Montauban
Maire
Mandat
Jean-Louis Ibres
2014-2020
Code postal 82710
Code commune 82025
Démographie
Gentilé Bressolais, Bressolaises
Population
municipale
3 696 hab. (2015 en augmentation de 3,24 % par rapport à 2010)
Densité 181 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 08″ nord, 1° 20′ 20″ est
Altitude Min. 75 m
Max. 111 m
Superficie 20,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Bressols

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Bressols

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bressols

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bressols
Liens
Site web http://www.ville-bressols.fr/

Bressols est une commune française, située dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Bressolais et Bressolaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Montauban située dans son unité urbaine sur l'autoroute A20 à cinq minutes au sud de Montauban et à une demi-heure de Toulouse. Le Tarn traverse le village.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bressols est limitrophe de cinq autres communes.

Carte de la commune de Bressols et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Bressols[1]
Lacourt-Saint-Pierre Montauban
Montech Bressols
Montbartier Labastide-Saint-Pierre

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Brial[modifier | modifier le code]

Brial est un grand hameau situé au sud de la commune de Bressols. On y trouve l'église Saint-Jean-de-Brial, un cimetière à côté de l'église et une plaine de jeux avec un terrain de tennis, un boulodrome, un city stade et un terrain de basket à l'intérieur en face de l'église. On y trouve aussi une ancienne école reconvertie en centre aéré et en salle polyvalente ainsi qu'une zone industrielle à "Umberti".

Dans le contexte "environnemental", on y trouve de petits lacs éparpillés dans le coin (le Clos du Lac par exemple), des restes de la forêt de Montech (des groupes d'arbres regroupés sur plusieurs points dans la commune) et des ruisseaux (comme le Vergnet).

On y trouve enfin deux monuments dédiés aux morts : un cimetière à côté de l'église, et un sur le chemin de Cauty dédié à Joseph Merzyck et à André Mercadier fusillés à l'endroit même le 18 août 1944.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Tarn, le ruisseau du Vergnet et son affluent le Fontanilles (ruisseau de Brial) qui conflue sur la commune, le ruisseau de Miroulet[2], le ruisseau de la Loube et le ruisseau de Prats Bouchens.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès par l'autoroute A20, la route nationale 630.

En transports en commun, la commune est desservie par :

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site était peuplé dès l'époque gallo-romaine. Un gué ou un passage sur la rivière expliquerait l'attrait du village.

Au IXe siècle le village dépend de la puissante abbaye de Montauriol. En 1271, les seigneurs de Bressols prêtent hommage au roi Philippe III.

Au XVIe siècle le protestantisme se répand rapidement dans le diocèse de Montauban et à la Révolution deux grandes familles protestantes se partagent la seigneurie de Bressols.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bressols Blason D'azur au chevron d'or, écimé, touchant le trait du chef, chargé d'un chevronel ondé d'azur, et enfermant en pointe trois fasces ondées et alésées d'argent[4].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.
Alias
Alias du blason de Bressols
De sinople à la bande d'argent cotoyée de deux cotices du même[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 3 500 habitants et 4 999 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de vingt sept[5],[6].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du Grand Montauban et du canton de Montech.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
22 mars 2008 en cours Jean-Louis Ibres DVD Fonctionnaire
2e vice-président du Grand Montauban
24 mars 1989 22 mars 2008 Alain Bonnomet[7] PS Professeur d'enseignement agricole
13 mars 1983 24 mars 1989 Camille Laborderie[8]   Retraité
26 mars 1977 13 mars 1983 Edouard Rella    
27 mars 1971 26 mars 1977 Roger Gineste[9]   Médecin militaire

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

En 2015, la commune comptait 3 696 habitants[Note 1], en augmentation de 3,24 % par rapport à 2010 (Tarn-et-Garonne : +5,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
734775726778863836862883826
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
867933944918885949944945892
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
900895858856918948940924996
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 0841 1791 3521 6662 2472 6633 3453 4413 536
2013 2015 - - - - - - -
3 6343 696-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[14] 1975[14] 1982[14] 1990[14] 1999[14] 2006[15] 2009[16] 2013[17]
Rang de la commune dans le département 29 25 19 14 13 11 11 14
Nombre de communes du département 195 195 195 195 195 195 195 195

Économie[modifier | modifier le code]

Le paysage économique de Bressols montre de grands domaines arboricoles : des vergers de pommiers, poiriers et pêchers occupent une importante partie du territoire de la commune, l'élevage et la polyculture céréalière occupent le reste des terres. Le long de l'A20 se sont développés au cours des vingt dernières années de nombreuses entreprises et dépôts liés à la logistique (zone de Moulis). L'échangeur autoroutier entre l'A20 et l'A62 participe pour beaucoup au développement économique de la commune. Une petite économie de loisirs et de congrès est également présente sur la commune avec une grande salle des fêtes municipale polyvalente qui accueille des événements communaux et extra-communaux. Autour de l'ancien lac de gravière du lieudit Négret, s'est développé une petite base de loisirs aquatiques. On peut aussi évoquer la présence sur le territoire communal d'une salle de réunion des Témoins de Jéhovah ( 2000 places ). La municipalité compte sur la qualité de vie au village : politique de soutien des associations, prise en charge des loisirs pour la jeunesse, le troisième âge, le sport, la culture, pour favoriser le développement du village très lié à l'activité économique de la ville de Montauban voisine, en effet, plus de 70 % des Bressolais travaillent hors de la commune.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Bressols fait partie de l'académie de Toulouse.

La commune de Bressols possède une crèche, une école maternelle (Jean Zay) et une école élémentaire (Jacques Prévert)[18].

Culture[modifier | modifier le code]

La salle polyvalente qui organise des congrès, des spectacles, des fêtes. L'ancienne école de Brial qui sert de centre aéré l'été.

Le centre culturel La Muse a été construit en 2015. Des films, des spectacles, du théâtre, des concerts, des expositions, des congrès etc. s'y déroulent très régulièrement. Elle compte 266 places assises. L'école de musique a son repaire dans ce centre culturel.

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Club de rugby à XV l'A.S Bressolais[19] évoluant dans le championnat de France Honneur pour la saison 2011-2012.

Club de football AS Bressols Football évoluant au niveau ligue et qui recense un peu plus de 300 licenciés, ce qui le place dans un des clubs les plus importants de Tarn-et-Garonne.

Club de quilles de huit ou quille aveyronnaise, plusieurs fois champions de France (2000 et 2015)

Lieux de sports et de loisirs[modifier | modifier le code]

  • Le stade de Bressols qui accueille les clubs de football, de rugby et de tennis.
  • Les berges du Tarn où l'on trouve le club d'aviron et une plaine de jeux (skate-park, jeux d'équilibre, etc.).
  • Le gymnase qui accueille les clubs de danse, de gymnastique et de judo.
  • La salle polyvalente qui accueille les clubs de basket-ball, de volley-ball et de tir à l'arc.
  • L'aire de jeux de Brial qui accueille les clubs de tennis et de pétanque de Bressols, un terrain de basket, un city stade et un boulodrome couvert.
  • Le boulodrome Thomas-Donadio qui sert de terrain de pétanque et de quilles de huit.
  • Le parc de l'Oustalet qui est doté de jeux pour les petits.
  • La base de loisirs du lac de Négret près de Pérayrols où l'on trouve de nombreux sports aquatiques.

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L’église de Saint-Martin de Bressols apparaît pour la première fois dans les textes du Xe siècle comme possession de l’abbaye de Saint-Théodard. Elle a été saccagée en décembre 1561 par les protestants et reconstruite entre 1647 et 1684, dédiée à la Nativité de Notre-Dame.

L’église Saint-Jean de Brial, sans doute élevée à l’origine près de Moulis, était associée à celle de Bressols, tout en étant une paroisse distincte. Ruinée en 1622, elle a été reconstruite à la même époque que celle de Bressols, puis partiellement rénovée et agrandie un siècle plus tard. Elle a été desservie jusqu’en 1926. Beaucoup plus tard, elle a été restaurée courant 2013, mais peine perdue car la tempête du 1er septembre 2015 l'a partiellement détruite.

Le lavoir du Touron date de 1850. En contrebas d’une pente en escaliers abruptes, dominant avantageusement le passage du Tarn juste en dessous, les deux bassins du lavoir du Touron s’abritent sous une timide toiture d’époque en boiseries anciennes. Les femmes venaient, à l’époque, y laver le linge, notamment le lundi matin, rendez-vous de toutes les discussions de quartier. L’ancien faïencier de Bressols y puisait l’eau pour travailler ses créations en terre. Confortablement assis à la source, au croisement de la rue du Touron et de l’impasse de la Fontaine, l’eau claire qui en découle est une invitation à une escale apaisante pour tous les promeneurs assoiffés par la découverte de l’histoire de Bressols. Une plaque commémorant la terrible crue de 1930 est apposée sur l’un des deux bassins.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. http://services.sandre.eaufrance.fr/Courdo/Fiche/client/fiche_courdo.php?CdSandre=O4940670
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Hoz15
  4. http://www.ville-bressols.fr/fr/cadre-de-vie/presentation.html
  5. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031035.html.
  7. « Bressols. Alain Bonnomet : 3 mandats pugnaces », La Dépêche,‎ (lire en ligne)
  8. « Bressols. Camille Laborderie: "Je voulais être aviateur" », La Dépêche,‎ (lire en ligne)
  9. « Bressols. Roger Gineste: "Une aventure extraordinaire" », La Dépêche,‎ (lire en ligne)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  14. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  15. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  16. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  17. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  18. http://www.ville-bressols.fr/fr/enfancejeunesse/vie-scolaire.html
  19. « A.S Bressolais », sur bressols-xv.com.