Brenthis daphne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nacré de la ronce

Le Nacré de la ronce ou Daphné (Brenthis daphne) est un lépidoptère (papillon) appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae et au genre Brenthis.

Description[modifier | modifier le code]

Imago[modifier | modifier le code]

C'est un papillon de taille moyenne de couleur orangée, ornementé de lignes formant des festons marginaux, de deux lignes de points ronds et de traits, tous de couleur marron foncé. Le revers des ailes antérieures est orange clair avec la même ornementation, celui des postérieures possède une base jaune clair, une bande marron clair et une ligne de petits ocelles noirs centrés de blanc. Pas de dimorphisme sexuel.

Chenille[modifier | modifier le code]

Les œufs sont pondus sur le dessus des feuilles de la plante hôte.

La chenille marron clair à larges lignes blanches et ornée de pointes jaunes munies d'épines[1].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Le Nacré de la ronce vole en une génération entre fin mai et début août[2].

Il hiverne au stade d'œuf ou de jeune chenille[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont des ronces, Rubus fruticosus et Rubus idaeus et des violettes, Viola[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent dans le sud de l'Europe en Grèce, Italie, Suisse, sud de la France et nord de l'Espagne, sud de l'Allemagne et de la Pologne, dans les Balkans et en Turquie, Irak, Iran, sud de la Sibérie, Mongolie, Chine et Japon[2].

En France métropolitaine il est toujours absent du nord-ouest, de la Bretagne, du sud du Midi-Pyrénées mais en grande expansion et présent dans tous les autres départements[2],[3]. Espèce jusqu'alors réputée localisée et rare dans le Nord-est de la France, on assiste à une progression et une extension de ses populations qui colonisent les milieux forestiers ouverts[4].

Écologie[modifier | modifier le code]

Il réside sur les lieux fleuris, souvent dans les clairières.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Brenthis daphne a été décrite par l'entomologiste allemand Johann Andreas Benignus Bergsträsser en 1780, sous le nom initial de Papilio daphne[5].

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio daphne Bergsträsser, 1780 Protonyme
  • Papilio daphne [Schiffermüller], 1775[6]
  • Papilio chloris Esper, 1778[7]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • Le Nacré de la ronce, Nacré lilacé, Nacré lilas, Daphné ou Grande violette en français.
  • Marbled Fritillary en anglais, Brombeer-Perlmutterfalter en allemand et Laurel en espagnol[8],[9].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Brenthis daphne daphne dans le centre et le sud de l'Europe.
  • Brenthis daphne fumidia (Butler, 1882) présent en Corée.
  • Brenthis daphne iwatensis Okano, 1951
  • Brenthis daphne ochroleuca (Fruhstorfer, 1906) du Caucase à l'ouest de la Sibérie et en Asie tempérée.
  • Brenthis daphne rabdia Butler, 1877 ; présent au Japon[9].

La Daphné et l'Homme[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. learn about Butterflies
  2. a b c d et e Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  3. lepinet
  4. L.N. Perette, F. Spill et M. Rauch, Les Papillons de la Réserve de la Biosphère des Vosges du Nord, Eguelshardt, Cicogna, 33 (N. sp.), , 324 p. (ISBN 978-2-9533006-1-1), p. 281
  5. Bergsträsser, 1780 Nomen. Ins., 4: 32, pl. 86, f. 1-2
  6. [Schiffermüller], 1775 Ank. syst. Schmett. Wienergegend : 177, no. 10
  7. Esper, 1778 Die Schmett. Th. I, Bd. 1 (7): pl. 44, f. 3
  8. INPN
  9. a et b funet
  10. INPN Protection
Brenthis daphne par Jacob Hübner

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington (trad. de l'anglais), Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Paris, Delachaux et Niestlé, , 381 p. (ISBN 978-2-603-01649-7), p. 190-191.
  • Lionel Higgins, Brian Hargreaves et Jacques Lhonoré, Guide complet des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Paris, Delachaux et Niestlé, , 270 p. (ISBN 978-2-603-00754-9), p. 116.