Bravely Default

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bravely Default
Image illustrative de l'article Bravely Default

Éditeur Square Enix

Nintendo (Europe et Amérique du Nord)

Développeur Silicon Studio
Concepteur Tomoya Asano (producteur)
Akihiko Yoshida
Musique Sound Horizon

Date de sortie Version Flying Fairy

Version For the Sequel
  • Japon 5 décembre 2013
  • Europe 6 décembre 2013
  • Australie 7 décembre 2013
  • États-Unis 7 février 2014
Genre Rôle
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Nintendo 3DS
Média Cartouche
Langue Japonais, anglais, français, espagnol, allemand, italien
Contrôle Stick analogique, boutons

Évaluation CERO : C ?
ESRB : T ?
PEGI : 12 ?

Bravely Default (ブレイブリーデフォルト?), sous-titré Flying Fairy (フライングフェアリー?) au Japon, est un jeu vidéo de rôle développé par Silicon Studio et édité par Square Enix sur Nintendo 3DS le 11 octobre 2012 au Japon.

Une version comportant de nombreux ajouts, sous-titrée For the Sequel (フォーザ・シークウェル?), sort le 5 décembre 2013. Cette dernière est distribuée dans le reste du monde.

Une suite intitulée Bravely Second: End Layer sort en 2015 sur Nintendo 3DS.

Trame[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Tiz Arrior est le seul survivant de la destruction de son village dont il ne reste qu'un gouffre béant. Peu après sa destruction, il rencontre Agnès Oblige, la vestale du cristal du vent qui a fui son temple suite aux persécutions des anticristalistes et l'engloutissement du cristal sur lequel elle veillait par les ténèbres.

Tiz décide de l'aider à retourner à son temple afin de purifier le cristal et ainsi sauver le monde de la destruction. Il compte aussi reconstruire son village afin de le faire revivre.

Les personnages vont ensuite s'enquérir de l'état des autres cristaux.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Agnès Oblige : Servante et vestale du cristal du vent, elle parcourt le monde pour réveiller les cristaux. Pieuse et élevée dans les rites du cristallisme, purifiée par les rites des vestales, elle voue son existence à la protection de la lumière des cristaux pour protéger le monde.
  • Tiz Arrior : Seul survivant du mystérieux tremblement de terre qui a rasé le village de Norende. Il est un jeune garçon plein de courage mais marqué par la disparition de son frère lors du cataclysme.
  • Ringabel : Aventurier amnésique, coureur de jupon extraverti, Ringabel garde précieusement un mystérieux livre, le "Livre de D" (cette lettre orne d'ailleurs la couverture du fameux livre), révélant le futur…
  • Edea Lee : Fille du commandant de l’armée Eternienne. Élevée dans la doctrine anticristallisme, elle claque la porte après s'être aperçue que l'armée Eternienne n'est pas du tout l'armée juste dont elle avait l'image, mais une armée sans scrupule qui s'attaque aux innocents. Obstinée et inflexible, un peu tête brulée et manichéenne, elle fera tourner la tête de Ringabel.
  • Airy : Une cristalline (sorte de fée) qui va guider le groupe d’aventurier tout au long de l’histoire. Sa connaissance des cristaux semble infinie.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Personnalisation de l'équipe :[modifier | modifier le code]

L'équipe est composée le plus généralement de 4 membres, dont l'équipement et la progression sont entièrement personnalisables . Il existe en effet 23 Jobs dans ce jeu, qui se débloquent au fur et à mesure que le joueur avance dans le jeu. Chaque job est associé à un niveau de compétence par arme ou armure, ce niveau variant de E à S, et caractérisant l'efficacité d'une arme ou d'une armure pour chaque job. Chaque job possède également un indicateur de montée de niveau pour chaque caractéristique des personnages, qui varie aussi de E à S, et qui rend compte de la progression des caractéristiques des personnages lorsqu'ils montent de niveau. Les personnages peuvent utiliser les capacités d'un job en plus de celui qu'ils ont équipé. Il est possible de changer de job à tout instant hors combat avec le menu principal. Les différents jobs disponibles sont [1]:

  • Freelancer : Classe de départ. Polyvalente.
  • Moine : Très offensif. Utilise ses poings.
  • Mage Blanc : Permet d'utiliser des magies de soin.
  • Mage Noir : Permet d'utiliser des magies offensives.
  • Chevalier :Défensif. Peur protéger ses alliés;
  • Voleur : Rapide. Peut voler des objets aux adversaires
  • Marchand : Augmente les gains d'argent en combat. Peut dépenser de l'argent pour accroître ses dégâts.
  • Lamesort : Permet d'enchanter des armes et de leur conférer des dégâts élémentaires.
  • Chronomage : Permet d'utiliser la magie temporelle.
  • Rôdeur : Offensif. Peut infliger des dégâts supplémentaires à certains types d'ennemis.
  • Invocateur : Permet d'invoquer des créatures puissantes qui infligent des dégâts aux adversaires.
  • Valkyrie : Offensif. Utilise ses capacités acrobatiques pour attaquer plusieurs ennemis à la fois.
  • Mage Rouge : Peut utiliser magies noires et blanches, mais ne peut pas utiliser tous les sorts de ces 2 jobs.
  • Maître des Potions : Peut combiner des objets . Possède des bonus à l'utilisation d'objets
  • Artiste : Soutien. Peut accroître les caractéristiques de ses alliés
  • Pirate : Offensif . Accroît ses dégâts en diminuant sa défense.
  • Ninja : Rapide. Peut esquiver les coups
  • Maître des Lames : Défensif. Peut contrer les assauts ennemis
  • Arcaniste : Spécialiste de la magie noire, et plus particulièrement des altérations d'état.
  • Maître des Esprits : Spécialiste de la magie blanche. Peut renforcer la résistance aux dégâts élémentaires de ses alliés.
  • Templier : Spécialiste de la défense. Renforce les coups critiques.
  • Vampire : Polyvalent. Peut apprendre les capacités de certains monstres qu'il a mordus.
  • Chevalier Noir : Offensif. Sacrifie ses points de vie pour effectuer de puissantes attaques
  • Illusioniste : Permet d'utiliser les magies d'invocation. Accroît les MP d'un personnage et leur régénération.

Chaque job possède une jauge d'expérience et peut être amélioré jusqu'au niveau 14. Chaque montée de niveau d'un job peut offrir au joueur de nouvelles capacités ou des améliorations pour son personnage. Il est recommandé par le jeu de créer des synergies dans l'utilisation de ces jobs.

Village de Norende [2]:[modifier | modifier le code]

Le village natal du personnage principal, Norende, a été détruit par un cataclysme au début du jeu. Tiz, et donc le joueur, est chargé de sa reconstruction. Le joueur dispose de travailleurs dans son village, dont le nombre augmente à chaque rencontre avec un autre joueur via Street Pass, ou grâce à des rencontres en ligne (une fois par jour). Le joueur peut affecter ces travailleurs à la reconstructions de boutiques dans le village, ces reconstructions nécessitant un certain temps total. Le temps de reconstruction de chaque boutique est alors le temps total de reconstruction divisé par le nombre de travailleurs affectés à la reconstruction de la boutique. Cette reconstruction se déroule alors en parallèle de l'utilisation du jeu par le joueur, qui sera prévenu par des notifications à la fin de caque reconstruction. Ces reconstructions progressent également lorsque la console est en veille, et permettent de débloquer coup spéciaux, équipements à la vent en boutique, costumes spéciaux, améliorations de coups spéciaux, etc...

Combat :[modifier | modifier le code]

Bravely Default utilise un gameplay au tour-par-tour lors des phases de combat qui rappelle les premiers Final Fantasy[3]. Lors de ces combats, le joueur peut utiliser des actions classiques comme attaquer directement un adversaire, ou bien utiliser des magies, ou alors des actions spéciales comme Brave ou bien Default. En utilisant une fois Brave, le joueur peut faire une attaque supplémentaire lors d'un tour, mais, lors de son tour suivant, il ne pourra pas attaquer. Si le joueur utilise trois fois Brave, il pourra faire trois attaques supplémentaires lors de son tour, mais il ne pourra rien faire lors de ses trois tours suivants. En utilisant Default, le joueur n'attaque pas lors de son tour mais gagne 1 PB (Points Brave) qui lui permettra de faire une attaque supplémentaire lors d'un prochain tour. Tout ce système est représenté par des Brave Points, ou BP qui varient de -3 à +4 et sont associés à chaque personnage jouable de l'équipe. Ces BP indiquent le nombre total d'actions que chaque personnage peut effectuer au maximum en un tour de jeu, en notant que le personnage ne pourra pas agir si son nombre de BP est négatif.

Le joueur dispose également de coups spéciaux, spécifiques à chaque type d'arme que peuvent porter les personnages jouables. Ces coups spéciaux et leurs améliorations sont déblocables en rénovant le village de Norende, ou plus précisément certaines boutiques en son sein. Pour pouvoir les utiliser, le joueur doit effectuer certaines actions en combat, comme par exemple effectuer 10 attaques Brave pour utiliser le coup spécial de niveau 1 de l'épée. En utilisant un menu dédié dans les options du jeu, le joueur peut attribuer des dégats élémentaires, des dégâts améliorés contre certains types d'ennemis, des augmentations de dégât de l'attaque ,et enfin permettre à ces coup spéciaux d'infliger des altérations d'état à ses adversaires. Le texte prononcé par le personnage pendant le coup spécial est également personnalisable. Chaque personnage dispose d'un thème musical associé à l'utilisation d'un coup spécial. Tant que ce thème est joué par la console, l'équipe entière dispose d'une amélioration temporaire des caractéristiques, comme par exemple +400% de chances de coup critiques pendant l'utilisation du coup spécial de niveau 2 du Katana. Il est également possible de cumuler les améliorations temporaires en utilisant à la suite plusieurs coups spéciaux par des personnages différents, avant que les thèmes musicaux ne prennent fin[4].

Le joueur peut également enregistrer les caractéristiques d'une attaque qu'il effectue, et la transmettre à d'autres joueurs via le Street Pass de la Nintendo 3DS. Le joueur qui reçoit ces caractéristiques peut alors invoquer le personnage du joueur qu'il a rencontré pour qu'il effectue l'attaque dont il vient de recevoir les caractéristiques.

Enfin, le joueur peut à tout moment utiliser la touche start de sa console pour activer la capacité spéciale Bravely Second des personnages. A ce moment là, le temps s'arrête sur le terrain de jeu, et le personnage peut attaquer en tout impunité. Cette capacité utilise un Sleep Point ou SP au passage, et peut être activée plusieurs fois à la suite en utilisant la commande Brave. Pendant l'activation de Bravely Second, la barrière maximale des 9999 points de dégâts qu'il est possible d'infliger à un adversaire en un coup est également levée. Les SP se rechargent après utilisation au rythme de 1 SP toutes les 8 heures pendant lesquelles la console est en mode veille, ou en utilisant une boisson spéciale achetable par des micro-transactions. Le joueur peut stocker avec lui 3 SP au maximal, ce qui correspond à 4 actions au maximal en Bravely Second[5].

Il est également possible de changer la vitesse de déroulement des combats à tout instant avec les touches de la croix directionelle, et de contrôler le taux d'apparition de combats aléatoires sur la carte à tout instant hors combat, ce taux pouvant varier de 0% à 200% ( pour se balader ou pour enchaîner les combats).

Quêtes et progression dans le jeu :[modifier | modifier le code]

Le jeu contient également des quêtes principales (signalées par un point d'exclamation dans une vignette orange sur la carte) et des quêtes secondaires (signalées par un point d'exclamation dans une vignette bleue sur la carte). Si il est nécessaire d'effectuer les quêtes principales pour progresser dans le jeu, les quêtes secondaires peuvent permettre au joueur d'accéder à des jobs optionnels ou à des invocations supplémentaires.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu a été annoncé par Square Enix lors du Tokyo Game Show 2011[6]. À l'origine, le jeu devait être un action-RPG, mais le système de jeu a finalement été changé pour revenir au combat au tour-par-tour[7]. Après avoir connu plusieurs versions démo, le jeu est sorti le 11 octobre 2012 au Japon[8],[9].

L'arrivée du jeu en Occident est annoncée officiellement lors d'un Nintendo Direct en avril 2013[10]. Cette édition internationale du jeu, sortant plus d'un an après la version japonaise, profite de toutes les nouveautés présentes dans l'édition japonaise nommée Bravely Default: For The Sequel[11], une édition contenant plus de 100 améliorations par rapport au jeu de base[12],[13] et qui est sortie le 5 décembre 2013 au Japon.

Le 4 décembre 2013, une suite nommée Bravely Second a été annoncée toujours sur Nintendo 3DS[14].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Official Nintendo Magazine 90 %[15]
Presse numérique
Média Note
Eurogamer (GB) 8 / 10[16]
Gamekult (FR) 9 / 10[17]
IGN (US) 8,6 / 10[18]
Jeuxvideo.com (FR) 18 / 20[19]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 86,38 %[20]
Metacritic 86 / 100[21]

Lors de la première semaine de commercialisation au Japon, le jeu s'est écoulé à plus de 140 000 exemplaires[22]. En juillet 2014, le jeu dépasse le million d'exemplaires écoulés, dont 400 000 au Japon[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Solution complète : Les classes - Astuces et guide Bravely Default - jeuxvideo.com », Jeuxvideo.com,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Norende Town and Villagers Minigame - Bravely Default Wiki Guide - IGN », sur IGN (consulté le 20 novembre 2017)
  3. (en) « Bravely Default’s Battle System Is Like Classic Final Fantasy, But Faster », sur siliconera.com
  4. (en) « Specialties - Bravely Default Wiki Guide - IGN », sur IGN (consulté le 20 novembre 2017)
  5. (en) « Sleep Points - Bravely Default Wiki Guide - IGN », sur IGN (consulté le 20 novembre 2017)
  6. « TGS 2011 : Square Enix dévoile Bravely Default : Flying Fairy », sur Jeuxvideo.com
  7. (en) « Bravely Default Was Originally Designed As An Action RPG », sur siliconera.com
  8. « Une troisième démo pour Bravely Default », sur Jeuxvideo.com (consulté le 4 septembre 2013)
  9. « Bravely Default daté au Japon », sur Jeuxvideo.com (consulté le 4 septembre 2013)
  10. « Bravely Default : Flying Fairy en France ! », sur Jeuxvideo.com (consulté le 4 septembre 2013)
  11. « Une nouvelle édition de Bravely Default au Japon (bientôt en Europe ?) », sur Jeuxvideo.com (consulté le 4 septembre 2013)
  12. (en) « Bravely Default producer discusses 'over 100' improvements made to English port », sur polygon.com
  13. (en) « Bravely Default: For the Sequel has over 100 improvements », sur gematsu.com/
  14. « Bravely Second annoncé sur 3DS », sur Jeuxvideo.com (consulté le 4 septembre 2013)
  15. (en) Chandra Nair, « Bravely Default review », sur http://www.officialnintendomagazine.co.uk/, (consulté le 8 décembre 2013)
  16. (en) Simon Parkin, « Bravely Default review », sur Eurogamer, (consulté le 8 décembre 2013)
  17. « Test de Bravely Default », sur Gamekult, (consulté le 8 décembre 2013)
  18. (en) David Evans, « Bravely Default Review », sur IGN, (consulté le 8 décembre 2013)
  19. Romendil, « Test de Bravely Default », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 8 décembre 2013)
  20. (en) « Bravely Default », sur GameRankings (consulté le 8 décembre 2013)
  21. (en) « Bravely Default », sur Metacritic (consulté le 8 décembre 2013)
  22. « Meilleures ventes de jeux au Japon : Le courage par défaut », sur Jeuxvideo.com (consulté le 4 septembre 2013)
  23. « Le million pour Bravely Default », sur Jeuxvideo.com (consulté le 29 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]