Universal Carrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bren Carrier)

Bren Carrier

Universal Carrier
Image illustrative de l’article Universal Carrier
Universal Carrier utilisé comme affût mobile de mortier.
Caractéristiques générales
Équipage 2 (pilote et mitrailleur)+ 3 soldats équipés
Longueur 3,75 m
Largeur 2,10 m
Hauteur 1,60 m
Masse au combat 3,75 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 7 à 12 mm
Armement
Armement principal fusil-mitrailleur Bren de 7,7 mm, fusil antichar Boys de 13,9 mm ou mitrailleuse lourde Vickers .303
Armement secondaire armement individuel
Mobilité
Moteur Ford V8 essence
Puissance 85 ch à 2 800 tr/min
Suspension Horstmann
Vitesse sur route 51 km/h
Puissance massique 22,7 ch/tonne
Autonomie 256 km

Le Carden-Loyd Universal Carrier, souvent appelé Bren Gun Carrier ou Bren Carrier est une chenillette d'infanterie conçue en 1935 au Royaume-Uni et construite par Vickers-Armstrong (production en 1940[1]). Elle pouvaient être équipée d'un fusil-mitrailleur Bren de 7,7 mm d'où son nom "Bren carrier" : "transporteur de Bren"[1]. Elle assura la succession des Carden-Loyd Mk.IV au sein des unités Britanniques et du Commonwealth. Les États-Unis la produisirent sous licence avec la désignation de T-16. La production s'arrêta en 1945. Il fut utilisé jusque dans les années 1960.

Développement et utilisation[modifier | modifier le code]

L'origine de la famille des Universal Carriers remonte aux chenillettes Carden-Loyd, mises au point dans les années 1920. Elle devait remplacer la chenillette Mk VI[2].

La caisse était une boîte d'acier dans laquelle était incorporé un moteur Ford V-8. À l'avant du véhicule, se trouvait l'espace conduite. Le pilote se plaçait à droite tandis que le mitrailleur était à gauche. À l'arrière, le moteur, placé au centre, coupait le véhicule en deux dans le sens de la longueur. Ces deux compartiments servaient au stockage de la cargaison. Elle était de différentes natures en fonction de l'usage du véhicule.

Initialement, il y avait différents types de Carriers, dont la conception différait légèrement selon leur destination : « Medium Machine Gun Carrier » (pour y installer une mitrailleuse Vickers), « Bren Gun Carrier » (pour l'infanterie, modèle standard avec fusil-mitrailleur BREN), « Scout Carrier » (version épurée pour la reconnaissance) et « Cavalry Carrier » (équipé d'arme antichar). La production d'un modèle unique parut ensuite préférable, et le modèle « Universal » apparut en 1940. Il différait des modèles précédents par son arrière de section rectangulaire, laissant ainsi plus de place pour l'équipage. Quelque 35 000 unités furent produites au Royaume-Uni durant la Seconde Guerre mondiale, plus 5 600 en Australie, 520 en Nouvelle-Zélande et plus de 29 000 au Canada[3]. Les Américains le produisirent à 16 000 exemplaires sous la dénomination T16.

Le Bren Carrier servit dans l'armée britannique et dans celle de son Commonwealth durant la guerre (en Inde par exemple[4]). Ils furent aussi utilisés par les armées des pays en exil à Londres comme la Belgique, la Tchécoslovaquie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Norvège, le Royaume de Grèce ou la France, souvent rééquipées avec du matériel britannique. Il remplit des missions variées tels que le ravitaillement, le soutien, le transport ou l'évacuation sanitaire. Il fut présent sur de nombreux fronts comme en Europe, en Afrique ou dans le Pacifique sud.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Mk. I
Le modèle original produit entre 1935 et 1940.
  • Mk. II
L'Universal Carrier produit entre 1940 et 1945
Essais de la version lance-flamme en août 1944.
  • Wasp
Une variante équipée d'un lance-flammes, utilisant le "Ronson Flamethrower, Transportable, No 2". Le Mark I avait un lance-flammes fixe. Le réservoir à combustible était placé dans le compartiment arrière. Pour le MkIIC (C pour Canadian), ce réservoir était placé à l'arrière du véhicule.
  • LP1 Carrier (Aust)
Version construite en Australie du Bren Gun Carrier britannique.
  • LP2 Carrier (Aust)
Version construite en Australie de l'Universal Carrier. Produite aussi en Nouvelle-Zélande.
  • 2 Pounder Anti-tank Gun Carrier (Aust)
Le Carrier, Anti-tank, 2-pdr, (Aust) ou Carrier, Tank Attack, 2-pdr (Aust) était un Carrier LP2 allongé et fortement modifié, avec un canon antichar QF 2 pounder de 40 mm monté sur une plateforme à l'arrière. Le moteur se situait à l'avant gauche du véhicule. Il était approvisionné de 112 obus. 200 exemplaires furent produits, et utilisés pour l'entraînement[5].
  • 3 inch Mortar Carrier (Aust)
Le Carrier, 3-inch Mortar (Aust) était un modèle dérivé du 2 Pounder Carrier avec un mortier de 76 mm monté à la place du canon de 40 mm. Il était conçu de façon à offrir au mortier un champ de 360°. 400 exemplaires furent construits et finalement expédiés comme aide militaire à l'Armée nationaliste chinoise[5].
  • T-16
Le Carrier, Universal, T16, Mark I. était un véhicule significativement amélioré, basé sur ceux construits par Ford of Canada, et construits au titre du programme Prêt-Bail par Ford aux États-Unis de mars 1943 à 1945. Il fut principalement utilisé par les forces canadiennes durant le conflit, et servait de tracteur d'artillerie. Après la guerre, il fut employé par les forces de Suisse (300) et des Pays-Bas.
  • Fahrgestell Bren (e)
Appellation allemande du matériel de prise (Beutepanzer).
  • Panzerjäger Bren 731(e)
Appellation allemande du matériel de prise (Beutepanzer), version antichar avec fusil Boys.

Utilisations militaires[modifier | modifier le code]

Chenillette blindée japonaise (Marine impériale) improvisée sur un Universal Carrier britannique capturé, livrée aux nationalistes indonésiens et re-capturée par les Britanniques en 1945.

Autres utilisations[modifier | modifier le code]

  • En 2015, au Canada (à Escuminac), a été retrouvé un Universal Carrier, enfoui dans la terre, dans une propriété. En piteux état, pas restaurable, il devrait servir de ruche pour les abeilles[8].
  • Lorsque la guerre fut terminée, les Bren Carrier utilisés par l'armée canadienne furent démilitarisés et vendus à des cultivateurs vu les capacités tout-terrain du véhicule.[réf. nécessaire]
  • En 1947, en Angleterre, à Blackpool, un Brenn Carrier a pu servir de navette pour transporter des passagers entre les navires et les quais ou la plage[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Universal Bren Carrier N°2 Mk », sur https://www.dday-overlord.com/ (consulté le )
  2. Fletcher & Bryan, p. 3
  3. « Universal Carrier », sur https://amidesk.com/extra/?Universal-Carrier (consulté le )
  4. « Héros discrets », sur https://aw.my.games/fr/, (consulté le )
  5. a et b Cecil
  6. Pictorial Press Ltd / Alamy Banque D'Images, « GENERAL AIRCRAFT HAMILCAR sur 1944 avec une mitrailleuse Bren carrier chargé. Ministère de l'air photo. », sur https://www.alamyimages.fr/ (consulté le )
  7. (en) « Nouvelle Guinée, 1942-08. Canon Bren et porte DU 39th infantery battalion Australian », sur https://www.awm.gov.au/ (consulté le )
  8. Jean-François Boisvert, « Le char d’assaut d’Escuminac deviendra une ruche », Acadie Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  9. Trinity Mirror / Mirrorpix / Alamy Banque D'Images, « Images de vacances à Blackpool Mai 1947 chenillette Bren et reconvertie pour prendre des passagers sur les bateaux », sur https://www.alamyimages.fr/ (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) David Fletcher et Tony Bryan, Universal Carrier 1936–48: The « Bren Gun Carrier » Story, 2005, Osprey Publishing, (ISBN 978-1-84176-813-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]