Brenda Milner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Milner.
image illustrant le Québec image illustrant la psychologie
Cet article est une ébauche concernant le Québec et la psychologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Brenda Milner
Portrait de Brenda Milner

Brenda Milner

Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (98 ans)
à ManchesterVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité Canada
Royaume-UniVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université McGill et Newnham CollegeVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Neuroscientifique (en), psychologue et professeur d'université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université McGillVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Membre de la Royal Society (en), prix Kavli en neurosciences (d) (), compagnon de l’ordre du Canada (d), officier de l'ordre national du Québec (d) (), grand officier de l'ordre national du Québec (d) (), prix Wilder-Penfield (), prix Balzan, prix Gairdner (), NAS Award in the Neurosciences (en) () et Pearl Meister Greengard Prize (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Royal Society, Académie nationale des sciences, Académie américaine des arts et des sciences et Société royale du CanadaVoir et modifier les données sur Wikidata

Brenda Milner est une professeur canadienne de neuropsychologie née le 15 juillet 1918 à Manchester, Angleterre. Elle est considérée comme l'une des pionnières de la neuropsychologie cognitive, en particulier pour ses travaux avec le patient HM sur le rôle du lobe temporal du cerveau dans les mécanismes de la mémoire. En 2013, elle détient plus de 20 titres honorifiques et poursuit ses recherches, même si elle est nonagénaire[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était critique musical et pianiste, alors que sa mère était une cantatrice, élève de son père[2].

Milner est diplômée de l'Université de Cambridge en 1939. Elle a obtenu son Ph.D. sous la supervision du Dr. Donald Hebb à l'Université McGill en 1952.

Elle s'est jointe au Dr. Wilder Penfield à l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal en 1950 et a publié des articles marquants avec Penfield et William Scoville en 1957 and 1958.

En 2009, elle est professeur de psychologie (chaire Dorothy J. Killam) à l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal et au Département de neurologie et neurochirurgie de l'Université McGill.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dr. Brenda Milner », Canadians for Health Research,‎ (consulté le 14 mai 2013)
  2. Lisa-Marie Gervais, « L'entrevue - Le privilège de survivre », Le Devoir,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]