Brent Van Moer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Brent Van Moer
Image dans Infobox.
Brent Van Moer lors de Paris-Roubaix juniors 2016.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
01.2017-06.2019[n 1]Lotto-Soudal U23
Équipes professionnelles
08.2018-12.2018Lotto-Soudal (stagiaire)
06.2019-[n 2]Lotto-Soudal

Brent Van Moer, né le à Beveren (Flandre-Orientale), est un coureur cycliste belge, membre de l'équipe Lotto-Soudal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Chez les juniors, Brent Van Moer se distingue en 2015 par une victoire au Circuit Het Nieuwsblad juniors. En 2016, il confirme en remportant une étape et le général du Sint-Martinusprijs Kontich, tout en obtenant diverses places d'honneur : troisième du Keizer der Juniores, sixième de La Philippe Gilbert Juniors, septième de Paris-Roubaix juniors ou neuvième du Grand Prix E3 juniors. Au mois d'octobre, il est sélectionné en équipe de Belgique pour les mondiaux juniors de Doha. Seul représentant belge dans le groupe de tête, il doit se contenter de la treizième place[1],[2].

En 2017, il rejoint l'équipe espoirs de Lotto-Soudal[3]. Bon rouleur, il devient vice-champion de Belgique du contre-la-montre espoirs, derrière son coéquipier Senne Leysen. Sur les courses par étapes du calendrier national belge, il se classe deuxième d'une étape et septième du Tour du Brabant flamand, puis deuxième du Tour de Flandre-Orientale, remporté par un autre de ses coéquipiers : Sander De Pestel[4].

En 2018, il devient champion de Belgique du contre-la-montre par équipes, avec plusieurs de ses coéquipiers de Lotto-Soudal U23[5]. De plus, il montre ses qualités dans les classiques pavées en terminant deuxième du Circuit Het Nieuwsblad espoirs[6] et sixième de Paris-Roubaix espoirs. À partir du mois d'août, il fait partie des trois coureurs choisis pour rejoindre l'équipe professionnelle de Lotto-Soudal en tant que stagiaire, avec ses coéquipiers Stan Dewulf et Gerben Thijssen[7]. Le 24 septembre, il crée la surprise en devenant vice-champion du monde du contre-la-montre espoirs[8].

Professionnel[modifier | modifier le code]

2019 & 2020 : Débuts chez les pros[modifier | modifier le code]

Il signe un contrat pour devenir professionnel à partir du 1er juillet 2019 avec l'équipe World Tour Lotto-Soudal[9], mais passe professionnel finalement un mois plus tôt le 3 juin[10].

En 2020, Van Moer participe à deux courses à étapes, le Tour de la Communauté valencienne et le Tour de l'Algarve. Avant l'interruption dû au coronavirus, il court notamment au Circuit Het Nieuwsblad et à Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Il reprend en aout et est présent au départ du Critérium du Dauphiné où il chute et abandonne à la première étape, toutefois sans blessures graves[11]. et participe à ses premières classiques de renom chez les professionnels telles que La Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège ou encore Gand-Wevelgem. Il termine sa saison en étant au départ de son premier grand tour, La Vuelta, où il termine à la centième place[12].

2021 : Première victoire professionnelle[modifier | modifier le code]

Van Moer commence sa saison au Grand Prix Cycliste La Marseillaise où il finit 51e. Il est présent sur Tirreno-Adriatico, où il fait bonne impression. Lors de la sixième étape, il est dans la bonne échappée mais finit deuxième au sprint derrière Mads Würtz[13]. Échappé sur le Tour du Limbourg le 24 mai 2021, il bénéficie de dix secondes d'avance sur le peloton à la flamme rouge. Dans les 500 dernières mètres, un signaleur lui indique la mauvaise direction et l'envoie dans la dérivation des voitures suiveuses. Course perdue, il ne prend pas la peine de revenir sur ses pas et ne franchit pas la ligne d'arrivée[14]. Tim Merlier remporte alors l'épreuve au sprint. Six jours plus tard, il est au départ du Critérium du Dauphiné. Échappé lors de la première étape en compagnie de Cyril Gautier et Patrick Gamper, il s'isole dans la côte du château de Buron à 17 kilomètres de l'arrivée et remporte sa première victoire professionnelle[15].

Il prend part aux deux Championnats de Belgique, il finit 8e au contre-la-montre à environ deux minutes du vainqueur Yves Lampeart et 78e dans la course en ligne[16]. Il est aligné par son équipe sur le Tour de France. L'abandon de son leader dès la troisième étape, le sprinter Caleb Ewan, précipite son équipe à trouver d'autres solutions. Lors de la quatrième étape, il est échappé avec un coureur de l'équipe Cofidis, Pierre-Luc Périchon. Il lâche son compagnon d'étape dans les 20 derniers kilomètres, mais les derniers faux plats montants de l'étape lui sont fatals. Il est repris dans les deux cents derniers mètres et finit 49e. Le prix de la combativité de cette étape lui est attribué[17]. Il tente à nouveau sa chance lors de la douzième et prend l'échappée pour tenter d'aider son équipier Sweeny, sans succès[18]. Lors de la 19e étape, Van Moer provoque une chute en voulant prendre l'échappée. Dans sa tentative de dépassement, il roule brièvement sur de l'herbe, perd le contrôle de son vélo et chute vers l'intérieur de la route[19]. Il se fracture ensuite la hanche gauche lors d'un entraînement[20].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svg Année2018201920202021
Classement mondial525e426e1283e589e
UCI Europe Tour627e338e982e474e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2017 au 2 juin 2019
  2. Du 3 juin 2019

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Brent Van Moer déçu de sa 13e place », sur rtbf.be,
  2. Maxime Segers, « Le casse-tête des Juniors belges », sur directvelo.com,
  3. Maxime Segers, « Quatre recrues pour Lotto-Soudal Espoirs », sur directvelo.com,
  4. Frédéric Gachet, « Tour de Flandre Orientale - Et. 5 : Classements », sur directvelo.com,
  5. Frédéric Gachet, « Championnat de Belgique - Elites sans Contrat et Espoirs - CLM par équipes : Classement », sur directvelo.com,
  6. James Odvart, « Omloop Het Nieuwsblad Espoirs : Les réactions », sur directvelo.com,
  7. James Odvart, « Trois stagiaires chez Lotto-Soudal », sur directvelo.com,
  8. « Brent van Moer médaillé d’argent du chrono espoirs: «C’est une grosse surprise pour moi» », sur lesoir.be,
  9. Antoine Plouvin, « Gerben Thijssen et Brent Van Moer rejoindront Lotto-Soudal au 1e juillet »,
  10. Brent Van Moer passe pro chez Lotto Soudal
  11. (nl-BE) « Quinten Hermans en Brent Van Moer moeten Dauphiné verlaten na een val », sur Het Nieuwsblad (consulté le )
  12. « Brent Van Moer - Sportwereld », sur www.nieuwsblad.be (consulté le )
  13. DH Les Sports+, « Van Moer déçu après avoir perdu au sprint à Tirreno-Adriatico: “Je ne vais pas en dormir” », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  14. « Brent Van Moer perd le sourire en un virage - Actualité », sur DirectVelo (consulté le )
  15. DH Les Sports+, « Criterium du Dauphiné: Brent Van Moer remporte la première etape », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  16. « Uitslag Kampioenschap van België - 2021 - Sportwereld », sur www.nieuwsblad.be (consulté le )
  17. DH Les Sports+, « Brent van Moer a échoué à 100 mètres de l'arrivée: "c'est un peu amer" », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  18. « Tour de France : Brent Van Moer : "J’ai roulé pour l’équipe" », sur RTBF Sport, (consulté le )
  19. DH Les Sports+, « Van Moer tente de s'échapper mais provoque une grosse chute dans le peloton (VIDEO) », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  20. Theo Chevalier, « Infirmerie - Fracture de la hanche gauche pour le Belge Brent Van Moer », sur cyclismactu.net, .

Liens externes[modifier | modifier le code]